Renault dévoile une R5 Turbo électrique totalement déjantée

 

Renault continue de célébrer les 50 ans de sa R5 avec un nouveau concept électrique totalement fou et conçu pour drifter. Il sera dévoilé dans quelques jours à Chantilly.

Renault R5 Turbo 3E

Comme tous les constructeurs, Renault deviendra aussi une marque 100 % électrique à partir de 2030, alors que les voitures thermiques ne seront plus autorisées à la vente en Europe d’ici à 2035. Mais ce n’est pas pour ça que la firme au losange fait une croix sur son passé. Et pour cause, alors que 2022 est l’année du cinquantenaire de la mythique Renault 5, la marque multiplie les hommages à sa star des années 1970.

Un nouveau concept déjanté

À vrai dire, cela avait déjà commencé l’an dernier, puisqu’en janvier 2021, la marque dévoilait sa R5 Prototype, un concept annonçant un futur modèle de série, prévu pour 2024. En juillet dernier, c’est une autre version de la citadine qui avait été présentée. Baptisée R5 Diamant, celle-ci est un modèle unique créé par le designer Pierre Gonalons et embarquant là encore une motorisation électrique.

Quelques mois plus tard, la firme revient à la charge en dévoilant la R5 Turbo 3E, un showcar 100 % électrique dont le « 3 » marque la suite de la Turbo 2 de 1983. Dessinée par les équipes de Gilles Vidal, le directeur du style de la marque, cette nouvelle création se dote d’une carrosserie en fibres de carbone, qui reprend le design de la version originelle.

Cette réinterprétation exubérante affiche alors une largeur de 2,02 mètres, soit 25 centimètres de plus que sa devancière, pour 4 mètres de long et 1,32 mètre de haut. À l’avant comme à l’arrière, les LED rose, bleu et jaune s’illuminent alors lorsque la voiture roule ou drifte. Inspiré de l’univers des jeux vidéo des années 80 et 90, ce concept cache également habilement sa prise de recharge dans la prise d’air du capot.

À bord, le conducteur et le passager s’installent dans des sièges baquets Carbon Fiber Racing Seat, tandis que dix petits écrans numériques affichent diverses informations relatives à la conduite, en s’inspirant là encore du retro gaming.

Conçue pour le drift

Dotée d’un châssis tubulaire protégé par un fond plat, comme l’explique le communiqué de la marque, cette R5 Turbo 3E est équipée d’une architecture propulsion, conçue pour le drift. Au total, deux moteurs électriques permettent de propulser le concept, développant une puissance totale de 280 kW, soit l’équivalent de 380 chevaux, pour un couple de 700 Nm.

Le 0 à 100 km/h est alors réalisé en 3,5 secondes (3,9 secondes en mode Drift) pour une vitesse maximale affichée à 200 km/h. Enfin, la sportive embarque une batterie de 42 kWh, alors que son autonomie n’a pas été communiquée. Plusieurs modes de conduite sont proposés, baptisés Turbo, Track Invader et Donut, pour réaliser des 360°.

Le concept s’équipe également d’une dizaine de points de fixation permettant d’installer des caméras embarquées dans le poste de conduite ainsi qu’à l’extérieur. Si ce véhicule totalement déluré ne devrait malheureusement pas voir le jour de série, il sera visible du public lors du concours d’élégance de Chantilly qui aura lieu ce dimanche, ainsi qu’au Mondial de Paris, du 17 au 23 octobre prochain. Enfin, une collection de NFT autour de ce concept sera aussi proposée à la vente.

Le directeur de l’ingénierie du groupe Renault a lâché de précieuses informations sur la fourchette tarifaire et la date de sortie de la future R5 électrique. L’idée principale étant de lancer un véhicule branché abordable.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles