Nintendo Switch : une mystérieuse mise à jour pour les Joy-Con

 

Déployée sur les Nintendo Switch et Switch Lite, la dernière mise à jour 10.1.0 du système promet aux utilisateurs une meilleure expérience grâce à une amélioration « de la stabilité de la console ». Mais elle s’accompagne surtout d’un mystérieux patch pour les Joy-Con. Sans explication.

Les Joy-Cons de la Nintendo Switch

Les Joy-Cons de la Nintendo Switch

Nintendo a déployé la mise à jour 10.1.0 du système d’exploitation de la Switch sous la promesse « amélioration générale de la stabilité de la console pour une meilleure expérience utilisateur ». Elle concerne la Nintendo Switch comme la Nintendo Switch Lite.

La mise à jour se fait généralement automatiquement une fois votre Switch connectée à internet. Mais vous pouvez aussi vous rendre dans les paramètres système pour vérifier la version de la console et, le cas échéant, démarrer manuellement la mise à jour.

Enfin la correction du « Joy-Con Drift » ?

Mais si celle-ci va venir améliorer les performances de la console hybride et quelques réglages a minima, elle s’accompagne aussi d’une autre mise à jour sans doute plus importante pour beaucoup de joueurs : le microprogramme des manettes Joy-Con. La firme japonaise n’a cependant pas précisé ce que recouvrait ce correctif. À en croire les dernières déclarations du président de Nintendo qui avait reconnu le problème de « Joy-Con drift » et s’était excusé au nom de la compagnie auprès des joueurs, il y a fort à parier que cela s’apparente, du moins en partie, à un patch.

Pour procéder à la mise à jour des Joy-Con, il faut se rendre dans les paramètres de la console, dans la partie « Manettes et capteurs » et lancer le correctif. Cela ne fonctionne que sur la Nintendo Switch et ses manettes connectées.

Les derniers articles

  • Test du Dell XPS 15 2020 : une machine sublime

    Dell

    Test du Dell XPS 15 2020 : une machine sublime

    11 août 202011/08/2020 • 20:00

  • Tesla dément travailler sur une montre connectée

    Tesla

    Tesla dément travailler sur une montre connectée

    11 août 202011/08/2020 • 15:35