Qualcomm : une guerre des prix sur la 5G qui impacterait les smartphones de 2020

MediaTek serait mal

 

Selon l'analyste Ming-Chi Kuo, Qualcomm se serait lancé dans une guerre des prix sur les SoC milieu de gamme intégrant la 5G. Cette guerre pousserait Mediatek sur la sellette, et pourrait diminuer le prix des smartphones compatibles avec la nouvelle technologie réseau.

L’Oppo Reno 3 Pro, annoncé avec une puce Snapdragon 765G

La 5G n’a pas encore impacté les réseaux français, mais 2020 sera l’année de son premier déploiement d’envergure en Europe. Sur le marché asiatique, elle est déjà très présente, et la compatibilité 5G est naturellement vue comme un bon moyen de pousser les acheteurs de smartphone à renouveler leur produit.

Aussi, le marché est très important, et ne concernera pas que le haut de gamme. Qualcomm a déjà annoncé son Snapdragon 765, un SoC de milieu de gamme intégrant un modem compatible 5G. MediaTek, son concurrent plus accessible financièrement, a quant à lui dévoilé le Dimensity 800 pour lui faire front et le Dimensity 1000 sur le haut de gamme.

Qualcomm lance une guerre des prix sur la 5G

Selon l’analyse Ming-Chi Kuo, repris par Phonearena et bien connu du milieu, le géant américain des SoC aurait décidé d’être très agressif dans son approche. Les informations de l’analyste pointent en effet sur le lancement d’une guerre des prix sur ces puces 5G de milieu de gamme.

Qualcomm aurait décidé de baisser le prix (pour les constructeurs) de ses puces Snapdragon 765 de 25 à 30 dollars, les faisant passer à 40 dollars environ. Le haut de gamme n’est pas affecté.

À titre de comparaison, toujours selon l’analyste, les Dimensity 800 coûteraient 30 à 35 dollars à MediaTek à produire, et seraient vendues entre 40 et 45 dollars aux constructeurs. Ce faisant, le constructeur n’aurait pas autant de marge que son compétiteur pour réduire ses prix.

Selon l’analyste, des commandes de l’ordre de 20 à 25 millions de puces 5G en provenance d’acteurs comme Oppo, Vivo ou encore Xiaomi seraient transférées de MediaTek à Qualcomm sur le mois de février. Voilà qui ferait un mal fou à MediaTek, dont les Dimensity étaient pourtant vus jusque là comme d’excellentes alternatives lui offrant une belle perspective de croissance en 2020.

Pauvre MediaTek

Il semble que cette décision de Qualcomm ait été motivée par le fait que les commandes en puces 5G n’étaient pas assez hautes pour ses prévisions. Cependant, il est également possible que par crainte de laisser trop de place à son rival, il ait décidé de lui couper l’herbe sous le pied.

Qualcomm peut après tout mieux manœuvrer sur une baisse de prix que son concurrent, qui doit aujourd’hui être bien en peine de constater une telle chute. La 5G était jusque là prédite comme une grosse opportunité pour MediaTek, qui va sûrement devoir revoir son plan de jeu intégralement désormais.

Pour nous autres, consommateurs… c’est essentiellement une bonne nouvelle à court terme. Une telle guerre des prix nous conduirait à avoir du meilleur matériel dans nos smartphones, voire baisser les prix des appareils de 2020 compatibles 5G sur le milieu de gamme. À long terme cependant, cela pourrait conduire à une plus grande domination de Qualcomm sur le marché, qui pourrait en profiter pour dicter des prix plus élevés par la suite.

La 5G débarque en France en 2020 et promet de bouleverser nos usages en mobilité. C’est un sujet crucial pour bien comprendre les changements technologiques à venir. Avec ce dossier complet, vous aurez toutes les réponses à vos questions concernant…
Lire la suite

Les derniers articles