Test du Xiaomi Smart Band 7 : un bracelet qui saura vous convaincre de vous mettre au sport

Smart Band organisée, personne peut nous canaliser

Xiaomi Smart Band 7
Bon
7 /10

Note de la rédaction

Points positifs de la Xiaomi Smart Band 7
  • La mesure de fréquence cardiaque précise
  • L'écran Oled de bonne qualité
  • L'autonomie de près d'une semaine
  • Le prix de moins de 100 euros
  • Un mode « Ne pas déranger » efficace
Points négatifs de la Xiaomi Smart Band 7
  • Les menus trop longs à défiler
  • L'absence de véritable nouveauté
  • Deux applications aux fonctions différentes
  • Pas de capteur de luminosité
 

Le nouveau bracelet connecté de Xiaomi, le Smart Band 7, s'affiche comme un bon bracelet accessible avec suivi précis de la fréquence cardiaque. Voici son test complet.

Le Xiaomi Smart Band 7
Le Xiaomi Smart Band 7 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Comme tous les ans, Xiaomi a renouvelé, en juin 2022, sa gamme de bracelets connectés avec un nouveau Xiaomi Smart Band 7. Si ce nouveau capteur d’activité semple reprendre, de prime abord, les principales fonctions du précédent Xiaomi Mi Smart Band 6, il propose cependant quelques nouveautés appréciables. Voici son test complet.

Xiaomi Smart Band 7Fiche technique

Modèle Xiaomi Smart Band 7
Taille d'écran 1.62 pouces
Technologie AMOLED
Définition de l'écran 490 x 192 pixels
Format écran other
Batterie 180 mAh
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Non
Prix 57 €
Fiche produit

Le bracelet de ce test nous a été fourni par Xiaomi.

Xiaomi Smart Band 7Design

De prime abord, rien ne ressemble davantage à un bracelet connecté de Xiaomi qu’un autre bracelet connecté de Xiaomi. Le Xiaomi Smart Band 7 ne fait pas exception. On retrouve ainsi les principaux marqueurs de la gamme Mi Band depuis le Xiaomi Mi Band 4 et le passage aux écrans couleur. Concrètement, le Xiaomi Smart Band 7 se présente en fait sous la forme d’un capteur d’activité de 46,5 mm de long pour 20,7 mm de large avec un écran Oled qui s’intègre dans un bracelet en silicone. En, une fois le bracelet retiré, on a affaire ici à un petit capteur qui va permettre non seulement de mesurer vos performances physiques, mais également afficher différentes informations à l’écran.

La principale nouveauté du Xiaomi Smart Band 7 vient en fait de l’écran, plus grand sur ce nouveau capteur. On passe ainsi d’une dalle de 1,56 pouce à un écran de 1,62 pouce. Le boîtier complet passe quant à lui de 47,4 x 18,6 x 12,7 mm à 46,5 x 20,7 x 12,3 mm. Concrètement, le traqueur en lui-même du Xiaomi Smart Band 7 est ainsi moins long, mais plus large, permettant ainsi une meilleure lisibilité de l’écran, tout en s’affinant très légèrement.

Le Xiaomi Smart Band 7 épouse bien la forme du poignet
Le Xiaomi Smart Band 7 épouse bien la forme du poignet // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Le bracelet connecté en silicone quant à lui reprend la même formule que les précédentes versions. Il s’agit ici d’un bracelet très confortable à porter grâce à ses matériaux en polyuréthane. Le bracelet pourra d’ailleurs s’adapter aux poignées de 160 à 224 mm de diamètre. Pour la fermeture, on retrouve une simple boucle avec un picot en aluminium qui va rentrer directement dans les perforations. Durant mes deux semaines de test, je n’ai senti aucune gêne et ai pu dormir ou courir avec le bracelet sans ressentir d’irritation particulière. Le Smart Band 7 est certifié 5 ATM et est donc étanche jusqu’à 50 mètres de profondeur. Le bracelet est par ailleurs conçu de manière à être un peu plus fin, se prolongeant directement dans la continuité du boîtier. On n’a pas, comme sur le Mi Smart Band 6, d’aspect anguleux et le boîtier saura se fondre efficacement sur votre poignet.

Le bracelet du Xiaomi Smart Band 7
Le bracelet du Xiaomi Smart Band 7 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Comme toujours, signalons que le Xiaomi Smart Band 7 n’est doté d’aucun bouton, le traqueur se contrôlant simplement à l’aide de l’écran tactile.

