Guerre en Ukraine : Tesla rend gratuits certains Superchargeurs frontaliers pour tous

 

Tesla continue d’aider l’Ukraine à son échelle face à l’invasion militaire russe : cette fois-ci, le constructeur a décrété la gratuité de ses Superchargeurs frontaliers pour n’importe quelle voiture électrique souhaitant s’y brancher.

Tesla Model Y test (19)
Un Superchargeur Tesla // Source : Frandroid

En Ukraine, la guerre fait rage depuis l’invasion militaire russe. Tesla, de son côté, tente à son échelle d’apporter son soutien sur plusieurs fronts. Tout d’abord, Elon Musk a activé son réseau Starlink pour fournir une connexion Internet aux habitants du pays en cas de coupures des réseaux de télécommunications.

Le PDG du groupe américain a été interpellé sur Twitter par le responsable ukrainien chargé du secteur numérique, qui lui a demandé de fournir à l’Ukraine un accès aux stations Starlink. Rapidement, le patron de SpaceX a répondu par la positive. Tesla poursuit dans cette dynamique en ciblant cette fois-ci son parc de Superchargeurs.

Aider les réfugiés

Si l’Ukraine ne compte encore aucun SUC sur son territoire, plusieurs pays frontaliers en possèdent. C’est donc ces infrastructures que Tela visent en les rendant non seulement gratuites, mais en les ouvrant aussi à n’importe quel propriétaire de voiture électrique. L’idée étant d’aider – encore une fois à son échelle – les réfugiés à fuir le pays.

Thank you @elonmusk! 🇺🇦💙💛 CC @SawyerMerritt @alex_avoigt pic.twitter.com/N4ZxOvgZhf

— Łukasz Średnicki (@mrsredni) February 27, 2022

Un client de Tesla répondant au nom de Łukasz Średnicki a reçu une notification annonçant la nouvelle. « À partir de lundi (28 février, ndlr), nous rendons gratuits de manière temporaire les Superchargeurs aux véhicules Tesla et non Tesla sur des sites qui se trouvent dans des zones impactées par les récents événements en Ukraine », peut-on lire.

Quatre Superchargeurs Tesla concernés

Pour l’instant, quatre Superchargeurs sont concernés :

  • Trzebownisko (Pologne)
  • Košice (Slovaquie)
  • Miskolc (Hongrie)
  • Debrecen (Hongrie)

Pour rappel, le nombre de réfugiés ukrainiens ayant fui les combats était de 368 000 au dimanche 27 février, selon Le Parisien. Plus de 150 000 ont notamment rejoint la Pologne.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles