Tesla force à demi-mot ses utilisateurs à faire leurs mises à jour

Teslàjour

 

Des utilisateurs de voitures Tesla ont reçu un message les exhortant de mettre à jour le firmware de leur véhicule avant le 1er mai sous peine de ne plus être capables de profiter de certaines fonctionnalités connectées.

Netflix sur l’écran de la Tesla Model S.

Netflix sur l’écran de la Tesla Model S.

Les voitures de Tesla ne sont pas seulement électriques, elles sont également hyper connectées. Le système embarqué offre de nombreuses possibilités, depuis le pilotage automatique de la voiture jusqu’au centre de divertissement en passant par des commandes vocales ou à distance depuis un smartphone. Cela pousse néanmoins la marque à garder un certain contrôle du logiciel de son parc automobile, ce qui est fait grâce au déploiement de mises à jour à distance, pour le meilleur et pour le pire.

Des mises à jour sont nécessaires

Selon Electrek, plusieurs utilisateurs de voitures Tesla tournant sous une ancienne version du système ont reçu le message suivant :

« Le réseau Tesla fait l’objet d’améliorations pour une sécurité accrue. Afin de maintenir sa compatibilité et l’accès aux fonctionnalités du véhicule connecté, ce véhicule nécessite une mise à jour logicielle vers la version 2019.40.2.3 ou supérieure. S’il n’est pas mis à jour avant le 1er mai 2020, ce véhicule pourrait ne plus être en mesure de recevoir des mises à jour logicielles, d’accéder à l’application mobile Tesla et aux fonctionnalités associées, d’utiliser des commandes vocales, de streamer du contenu multimédia ou impacter certaines fonctionnalités nécessitant une connectivité.

Veuillez installer la mise à jour logicielle disponible en sélectionnant l’icône de l’horloge jaune et en choisissant une heure appropriée. Si vous rencontrez constamment des échecs d’installation des mises à jour logicielles, veuillez planifier un rendez-vous de service via l’application mobile Tesla. »

Les conducteurs sont donc exhortés à effectuer la mise à jour sous peine de risquer de ne plus pouvoir utiliser des fonctionnalités généralement très appréciées.

Des mises à jour repoussées par certains

On pourrait évidemment se dire que les mises à jour sont essentielles et apportent de nouvelles fonctionnalités, mais il en est pour qui ces mises à jour sont indésirables. C’est le cas notamment d’une partie des utilisateurs qui trouvent que l’Autopilot a été réduit au fil du temps — et des mises à jour — avec sa limitation de vitesse et du type de routes empruntées, ou encore avec la multiplication des alertes enjoignant le conducteur à garder les mains sur le volant.

Quoi qu’il en soit, ces mises à jour ont bien souvent pour but d’améliorer la sécurité des usagers sur la route et il est donc important de les faire. En revanche, ce principe de voiture pouvant gagner ou perdre des fonctionnalités au bon gré du constructeur reste un peu effrayant. La question a d’ailleurs fait couler récemment beaucoup d’encre avec la désactivation, puis la réactivation, de certaines options sur un véhicule acheté d’occasion.

Tesla rappelle 15 000 de ses SUV électriques commercialisés avant octobre 2016. Ceux-ci présenteraient un problème potentiel au niveau de leur direction assistée.
Lire la suite

Les derniers articles