Un écran Oled de qualité, mais sans luminosité automatique

À propos de l’écran justement, le Xiaomi Smart Band 7 est équipé d’une dalle Oled de 1,62 pouce comme on l’a vu plus tôt. Celle-ci profite d’une définition de 192 x 490 pixels et d’une densité de 326 pixels par pouce. Autant dire qu’à une distance de 30 cm, il sera difficile de distinguer individuellement chaque pixel et qu’on a affaire ici à un affichage de bonne qualité.

Par ailleurs la technologie Oled intégrée ici permet de profiter d’un contraste infini qui ferait presque oublier les bordures relativement larges autour de l’écran, en particulier sur la partie basse. En effet, la plupart des affichages intégrés utilisant un fond noir, l’écran se fond efficacement jusque dans les contours. Néanmoins, les bordures de la dalle peuvent être visibles en cas de forte luminosité ou si vous utilisez un cadran avec une couleur de fond différente.

L'écran du Xiaomi Smart Band 7
L’écran du Xiaomi Smart Band 7 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Si Xiaomi annonce une luminosité maximale de 500 cd/m² pour son Smart Band 7 — contre 450 cd/m² sur la version précédente — force est de constater que le bracelet peut être consulté très confortablement en extérieur, même en plein soleil. Durant mes séances de running, je n’ai eu aucun mal à lire ma fréquence cardiaque ou la distance parcourue alors même que la luminosité n’était pas au maximum. En revanche, on peut aborder ici l’un des premiers soucis du bracelet. En effet, s’il est possible de régler manuellement la luminosité de l’écran du Xiaomi Smart Band 7, le constructeur n’a intégré aucun capteur de luminosité ambiante. Il vous faudra donc nécessairement gérer vous-même la luminosité de l’affichage sous peine de vous éblouir la nuit ou d’avoir un écran à peine lisible en plein soleil.

À propos de nuit, on appréciera cependant que Xiaomi ait intégré un mode « ne pas déranger » qui va automatiquement désactiver l’allumage de l’écran en cas de rotation du poignet la nuit. De même, le Smart Band 7 intègre à nouveau un mode always on qui pourra être paramétré pour s’activer automatiquement à certaines plages horaires définies par l’utilisateur. Si cette fonction va logiquement consommer bien davantage de batterie, elle a l’avantage de donner accès à l’heure sans avoir à faire pivoter son poignet.

Le Xiaomi Smart Band 7 en mode always on
Le Xiaomi Smart Band 7 en mode always on // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Enfin, si le boîtier en lui-même intègre cinq cadrans personnalisables, dans ses applications sur smartphone, Xiaomi donne accès à plus de 100 cadrans aux styles variés.

Xiaomi Smart Band 7Utilisation et application

Pour interagir avec un smartphone, le bracelet profite d’une connectivité en Bluetooth 5.2 LE. Le bracelet peut d’ailleurs être appairé à tout smartphone doté au moins de la version 6.0 d’Android ou d’iOS en version 10.

On l’a vu, les contrôles du bracelet se font directement depuis l’écran tactile, sans bouton. La navigation est finalement assez simple à appréhender et reprend celle qu’on avait déjà sur la montre Xiaomi Watch S1 ainsi que sur la plupart des montres connectées du marché. Ainsi, un glissement vers le bas de l’écran va permettre d’afficher les dernières notifications reçues. Un glissement vers le haut va ouvrir la liste des applications installées. Un appui long va permettre de changer de cadran, tandis que les glissements vers la gauche et la droite vont vous permettre de naviguer à travers les différentes tuiles configurées. Pratique par exemple pour avoir un aperçu rapide de la météo ou de votre lecteur de musique.

En revanche, n’espérez pas trop du Xiaomi Smart Band 7 en termes de fonctionnalités. Il ne s’agit pas d’une montre connectée, mais d’un simple bracelet connecté. Dès lors, on va retrouver seulement une poignée d’applications proposées, parmi lesquelles le score PAI — on y reviendra — la fréquence cardiaque, l’oxygène dans le sang, les entraînements, les scores d’entrainement, la météo, la musique l’alarme, la lampe torche (qui allume l’écran en blanc) le chronomètre, la fonction « trouver mon téléphone » ou une minuterie. N’espérez pas pouvoir accéder à Spotify ou Strava directement depuis le bracelet, il ne permet pas d’installer d’applications tierces.

