Test Sony Inzone Buds : les meilleurs écouteurs gaming sans-fil du moment

Casques et écouteurs • 2023

Sony poursuit le développement de sa gamme de périphériques avec l’arrivée des Inzone Buds, des écouteurs à réduction de bruit active dédiés au gaming et proches cousins des WF-1000XM5 dont la réputation n’est plus à faire.

Source : Edouard Patout pour Frandroid
Source : Edouard Patout pour Frandroid
Où acheter Le
Sony INZONE Buds au meilleur prix ?

En bref
Sony INZONE Buds

- /10
Points positifs du Sony Inzone Buds
  • Construction soignée
  • Excellente prestation sonore
  • Réduction de bruit très efficace
  • Bonne autonomie
  • Fonctionnalités complètes
Points négatifs du Sony Inzone Buds
  • Compatibilité Bluetooth limitée
  • Microphone très moyen
 

Les écouteurs sans-fil Sony Inzone Buds se positionnent comme les cousins vidéoludiques des excellents WF-1000XM5 sortis plus tôt cette année. Sans être ouvertement floqués PlayStation, ces écouteurs sont logiquement compatibles avec la console du géant nippon (et les PC).

Reprenant le format intra-auriculaire traditionnel, ces écouteurs sans-fil communiquent à l’aide d’un dongle USB C, mais également via la norme Bluetooth LE qui limite quelque peu la compatibilité. Ils intègrent une réduction de bruit active prometteuse et s’accompagnent d’un boîtier de transport qui fait logiquement office de chargeur et de batterie.

Véritable alternative aux traditionnels casques de jeu, les écouteurs Inzone Buds se placent en concurrence directe des Hammerhead Pro HyperSpeed de Razer et sont proposés au prix conseillé de 220 euros. Profitent-ils du savoir-faire de Sony ? Pourraient-ils remplacer avantageusement un casque gaming ? Réponse dans notre test complet.

Sony INZONE Buds Fiche technique

Modèle Sony INZONE Buds
Format Ecouteurs sans fil
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 12 heures
Poids 13 g
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Sony INZONE Buds Des écouteurs Sony comme les autres

Une fois déballés et leur écrin ouvert, les Inzone Buds impressionnent par la qualité de leur design et de leur construction. On sent réellement que Sony a soigné sa copie et propose ici des écouteurs qui auraient tout à fait eu leur place dans la gamme XM. En cela, ils se rapprochent d’ailleurs visuellement des XM3 et ont cet aspect « premium » habituel sur les produits de Sony.

Sony Inzone Buds
Source : Edouard Patout pour Frandroid

S’agissant d’écouteurs intra-auriculaires, ils sont fournis avec cinq paires d’embouts de différents diamètres. Signe d’une première différence avec les modèles XM, les embouts sont relativement classiques et ne sont pas composés d’un matériau à mémoire de forme. Les écouteurs sont relativement compacts et arborent une excroissance un peu plus épaisse dans le prolongement de la partie qui se glisse au creux de l’oreille.

Notre exemplaire de test est entièrement construit en plastique noir mat, avec une zone tactile brillante sur la partie extérieure qui accueille également les microphones. Une version blanche, très typée PlayStation, est par ailleurs proposée, comme sur les casques de la marque.

Sony Inzone Buds
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Une fois glissés au creux de l’oreille, les Inzone Buds se font vite oublier, aussi bien pour l’utilisateur que pour ceux qui l’entourent, grâce à une conception compacte, légère (6,5 g) et plus discrète que certains concurrents. N’étant personnellement pas un grand amateur des écouteurs intra-auriculaires, j’ai été agréablement surpris de ces Buds qui tiennent parfaitement sur la durée, sans devenir inconfortables.

Sony Inzone Buds
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Les écouteurs Inzone Buds s’accompagnent évidemment d’un boîtier de chargement et de transport. Ce dernier n’est pas aussi qualitatif que ces derniers et a cet aspect très plastique, presque jouet, que l’on retrouve sur des modèles moins onéreux. Pour autant, il se montre très pratique au quotidien, bien qu’un peu trop épais pour être baladé dans la poche d’un jean par exemple.

Sony Inzone Buds
Source : Edouard Patout pour Frandroid

L’adaptateur USB-C nécessaire au fonctionnement sans-fil des écouteurs profite d’un emplacement dédié dans l’étui de transport et les différents éléments sont maintenus fermement en place par des aimants. Point de charge sans-fil intégrée à ce boîtier puisqu’il faudra se contenter du port USB C présent à l’arrière, juste à côté du bouton d’appairage.

Sony INZONE Buds Une très bonne autonomie, mais une compatibilité limitée en Bluetooth

Abordons maintenant un point légèrement frustrant de ces écouteurs : leur connectivité. En effet, pour un usage dédié au jeu, l’utilisation du dongle ne fait pas débat et cette liaison se montre franchement à la hauteur. La latence est imperceptible et la portée est presque aussi bonne que ce que proposent les casques gaming qui passent traditionnellement entre nos mains.

En revanche, on aurait adoré pouvoir utiliser ces écouteurs avec notre téléphone ou un ordinateur via la liaison Bluetooth intégrée. Seulement voilà, les écouteurs Inzone Buds ne sont compatibles qu’avec la norme Bluetooth 5.3 LE, qui les empêche purement et simplement de fonctionner avec nombre de smartphones. À titre d’exemple, il nous a été impossible de les faire fonctionner avec un iPhone 13 Pro, un Pixel 5 ou encore un PC Windows (sans le dongle). Un élément à considérer si vous comptez utiliser ces écouteurs pour autre chose que le jeu.

