La voiture électrique à 10 000 euros ne coûterait finalement pas 10 000 euros

 

Le constructeur vietnamien VinFast est en proie à quelques difficultés financières, mais la marque ne compte pas baisser les bras et envisage une voiture électrique abordable pour tenter de lancer ses ventes. La VF3 est prévue pour coûter moins de 20 000 dollars (il était question de 10 000 euros il y a quelques mois). Mais, arrivera-t-elle à temps ?

VinFast VF3 // Source : VinFast

L’aventure VinFast avait plutôt bien démarré, avec des produits ambitieux, 100 % électriques et plutôt dans l’air du temps. Nous avons d’ailleurs pu nous rendre au Vietnam il y a quelques mois pour découvrir d’un peu plus près les ambitions mondiales de ce constructeur.

Les premiers modèles de VinFast sont officiellement disponibles dans l’Hexagone, avec les VF8 et VF9, deux imposants SUV chargés de faire de l’ombre aux marques allemandes avec un positionnement premium. Le problème, et c’est d’ailleurs ce qu’ont révélé les premiers essais aux États-Unis, c’est que ces deux SUV ne sont pas forcément au niveau des standards du premium, sans compter qu’ils affichent des niveaux de consommation assez indigestes, rognant ainsi sur l’autonomie annoncée.

Ajoutez à cela un réseau encore confidentiel, un manque de notoriété et des prix élevés, et certains observateurs pensent que VinFast ne fera pas forcément long feu sur certains marchés.

La première voiture électrique sous les 20 000 dollars ?

Mais avec ces nouveaux constructeurs, tout va très vite. En effet, plusieurs modèles plus abordables sont dans les starting-blocks, à commencer par les VF6 et VF7, tandis qu’un petit SUV électrique et fonctionnel, à la base prévu pour le marché asiatique, le VF3, semble intéresser d’autres marchés, à commencer par le marché américain.

Les concessionnaires se sont même montrés assez enthousiastes à l’idée de commercialiser un tel produit, même si, avec ses 3,10 mètres de long, il ne correspond pas forcément aux standards de la voiture vendue aux USA.

Les mauvaises langues diront peut-être que les concessionnaires attendent d’avoir quelque chose de convaincant à se mettre sous la main avant d’envisager rendre le panneau VinFast, mais la marque pourrait avoir un coup à jouer aux États-Unis en proposant le modèle électrique le moins onéreux du marché. On évoque un prix inférieur à 20 000 dollars alors qu’il était question auparavant d’un tarif de 12 000 euros.

Des représentants de l’entreprise ont déclaré à Automotive News que la marque « envisageait d’ajouter la voiture électrique à sa gamme américaine ».

Un coup à jouer aussi en Europe ?

En Europe, le VinFast VF3 aurait aussi un intérêt, d’autant plus que l’attrait autour de ces fameuses voitures électriques « à partir de 25 000 euros » devrait s’accélérer. Le VF3 pourrait alors s’immiscer aux côtés des Citroën ë-C3, Renault 5 E-Tech et autres Volkswagen ID.2 dans cette course à la voiture électrique accessible.

Encore faut-il avoir un réseau de distribution étendue, et VinFast pourrait bien accélérer à ce niveau en Europe comme il le fait actuellement aux États-Unis. Cette stratégie, que certains peuvent juger avant-gardiste, porte d’ailleurs ses fruits sur le Vieux Continent. La centaine de concessions MG en France nous le prouve de mois en mois, tandis que le réseau que déploie actuellement BYD devrait aussi prochainement permettre au constructeur chinois de vendre plus de voitures.

Et le point commun entre BYD et MG, c’est que nos deux protagonistes proposent un modèle électrique pas cher, MG avec la MG4 et BYD avec la Dolphin, deux produits encore sous perfusion des aides étatiques en 2023, certes, mais même sans les aides, ils resteront compétitifs face à leurs concurrents européens.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.