La première sortie « officielle » du Tesla Cybertruck tourne à la catastrophe : les finitions sont indignes

 

Le designer de Tesla, Franz von Holzhausen, s'est présenté à un évènement automobile avec un Cybertruck de pré-série. Malheureusement, pour lui, un journaliste américain était présent et a pu constater plusieurs problèmes de conception assez invraisemblables. Est-ce inquiétant à quelques semaines des premières livraisons ?

Le prototype du Tesla Cybertruck présent au Cars & Coffee de Malibu // Source : Daniel Golson via X

Entre la présentation officielle du Tesla Cybertruck et les premières livraisons, il s’est écoulé environ cinq ans. Selon Elon Musk, les premiers clients ne devraient pas tarder à recevoir leur pick-up 100 % électrique, en tout cas pour ceux qui ont été assez patients pour ne pas annuler leur bon de commande.

Depuis plusieurs semaines, quelques Tesla Cybertruck sillonnent les routes américaines. Il s’agit de modèles de pré-série avec, généralement, quelques petits défauts de conception à peine perceptibles par l’œil humain. Pourtant, le Cybertruck qui s’est présenté au Cars and Coffee de Malibu (un évènement car enthousiast qui regroupe plusieurs voitures d’exception et leurs propriétaires autour d’un café), avec le designer de Tesla, Franz von Holzhausen, à son volant, n’a pas de quoi rassurer.

Pourtant, le pick-up électrique aura fait sensation au milieu des Porsche et des Ferrari. Mais pas de chance, un journaliste américain, Daniel Golson, était présent et a pu constater de plus près quelques soucis sur le modèle présenté. Ce dernier a d’ailleurs relayé plusieurs photos sur son compte X (anciennement Twitter), l’occasion de constater quelques défauts assez étonnants, même pour une voiture de pré-série.

Des voitures de pré-série, précisons-le, que nous sommes parfois amenés à essayer sur Frandroid lors de présentations presses un peu anticipée, et nous n’avons jamais constaté une telle « catastrophe » sur des modèles que nous avons pu prendre en main.

Les dires d’Elon Musk semblent être (malheureusement) confirmés

Elon Musk, le patron de Tesla et de X, avait déjà précisé que le Cybertruck faisait face à des problèmes de conception et d’homologation (en Europe, son poids de plus de 3,5 tonnes pourrait poser problème pour les permis B…), mais le dirigeant avait martelé via une note interne qui avait fuité plus tôt cette année « que toutes les pièces du Cybertruck devaient être assemblées avec une précision inférieure à 10 microns ».

Force est de constater que nous n’y sommes pas du tout. Comme le relate Daniel Golson, le Cybertruck est plein de défauts de finition, notamment au niveau des ajustements de carrosserie. On peut pratiquement passer un doigt entre certains panneaux de carrosserie, les quatre élargisseurs d’aile sont mal alignés, les feux arrière au niveau du hayon ne le sont pas non plus, tandis que sur certaines parties, il y a même un chevauchement visible entre les panneaux.

Le modèle présenté au Cars & Coffee était également pourvu d’un film vinyle mat qui recouvrait la carrosserie en acier inoxydable. Cela confirme à demi-mot que Tesla devrait proposer ce type de matériau à son nuancier pour changer du gris du modèle de présentation, même si la marque n’a encore rien précisé. Toujours est-il que, selon le journaliste américain, preuve à l’appui, ce film était extrêmement mal installé avec de nombreuses bulles d’air.

Quelle intégration étrange de l’essuie-glace // Source : Daniel Golson via X

La liste des bizarreries intégrées ne s’arrête pas là, en témoigne l’immense essuie-glace avant, même pas caréné et posé comme un cheveu sur la soupe, ou encore l’épaisseur absolument incroyable des montants avant qui donne l’impression d’avoir un angle mort encore plus large.

Une catastrophe à venir pour les premiers clients ?

Rappelons que les premiers Tesla Cybertruck doivent être livrés aux clients d’ici environ trois semaines. Nous ne connaissons pas encore toutes les caractéristiques techniques du modèle, ni même le prix final. Bien évidemment, nous serons bien loin des 40 000 dollars préalablement annoncés, Elon Musk a même déjà annoncé que ce véhicule serait extrêmement difficile à produire et à rentabiliser.

En fin de compte, oui, ce n’est qu’un prototype, et il faudra attendre les versions sorties d’usine pour voir s’il s’agissait d’un cas isolé avec ce modèle de pré-série ou bien si Tesla n’a vraiment pas soigné certains points. Rappelons que les premières Tesla avaient pas mal de défauts d’ajustements de carrosserie (mais pas à ce point quand même) et ont mis du temps avant d’être plus soigneusement assemblées.

De loin, il a plutôt l’air pas mal… // Source : Daniel Golson via X

Le Tesla Cybertruck semble partir de loin, très loin même, et même s’il s’agit d’un modèle prototype, difficile d’imaginer les premiers modèles parfaits en partant de si loin. Hummer et Rivian, entre autres, doivent sans doute se frotter les mains en voyant ça, surtout quand on sait l’importance du marché des pick-ups aux États-Unis.

Les deux constructeurs proposent aussi un pick-up électrique, tout comme Ford avec son F-150 Lightning, mais comme Tesla, ces constructeurs historiques rencontrent aussi quelques difficultés et leur arrivée sur le marché n’est pas prévue avant, dans le meilleur des cas, l’année prochaine.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.

Les derniers articles