L’Oppo R17 commence à se dévoiler et son design révèle quelques nouveautés agréables. Mais ne sèmerait-il pas des indices concernant le futur fleuron de OnePlus ?

Lorsque l’on interroge Oppo ou OnePlus, les deux firmes nous expliquent qu’elles n’ont rien à voir l’une avec l’autre et qu’elles sont totalement indépendantes. Pourtant, les deux font partie du groupe BBK Electronics et certains de leurs smartphones partagent de très nombreux traits en commun. Ainsi, en découvrant les nouveaux modèles de la gamme R d’Oppo, il est facile d’extrapoler et de prêter ses caractéristiques à un appareil de OnePlus.

Encoche réduite et capteur d’empreintes sous écran

Et justement, un certain Oppo R17 commence à faire parler de lui. Si son dos vous rappelle quelque chose, c’est normal : le OnePlus 6 possède le même, avec un capteur d’empreintes en plus. Ici, cette sécurité biométrique est de retour en façade, et plus particulièrement sous la dalle de l’écran, ce qui le rend invisible, comme sur certains produits de Vivo, autre marque du groupe BBK.

Autre élément marquant en façade : l’encoche. Alors que celles des Oppo R15 Pro et OnePlus 6 étaient quasi similaires, celle-ci est bien plus petite, rappelant celle de l’Essential Phone par exemple. Elle ne comprend cependant que l’appareil photo, ce qui soulève la question du haut-parleur et du capteur de luminosité. On sait que la conduction osseuse utilisée par exemple sur le Mi Mix était loin d’être parfaite et la luminosité automatique reste un élément important du smartphone.

Un aperçu du OnePlus 6T ?

Carl Pei avait annoncé qu’il y aurait bien un OnePlus 6T cette année et cette coque de R17 si proche du OnePlus 6 laisse penser que le successeur de ce dernier pourrait partager certaines des caractéristiques citées plus haut.

Pour l’heure, le prochain smartphone du trublion chinois n’a pas encore fait parler de lui, mais les premiers détails au sujet du R17 permettent de répondre à une question : qu’est-ce qui justifierait un OnePlus 6T ?

À lire sur FrAndroid : Prise en main de l’Oppo Find X : l’effet « wahou » jusque dans son prix