Pourquoi le « rappel » d’un million de Tesla n’en est pas un

 

Environ un million de Tesla aux États-Unis (des Model 3, Model Y, Model S et Model X) vont subir officiellement un « rappel » de sécurité. Dans les faits, il s'agit d'une mise à jour à distance suite à un problème de sécurité lié aux fenêtres.

Des rappels, cela arrive très régulièrement dans l’univers automobile. Il y a quelques semaines, Kia organisait par exemple une vaste campagne en France de 3 460 EV6, en raison d’un souci lié au frein de stationnement.  Une simple mise à jour du logiciel en concession était alors nécessaire pour résoudre le problème, qui concernait aussi la Hyundai Ioniq 5. On peut également citer le problème de casse de climatisation des Renault Megane E-Tech, réglé par une mise à jour à distance.

Mais d’autres marques sont aussi concernées par ces petits couacs, et Tesla n’est pas épargnée.

Un problème de sécurité

En avril dernier la Commission européenne ordonnait en effet un rappel de la Tesla Model S produites avant 2021, dont le capot pouvait s’ouvrir à haute vitesse. Mais aujourd’hui, la marque doit faire face à un nouveau problème, comme l’explique l’agence américaine Reuters.

En effet, au total, plus de 1,1 million de voitures sont concernées aux États-Unis par un souci lié aux vitres. Le système chargé d’inverser le sens de l’ouverture lorsque la fenêtre rencontre un obstacle tel qu’un doigt serait défaillant. Résultat, cette dernière ne réagirait pas correctement, ce qui risque de provoquer des blessures. Sont concernées les Model 3 de 2017 à 2022, ainsi que les Model Y de 2020 à 2022 et les Model S et Model X de 2020 à 2021. Il est donc fortement possible que ce problème soit présent sur l’ensemble des Tesla vendues à travers le monde, y compris en France.

Si la marque américaine affirme n’avoir pas eu connaissance de cas de blessures, elle avait en effet remarqué en août dernier que le système anti-pincement ne fonctionnait pas toujours correctement. Dans un courrier adressé à Tesla le 21 septembre, la NHTSA, l’équivalent de notre Sécurité Routière française lui demandait alors de mettre en place une campagne de rappel afin de corriger le problème. L’organisation fédérale soulignait en effet que les véhicules concernés « ne respectent pas les exigences de la Federal Motor Vehicle Safety Standard numéro 118, « systèmes d’inversion automatique« .

Un rappel qui n’en est pas vraiment un

Sauf qu’en réalité, il ne s’agit pas vraiment d’un rappel, comme l’explique sur Twitter le compte Stock Talk Weekly. En effet, ce terme désigne une opération visant à faire revenir les véhicules en concession pour une réparation physique. Or, Elon Musk a annoncé en réponse à ce tweet que ce problème serait résolu grâce à une mise à jour OTA à distance. La définition officielle de la NHTSA serait donc à revoir.

Dans un graphique publié sur le réseau social, il est par ailleurs montré que la marque fait partie des moins concernées par les rappels aux États-Unis, et dans dans de nombreux cas, ceux-ci sont résolus via une simple mise à jour over-the-air.

A headline is circulating this morning that Tesla $TSLA is recalling 1.1 million vehicles. This is typical NHTSA FUD.

Tesla said it will perform an over-the-air software update to solve the issue with the automatic window reversal system.

This is *not* a physical recall. pic.twitter.com/56Z8c3SMpl

— Stock Talk Weekly (@stocktalkweekly) September 22, 2022

D’ailleurs, et comme l’explique Reuters, Tesla a annoncé que tous les véhicules sortant d’usine depuis le 13 septembre dernier ont reçu cette mise à niveau, qui « améliore l’étalonnage du comportement du système d’inversion automatique des vitres du véhicule« . Les autres clients possédant un véhicule concerné recevront à partir du 15 novembre prochain un e-mail de la part du constructeur. Rien n’a encore été annoncé en ce qui concerne l’Europe, mais il y a fort à parier que les véhicules recevront la même mise à jour qu’outre-Atlantique.

Au classement des voitures électriques les plus fiables de 2022, la Tesla Model 3 se positionne à la cinquième place.

Le site américain Consumer Reports, spécialisé dans les conseils aux consommateurs, vient de publier les résultats de son enquête sur les véhicules électriques. Découvrons ensemble quels sont les voitures 100 % électriques les plus fiables…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles