Samsung Neo QLED : gaming, fitness, design, IA – retour sur les belles évolutions de la gamme

Et il y en a pour tout le monde

 

Samsung n'a pas encore dévoilé tous les détails de sa future gamme de télés 2021, mais ce qu'il a révélé à l'occasion de sa conférence en ligne pour le Consumer Electronic Show permet d'ores et déjà d'entrevoir de jolies choses. En plus d'une qualité d'image améliorée grâce à la technologie Mini LED, les Neo QLED profitent d'autres améliorations logicielles et matérielles intéressantes.

Cela n’a rien d’étonnant, mais beaucoup d’inconnues subsistent encore autour de la future gamme 2021 de téléviseurs Samsung. Pour autant, l’information principale à retenir, c’est que le constructeur donne naissance aux Samsung Neo QLED, des téléviseurs LCD utilisant des Quantum mini LED comme source de rétroéclairage. Vous pouvez d’ailleurs lire notre article sur le sujet pour en savoir plus sur cette technologie qui concurrence la technologie LG QNED annoncée en fin d’année par l’autre constructeur coréen. En plus de cette évolution majeure, Samsung a d’ores et déjà partagé d’autres informations concernant les améliorations apportées à ces téléviseurs. Faisons le point.

Les Samsung Neo QLED sont là ! Les premiers modèles seront expédiés en avril 2021… et il y a beaucoup de versions prévues.
Lire la suite

NEO Quantum Processor : une IA toujours plus efficace

Souvenez-vous. Tout au long de cette année 2020, nous avons passé notre temps à vous parler dans nos tests du fameux mode Film Maker intégré par l’essentiel des constructeurs dans leurs téléviseurs pour produire des images en accord avec les souhaits et le travail des réalisateurs. En parallèle à cela, nous évoquions naturellement les performances du processeur de traitement d’image, indispensable pour améliorer les sources dégradées ou de moindre définition avec des processus d’upscaling et compagnie. Eh bien en 2021, les artifices d’optimisation de la qualité de l’image ne sont pas près de se tarir. Nous verrons bien quels en seront les effets sur la reproduction de nos films et séries, et nul doute que Samsung devrait nous laisser la main sur l’activation ou non de ces traitements.

Quoi qu’il en soit, sur le papier, les nouveaux NEO Quantum Processor 4K et 8K promettent une analyse plus pointue des sources vidéos, quelles qu’elles soient (Blu-ray, streaming, etc.), pour améliorer tous les traitements de l’image. Samsung évoque jusqu’à seize réseaux neuronaux différents, chacun chargé de traiter une donnée spécifique de la source – c’est encore assez vague. On s’en serait douté, mais il précise également (en petit caractère) que la puce Quantum Processeur sera moins puissante sur les modèles 4K que sur les modèles 8K – les réseaux neuronaux compris. Assez étrangement, Samsung ne fait pas explicitement mention de la techno HDR10+ Adaptative, la technologie concurrente du Dolby Vision IQ (à la sauce HDR10 donc), censée ajuster les paramètres de contraste et de luminosité en fonction de l’éclairage ambiant de la pièce.

Un système audio 6.2.2 intégré

Un système audio 6.2.2 intégré

Les téléviseurs les plus haut de gamme profiteront de la nouvelle version de l’OTS+, appelé désormais OTS Pro. Un système audio 6.2.2 qui exploite des haut-parleurs intégrés derrière la dalle et chargés de reproduire le son là où l’action se passe. Naturellement, la technologie AVA (Active Voice Amplifier) sera toujours proposée sur ces modèles.

Enfin, à cela s’ajoute la technologie Space Fit Sound qui ajuste les réglages audio du téléviseur en fonction de la géométrie de votre pièce, du mobilier et votre position face au téléviseur. Si on en croit la vidéo de démonstration, cette technologie exploite l’intelligence du Neo Quantum Processor, ainsi qu’un capteur intégré au téléviseur. Il nous tarde de tester cela. En revanche, Samsung ne fait pas mention ici du Dolby Atmos, mais il nous rappelle que ses téléviseurs seront compatibles avec la technologie Q-Symphony.

