Des PS5 et Nintendo Switch plus chères en location : le faux bon plan de Micromania

 

Micromania lance une offre de location de consoles pour des PS5 et des Nintendo Switch. Le problème, c'est que les tarifs sont parfois plus chers que pour l'achat d'une console au bout de la période de location, et qu'à l'arrivée, vous ne posséderez toujours pas de PS5 ou de Nintendo Switch.

Nintendo Switch

La Nintendo Switch // Source : joatseu sur Pixabay

Vous avez peut-être déjà reçu cette offre dans votre boite mail. Micromania-Zing, en partenariat avec l’assureur BNP Paribas Cardif et Personal Finance, lance une offre de location de consoles. Pour l’heure, seules la Nintendo Switch et la PS5 sont concernées, mais la chaîne de vente de jeux vidéo indique que la Xbox Series arrive « bientôt ».

A priori, l’idée peut paraître bonne. Pourquoi débourser des centaines d’euros dans l’achat d’une console — pour peu qu’on la trouve, mais ça, c’est un autre problème — si on peut la louer ? Les jeux n’en seront pas moins bons. Micromania écrit d’ailleurs dans son communiqué : « Les modes de consommation évoluent et sont marqués par le développement de la location de biens ».

Pas de garantie

Cependant, nous ne pouvons en aucun cas vous conseiller cette offre. Contrairement à la proposition formulée l’année dernière par Microsoft d’acquérir la Xbox Series X sous forme d’abonnement, il ne s’agit pas là d’un crédit, mais bien d’une location.  En clair, si on prend l’exemple de la Switch, avec le forfait Starter à 17,49 euros par mois pendant 18 mois, assorti d’un 1er versement de 44,99 euros, l’addition au bout des 18 mois s’élève à 360 euros. Or, une Nintendo Switch neuve coûte en général 300 euros et elle est assurée 12 mois, ce qui n’est pas le cas du starter pack proposé par Micromania.

Si on étudie l’offre du « Forfait Plus » à 19,99 euros par mois pendant 24 mois, avec un premier versement à 64,99 euros, on arrive à 543 euros, soit un prix en hausse de 46 % par rapport à l’achat d’une Switch et d’une paire de JoyCon. Alors certes, cette offre comprend une deuxième paire de Joycon, un bon d’achat de 35 euros, une garantie panne et casse pendant les deux ans, mais l’addition reste extrêmement salée.

L’apparence de l’écologie

D’autant qu’une fois la location terminée, Micromania semble fier d’annoncer que leur offre vous permet d’« Accéder à une console neuve tous les deux ans » tout en indiquant qu’il s’agit de répondre à « un souhait et à la nécessité d’une consommation plus durable ». Un joli paradoxe que la marque justifie en expliquant que les consoles sont « reprises et reconditionnées à l’issue du contrat pour une deuxième vie ».

La célèbre enseigne semble donc penser que pousser le consommateur à renouveler sa console tous les deux ans répond à l’exigence d’une consommation plus durable. Alors même qu’une console de jeu peut se conserver bien plus longtemps.

L’écologie est un sujet capital aujourd’hui et l’industrie du jeu vidéo a un rôle à jouer. Utiliser l’argument écologique pour masquer le fait qu’au bout de deux ans, vous aurez dépensé bien plus que le prix d’une console pour vous retrouver… sans console, c’est quand même très fort.

790 euros la PS5

Les trois offres de la PS5 sont un tout petit moins salée. A priori il s’agit de PS5 qui ne sont pas des Digital Edition, car sur l’image fournie par la chaîne de magasins, on distingue bien un lecteur de disques. Dans le forfait starter, vous dépenserez 472,5 euros au lieu de 500 euros pour une PS5 neuve. Les deux autres offres, Gamer et Gamer +, dotées d’avantages divers comme une seconde manette et des bons d’achat, coûtent 645 euros sur 24 mois, ou carrément 790 euros (!) sur 36 mois.

En somme, si vous parvenez à trouver des exemplaires de ces consoles, il vaut mieux passer son tour pour cette offre franchement scandaleuse.

Nintendo Switch Pro : écran, caractéristiques, puissance, jeux, tout ce que l’on sait sur la console 4K

Les derniers articles