Tesla Semi : le camion électrique intègre une batterie gigantesque de plusieurs tonnes

 

Après cinq ans d'attente, le nouveau camion électrique de Tesla arrive enfin sur les routes américaines. Mais si sa fiche technique est connue dans les grandes lignes, de nombreuses informations n'ont pas encore été révélées à son sujet. Parmi elles, son poids, mais aussi son prix. Des données pourtant cruciales... La capacité de sa batterie est toutefois impressionnante.

Cela faisait six ans que l’on savait que Tesla allait lancer un camion 100 % électrique, alors qu’Elon Musk l’avait annoncé dans son Master Plan, en juillet 2016. Quelques mois tard, en novembre 2017, la firme dévoilait un premier prototype. Plusieurs exemplaires avaient ensuite été vus sur les routes, notamment en 2018, mais la version de série se faisait quant à elle attendre, alors que son lancement fut repoussé à de nombreuses reprises.

En effet, si celle-ci devait débuter en 2021, ce n’est finalement qu’en décembre 2022 que les premiers exemplaires furent livrés aux clients lors d’une grande cérémonie. À cette occasion, Elon Musk en a profité pour faire quelques annonces.

Une faible consommation

En effet, durant cette soirée, qui s’est tenue dans le Nevada et qui fut retransmise en direct sur Youtube, le dirigeant a rappelé quelques aspects clés de son nouveau camion. À commencer par sa grande autonomie, annoncée à 800 kilomètres environ avec un chargement de 37 tonnes. Une donnée rapidement confirmée par une vidéo, montrant le Semi roulant de Freemont à San Diego sans faire une seule pause.

Par ailleurs, l’homme d’affaires a également confirmé la grande efficience de son dernier-né, affichant une consommation de seulement 1,7 kWh par mile, ce qui équivaut environ à 105 kWh/100 km. Si jusqu’alors, Tesla n’a pas souhaité communiquer sur la capacité de la batterie de son Semi, cette information nous donne une précieuse information. Selon un rapide calcul, cela correspond alors à environ 850 kWh.

C’est sans compter sur le buffer (une partie de la batterie qui n’est jamais utilisée) et le fait que le Tesla Semi a « uniquement » consommé 93 % de sa batterie comme on peut le voir ci-dessous. On peut donc tabler sur une capacité brute proche de 900 kWh.

À titre de comparaison, une Model S intègre environ 100 kWh de batterie contre environ 60 kWh pour une Tesla Model 3 Propulsion. Le poids de la batterie de la première équivaut à environ 600 kg. On imagine que la batterie du Tesla Semi a été optimisée pour ne pas peser neuf fois plus, c’est-à-dire 5,4 tonnes ! Mais quoi qu’il en soit, il est évident que cette dernière pèse à elle-seule plusieurs tonnes.

Un chiffre impressionnant, mais ce qui l’est encore plus, c’est avant tout le temps de recharge. En effet, lors de la cérémonie de remise des clés, Elon Musk a également levé le voile sur un tout nouveau système de recharge révolutionnaire, connu sous le nom de Megachargeurs ou Superchargeurs V4. Grâce à un refroidissement plus efficace, le dispositif est alors en mesure de délivrer plus de 1 000 kW, soit 1 MW de puissance.

Résultat, seulement 30 minutes seraient nécessaires pour remplir 70 % de la batterie, alors que le véhicule pourrait encaisser jusqu’à 1 400 kW. Cela devrait profiter au temps de trajet, qui devrait rester raisonnable. On attend désormais avec impatience l’hypothétique test des 1 000 kilomètres du YouTubeur norvégien Bjørn Nyland pour voir si le Semi dépasse les Nio ES8 et Mercedes EQS.

De nombreuses données manquantes

Si Elon Musk s’est donc montré plutôt loquace sur les capacités de son camion électrique, montrant également une vidéo illustrant sa formidable accélération, il est toutefois resté assez discrets sur certains éléments clés. À commencer par la puissance, qui n’a pas été annoncée alors que la marque a confirmé que le Semi est propulsé par trois moteurs électriques, comme la Tesla Model S Plaid. Néanmoins, il faut s’attendre à un chiffre supérieur aux 1 200 chevaux de cette dernière.

Comme le déplore Fred Lambert, rédacteur en chef d’Electrek sur Twitter, la marque américaine a également omis d’annoncer le poids de son semi-remorque électrique. Néanmoins, le site rappelle qu’aux États-Unis, la réglementation pour un camion de classe 8, c’est-à-dire le plus grand format visible sur les routes, autorise jusqu’à 80 000 livres, soit environ 36,3 tonnes. Une tolérance de 2 000 livres (900 kg) supplémentaires est accordée aux véhicules électriques.

Selon le compte Twitter Nikola Insider, le Tesla Semi devrait alors peser environ 27 000 livres, soit environ 12,2 tonnes. Celui-ci pourrait alors tracter environ 45 000 livres au maximum, soit l’équivalent de 20,4 tonnes selon Electrek mais rien n’a encore été confirmé par Tesla. La marque n’a également pas encore communiqué publiquement le prix de son poids lourd, alors qu’elle annonçait en 2017 un montant compris entre 150 et 200 000 dollars, soit environ 142 318 à 189 758 euros.

D’après les journalistes, ce montant pourrait alors être rentabilisé en seulement trois ans grâce aux économies réalisées sur les frais de carburant et d’entretien. Un chiffre qui nous rappelle une précédente étude, prouvant que posséder une voiture électrique coûte moins cher qu’un véhicule thermique, pour des raisons similaires.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !

Les derniers articles