DSC05373
Le Xiaomi Smart Band 7 ne permet pas de lire les menus d’un coup d’oeil // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Plus encore, le Xiaomi Smart Band reprend le même défaut que la plupart des bracelets connectés, à savoir une lisibilité pour le moins limitée. En effet, nombreux sont les textes trop longs pour s’afficher d’emblée entièrement sur l’écran. Il vous faudra souvent patienter plusieurs secondes — avec le risque de mise en veille de l’écran — pour savoir à quoi correspond tel ou tel menu. Xiaomi a amélioré légèrement les choses en intégrant des icônes plus lisibles avec un style facilement identifiable, mais le souci des textes trop longs reste un vrai problème. C’est particulièrement vrai si vous vous aventurez dans les paramètres du bracelet. Surtout que les différents menus peuvent parfois avoir des significations tout sauf claires comme « écran toujours allumé » et « écran toujours visible ».

Deux applications pour le prix d’une

Pour ne pas y aller par quatre chemins, la gestion des montres et bracelets connectés par Xiaomi est on ne peut plus bordélique. Le constructeur proposait jusqu’à récemment deux applications : Xiaomi Wear et Mi Fit. La première est devenue Mi Fitness et la seconde Zepp Life. La première vous impose un compte Xiaomi lié à votre numéro de téléphone, la seconde vous permet de passer par un compte Google ou Facebook. Et si vous pouvez gérer le Xiaomi Smart Band 7 indistinctement avec les deux applications, les fonctions proposées ne sont pas exactement les mêmes.

Par exemple, seul Mi Fitness va permettre de transférer automatiquement les données de vos entraînements vers Strava. En revanche, si vous comptez partager vos données avec Google Fit, c’est vers Zepp Life que vous devrez vous tourner. Bref, c’est bordélique.

Pour son Smart Band 7, Xiaomi a tendance à mettre en avant Mi Fitness et c’est donc vers cette application, à l’interface plus moderne, que l’on va se tourner.

On a affaire ici à une application très classique pour une montre ou un bracelet connecté avec quatre onglets : santé (pour un récapitulatif de vos mesures), entraînements (pour lancer un entraînement depuis l’application), appareil (pour contrôler le Smart Band 7) et profil, pour gérer vos paramètres et lier les données à Strava.

Dans l’onglet « Appareil », on va pouvoir accéder à quelques paramètres supplémentaires — et sans attendre le défilement des textes — en plus de ceux proposés sur le Smart Band 7. C’est le cas par exemple du téléchargement de cadrans, de la gestion des notifications — auquel il n’est pas possible de répondre depuis le bracelet –, de la gestion du mode nuit, ou du partage des données de fréquence cardiaque avec d’autres appareils Bluetooth.

Xiaomi Smart Band 7Suivi d’activité

Pour les différentes mesures de santé et d’activité, le Xiaomi Smart Band 7 est équipé de plusieurs capteurs capables de récupérer plusieurs données. Logiquement, comme tous les appareils de ce type, le traqueur embarque un accéléromètre et un gyroscope — tous deux sur trois axes — qui vont permettre de mesurer le nombre de pas.

Le suivi de fréquence cardiaque du Xiaomi Smart Band 7
Le suivi de fréquence cardiaque du Xiaomi Smart Band 7 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Le Xiaomi Smart Band 7 profite également d’un cardiofréquencemètre pour mesurer la fréquence cardiaque — en continu en activité et toutes les minutes, dix minutes ou trente minutes au repos — ainsi que la saturation en oxygène dans le sang. Pour cette seconde mesure, rappelons qu’il s’agit d’une donnée de santé qui va permettre de mesurer si vous respirez suffisamment bien. Ici, on va pouvoir la mesurer toute la journée — même si les mesures les plus fiables se font en repos, notamment en phase de sommeil. Néanmoins, le bracelet m’a déjà indiqué une SpO2 inférieure à 90 % ce qui serait inquiétant si c’était réellement le cas.

Deux nouveautés sont à noter au sujet des mesures du Smart Band 7. On va ainsi retrouver une estimation de sa VO2 Max au sein de l’application Mi Fitness. Cette donnée, calculée en fonction de votre fréquence cardiaque à allure de course maximale, va permettre d’évaluer la quantité d’oxygène que vous êtes capables d’assimiler et donc l’intensité maximale de votre effort en entraînement. Là aussi, la donnée est affichée dans l’application, mais n’apparaîtra pas sur la montre.

La seconde nouveauté vient en fait du rapprochement entre Xiaomi et Huami — constructeur de montres et bracelets connectés dont Xiaomi est actionnaire, à l’origine des montres Amazfit et Zepp. Xiaomi a en effet intégré un indicateur « PAI » dans son application Mi Fitness. Il s’agit en fait d’un score de renseignement personnel de l’activité. Plus le score va être élevé, plus vous avez été actif dans la journée. C’est un bon moyen de savoir, d’un coup d’œil, si son niveau d’activité a été suffisant, même si c’est loin d’être l’alpha et l’oméga d’une montre ou d’un bracelet connecté. Autant prendre en compte le nombre de pas ou la durée d’exercice ou de marche, données plus simples à appréhender qu’un score aux allures arbitraires.