Sony Inzone Buds
Source : Edouard Patout pour Frandroid

Sony annonce une autonomie conséquente d’environ 12 heures, complétée par 12 heures supplémentaires grâce à la batterie intégrée au boîtier, et ce, sans la réduction de bruit. Nous avons pu valider ces valeurs lors de la sortie du dernier Call Of Duty où la batterie a rendu l’âme après un peu plus de 22 heures d’utilisation, avec l’ANC. Il suffit ensuite de cinq minutes de charge pour gagner une heure d’autonomie grâce à la charge rapide intégrée. Le boîtier ayant quant à lui besoin de deux heures pour être totalement chargé.

Sony INZONE Buds Une prestation sonore particulièrement convaincante

Sony ne déçoit pas sur la partie audio des Inzone Buds qui délivrent un son chaleureux et globalement équilibré. Le milieu du spectre ne manque pas de présence et les aigus sont également bien retranscrits. Seules les basses fréquences manquant un peu de présence, sans que cela soit réellement problématique. Dans tous les cas, cela sera aisément corrigeable via un égaliseur.

Sony Inzone Buds
Source : Edouard Patout pour Frandroid

En tant qu’écouteurs gaming, les Buds s’en sortent de façon admirable grâce à une bonne stéréophonie et une scène sonore suffisamment large pour faciliter l’immersion et la bonne localisation des sons. En jeu, l’immersion est de mise et la légère mise en retrait des basses permet de se concentrer aisément sur les éléments sonores importants.

L’activation du son spatial, bien que capricieuse, se montre vraiment pertinente pour une utilisation vidéoludique ou pour le visionnage d’un film. La scène sonore prend un peu plus d’ampleur et le son est peu dénaturé. Cela aura pour principal avantage d’améliorer les sons surround, et donc l’immersion. Sans être indispensable, cette fonctionnalité se montre relativement efficace.

Sony Inzone Buds
Source : Edouard Patout pour Frandroid

N’oublions pas la réduction de bruit active qui est tout bonnement excellente. La réputation de Sony n’est plus à faire sur cette technologie et la marque semble avoir apporté toute son expérience dans les Inzone Buds. La grande majorité des sons sont étouffés et c’est un réel plaisir à l’utilisation. Le mode transparence est également très convaincant et se montre relativement naturel. Sur cet aspect, les Inzone Buds sont bien supérieurs à leurs concurrents chez Razer. Comme chez son concurrent, son seul défaut est de générer un bruit blanc quasi permanent dans les environnements silencieux et à faible volume sonore.

Enfin, les microphones intégrés, sans être mauvais, ne parviennent pas à égaler ceux qui équipent les traditionnels casques gaming.

 

Sony INZONE Buds Des fonctionnalités au bout des doigts

Sur PC, les Buds s’accompagnent du pilote Inzone Hub, qui permet de configurer tous les aspects des écouteurs. L’application est extrêmement complète et permet d’aller très loin dans la personnalisation des options. L’égaliseur à dix bandes est toujours de la partie et autorise un ajustement fin du rendu sonore en fonction des préférences de chacun. Cet égaliseur s’accompagne d’un réglage de la plage dynamique, qui aura surtout du sens en jeu.

La spatialisation du son n’est pas personnalisable et se contente donc d’un simple commutateur. Ce dernier est d’ailleurs plutôt capricieux et il faut parfois s’y prendre à plusieurs fois pour que le changement soit pris en compte. Il s’accompagne de deux paramètres « automatiques » permettant d’ajuster le rendu sonore à la forme de l’oreille (via une application mobile) ainsi que vérifier le choix des embouts utilisés. Sur ces points, difficile de ressentir une réelle différence sur le rendu sonore…

Dotés d’une réduction de bruit active, les Buds profitent donc logiquement d’un menu dédié dans le Hub. Laissant le choix entre les différents modes tout en permettant de les personnaliser, l’applicatif se rapproche ainsi des réglages que l’on retrouve sur les produits plus mainstream. Les différents niveaux de diffusion et d’enregistrement sont aussi personnalisables avec notamment la balance jeu/chat permise par la mise à disposition de deux sorties audio distinctes au niveau de Windows.

Les écouteurs Sony Inzone Buds sont disponibles au prix conseillé de 220 euros.

Où acheter Le
Sony INZONE Buds au meilleur prix ?

Note finale du test
9 /10
Sony apporte toute son expérience au marché de l’audio gaming avec ces premiers écouteurs Inzone Buds. Au menu : une construction soignée, un design travaillé et des performances particulièrement convaincantes, sur presque tous les points.

Ces écouteurs délivrent un son équilibré, qui ne manque pas de chaleur et se révèle parfaitement adapté pour une utilisation vidéoludique. La liaison sans-fil est également sans faille, même si on regrette la compatibilité très limitée du Bluetooth qui empêche leur utilisation sur de nombreux appareils (sans le dongle).

Cerise sur le gâteau, ces écouteurs se montrent aussi très endurants et proposent une réduction de bruit active très efficace. C’est simple, à ce jour, ils ont remplacé le casque que j’utilisais jusqu’alors. La facture reste relativement élevée, mais finalement plutôt en phase avec les qualités de ces écouteurs.

Points positifs du Sony Inzone Buds

  • Construction soignée

  • Excellente prestation sonore

  • Réduction de bruit très efficace

  • Bonne autonomie

  • Fonctionnalités complètes

Points négatifs du Sony Inzone Buds

  • Compatibilité Bluetooth limitée

  • Microphone très moyen