Un design plus Premium encore

Les modèles 8K de la gamme NEO QLED profiteront du design sans bordure initié (Infinity Screen) avec le Samsung Q950TS l’année dernière. Désormais, le constructeur baptise ce look aux bordures de cadre quasi invisibles « l’Infinity One Design ». Cela se traduit par des bordures très fines, mais aussi une épaisseur moins importante (non communiquée) du châssis rendu possible notamment grâce à l’intégration des mini LED.

Le boîtier One Connect que nous trouvons si pratique dans le cadre d’une installation murale du téléviseur évolue lui aussi. Il est désormais plus fin, plus élégant. Pas franchement plus discret, car il semble aussi plus large et plus profond. Néanmoins Samsung a visiblement trouvé une parade puisqu’il est possible de le loger à l’arrière du téléviseur, au niveau du pied central. Interrogé sur la question, le constructeur ne nous a pas précisé quels seraient les modèles Ultra HD à profiter de ce nouveau boîtier One Connect.

Gaming, fitness et Google Duo : les conséquences du confinement

Parmi les multiples améliorations apportées à Tizen OS, on trouve la possibilité d’utiliser Google Duo directement depuis son téléviseur et ainsi réaliser des appels vidéos avec ses proches, à condition toutefois de connecter une webcam à l’un des ports USB du téléviseur. Samsung indique même que l’IA embarquée peut suivre le sujet dans l’image en ajustant le zoom et le cadrage. Une bonne idée, mais on peut craindre que cela ne soit pas sans perte de qualité, liée aux performances du zoom numérique de la webcam elle-même.

L’ajout d’une webcam permettra aussi aux sportifs à domicile de réaliser des séances d’entrainement depuis l’application Samsung Health, avec une petite particularité. L’IA du téléviseur sera capable d’identifier votre capacité à bien faire les exercices présentés par le coach et, le cas échéant, vous encouragera. À l’inverse, la sanction sera terrible… ou pas. De quoi se sentir un peu moins en tout cas seul face à son écran et donc (peut-être) un peu plus motivé aussi.

Les gamers apprécieront aussi les nouveaux menus de réglages dédiés aux jeux vidéo. Ceux-ci sont regroupés au sein de la « Samsung Game Bar » et proposent différents réglages liés, par exemple, au ratio de l’image. Par exemple, un joueur pourra décider de basculer d’un affichage 16/9e à un mode 21/9e ou 32/9e ajoutant certes des bandes noires en haut et en bas de l’image, mais offrant en contrepartie un champ de vision plus large. Il nous tarde d’en savoir plus au sujet de cette barre de jeu sur laquelle figurent également d’autres indications intrigantes telles que « l’input lag ou encore les FPS ». S’agit-il d’option pour ajuster ces réglages ou s’agit-il tout simplement de moniteurs de performances comme on en trouve dans les moniteurs PC ? En tout cas, tout ceci ressemble bien à une interface exclusive et inédite en faveur de Samsung.
Ces téléviseurs seront naturellement compatibles HDMI 2.1 avec toute la panoplie de technologies associées (4k@120 Hz, 8K@60Hz, VRR, ALLM et e-ARC) sans oublier la certification FreeSync Premium Pro. Dommage, Samsung ne fait état d’une certification officielle avec la technologie NVIDIA GSync – même si de son côté Nvidia a travaillé sur l’Adaptative Sync pour faire discuter toutes ces déclinaisons du VRR.

D’autres nouveautés sont à découvrir au sein de cette nouvelle version de Tizen OS, qui reprendra d’ailleurs la technologie Samsung Multiview. Celle-ci nous avait déjà séduits dans sa précédente itération que nous présentions ici en détail. Les fonctionnalités évoluent et Samsung pousse encore plus cette fonctionnalité. Le confinement a résolument poussé les gens à consommer et à partager leurs contenus différemment et Samsung l’a bien compris. Le discours marketing est ajusté en conséquence.

Voilà pour l’heure ce que nous pouvions vous dire sur ces nouveaux téléviseurs qui, pour certains, seront accompagnés d’une télécommande solaire. C’est, selon nous, le clou du spectacle, d’autant que Samsung semble visiblement décidé à réduire son impact écologique lié à la production et la commercialisation de ces téléviseurs. Cela passe par différents processus que nous vous détaillons dans cet autre article. Saluons l’effort !

Les derniers articles