Des milliers de PS4 utilisées clandestinement pour miner de la cryptomonnaies en Ukraine

 

Le Service de sécurité ukrainien (SBU) a réalisé un coup de filet dans la ville de Vinnytsia ce 8 juillet. Environ 3800 consoles, 500 cartes graphiques et 50 processeurs ont été saisis dans ce que les policiers ukrainiens décrivent comme « la plus grande ferme de cryptomonnaies clandestine détectée » à ce jour.

Près de 3800 consoles ont été trouvées dans une ferme de minage de cryptomonnaies en Ukraine.

Près de 3800 consoles ont été trouvées dans une ferme de minage de cryptomonnaies en Ukraine. // Source : SBU

Le 8 juillet le Service de sécurité de l’Ukraine (SBU) a annoncé qu’il venait de démanteler une ferme de cryptomonnaies dans la ville de Vinnytsia, qui abrite plus de 300 000 habitants. Les policiers précisent qu’ils ont saisi 3800 consoles de jeux, plus de 500 cartes graphiques et 50 processeurs. Dans les photos publiées sur le site du SBU, on distingue clairement des rangs entiers de PS4.

Selon le service de sécurité, ceux qui exploitaient ces consoles pour miner des cryptomonnaies ont caché leurs activités en utilisant des compteurs « conventionnels » pour comptabiliser une partie de leur consommation électrique. La ferme était située dans l’un des anciens entrepôts de la société JSC Vinnitsaoblenergo. Ils auraient d’ailleurs volé de l’électricité au réseau de cette dernière.

Près de 3800 consoles ont été trouvées dans une cryptoferme en Ukraine.

Près de 3800 consoles ont été trouvées dans une cryptoferme en Ukraine. // Source : SBU

« La plus grande ferme détectée en Ukraine »

Toujours selon le SBU, « le montant mensuel des pertes résultant de ces activités pouvait aller jusqu’à 216 689 euros (jusqu’à 7 millions de hryvnias ukrainiens) ». Une autre conséquence est évoquée par la police ukrainienne :  « la sélection illégale de l’électricité pourrait avoir des conséquences plus mondiales – des quartiers entiers de Vinnytsia pourraient rester sans lumière. »

Même si le SBU affirme qu’il s’agit « il s’agit de la plus grande ferme de cryptomonnaies clandestine détectée par les forces de l’ordre ukrainiennes », un expert des cryptomonnaies cité par le Kiev Post, Michael Chobanian explique qu’il s’agit « d’une goutte d’eau » en comparaison de toutes les autres fermes que pourrait potentiellement abriter le pays d’Europe de l’Est.

Est-ce illégal en Ukraine ?

Les voleurs seront poursuivis selon l’article du Code pénal ukrainien qui régit le « vol d’eau, d’électricité ou de chaleur par son utilisation non autorisée ». Car en soi, le fait de miner et d’échanger des cryptomonnaies est totalement légal en Ukraine selon le Kiev Post.

L’activité est largement irrégulée, et il est impossible de s’enregistrer comme crypto-entrepreneur ou de déclarer des échanges de cryptomonnaies. Selon Nataliya Drik, CEO de l’organisation Blockchain Ukraine, « le SBU abuse souvent de son pouvoir et saisit des équipements de valeur de plusieurs milliers de dollars sans justification légale. ». « Le pays ne dispose pas d’un registre étatique des centres de données utilisés pour le minage de cryptomonnaies, si bien que de nombreux spécialistes travaillent dans l’ombre ou s’installent à l’étranger pour éviter les raids », ajoute-t-elle. D’autres voix non citées par le journal ukrainien considéreraient l’Ukraine comme un eldorado pour ce type d’activités.

Afin de régler le problème, l’Ukraine prépare diverses lois pour réguler le secteur. Le pays d’Europe de l’Est prévoirait même de construire des centres de minages à côté de centrales nucléaires afin de régler des soucis de dépenses énergétiques inefficaces et rapporter de l’argent au budget de l’État. Les premiers fruits de ces lois et de ces projets pourraient voir le jour d’ici 2023. « Tous ces efforts pourraient être vains en raison de la corruption », selon Michael Chobanian.

  La crypto-monnaie pour les nuls Pour ne pas perdre tout le monde, commençons par une explication simple, sans jargon technique. La monnaie virtuelle a été créée initialement pour un but : créer de la…
Lire la suite

Les derniers articles