Un bracelet dépourvu de GPS

Pour les entraînements sportifs, le Xiaomi Smart Band 7 est capable de suivre plus de 110 activité comme l’indique le constructeur. Dans les faits, on va surtout avoir la mise en avant de 16 sports : course à l’extérieur, tapis de course, cyclisme en extérieur, vélo en salle, marche, « marche à l\’intérieur » (sic), natation en piscine, rameur, elliptique, corde à sauter, yoga, danse, nage libre, fitness en salle, football et badminton.

Le bracelet est par ailleurs capable de reconnaître cinq types d’entraînement : course en extérieur, marche, tapis de course, rameur et vélo elliptique.

Le suivi d'exercice sur le Xiaomi Smart Band 7
Le suivi d’exercice sur le Xiaomi Smart Band 7 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Une fois l’entraînement lancé, le Xiaomi Smart Band 7 va se synchroniser avec votre smartphone pour récupérer le positionnement GPS. En effet, contrairement au Fitbit Charge 5 par exemple, le Smart Band 7 n’est pas doté d’une puce GPS et exigera nécessairement une synchronisation avec votre smartphone pour une estimation fiable de la distance parcourue. Sans ça, le bracelet aura d’ailleurs tendance à sous-estimer largement la distance de votre entraînement de l’ordre de 10 %.

Si le suivi GPS n’est pas assuré par le bracelet en lui-même, le Xiaomi Smart Band 7 va cependant afficher la fréquence cardiaque tout du long. Sur l’écran, on va ainsi voir sur un premier écran la durée de l’entraînement, la distance parcourue, la fréquence cardiaque — et la zone de fréquence cardiaque. En glissant le doigt vers le haut, un second écran indique quant à lui l’allure, l’allure moyenne et la cadence de la séance. Enfin, un dernier écran va se charger de la cadence moyenne et du nombre de calories dépensées.

Outre les données de temps et de distance — dont dépendent l’allure et la cadence — le Xiaomi Smart Band 7 va donc surtout être utile pour la mesure de la fréquence cardiaque.

Une mesure précise de la fréquence cardiaque

Pour évaluer la précision du cardiofréquencemètre du Xiaomi Smart Band 7, j’ai comparé les mesures avec celles prises par une ceinture abdominale, la Garmin HRM-Pro.

On constate que les deux dispositifs ont réussi à mesurer à la fois la même fréquence cardiaque moyenne sur une séance d’un peu plus d’une heure, mais également la même fréquence cardiaque maximale. On arrive par ailleurs à une différence très faible entre les mesures moyennes des deux bracelets, avec un Smart Band 7 qui a tendance à mesurer des fréquences 0,05 % plus faibles que la ceinture sur l’ensemble de la séance et 0,08 % plus élevées après les dix premières minutes de chauffe.

 Mesure de référenceXiaomi Smart Band 7ÉcartÉcart après 10 min
FQ moyenne164 bpm164 bpm-0,05 %0,08 %
FQ max178 bpm178 bpm

Dans le détail, lorsqu’on se penche sur la courbe de fréquence cardiaque mesurée sur la ceinture Garmin HRM-Pro et le Xiaomi Smart Band 7, on observe des écarts plus significatifs avec de plus grandes variations sur le bracelet du constructeur chinois. Par ailleurs, comme c’est souvent le cas sur les bracelets connectés, on peut voir un petit retard dans la mesure de fréquence cardiaque, notamment lorsque j’ai ralenti l’allure.

La courbe de fréquence cardiaque du Xiaomi Smart Band 7
La courbe de fréquence cardiaque du Xiaomi Smart Band 7 // Source : Frandroid

S’il est impossible d’exporter les données brutes depuis l’application Mi Fitness, Xiaomi permet cependant le partage automatique des activités — fréquence cardiaque comprise — vers Strava.

En plus du suivi des entraînements sportifs et de l’activité, le Xiaomi Smart Band 7 est bien évidemment capable de suivre votre sommeil avec les différentes phases — profond, léger et paradoxale — ainsi que votre respiration durant le sommeil à l’aide de le mesure de SpO2. De quoi vous permettre d’avoir des pistes et de suspecter des cas d’apnée du sommeil si votre score de respiration est trop faible.

En revanche, contrairement à des constructeurs plus orientés vers le sport comme Garmin, Polar ou Fitbit, Xiaomi ne donne aucune recommandation d’entraînement en fonction de vos différentes phases de récupération et de sommeil. Il se contente d’indiquer un score de charge d’entraînement EPOC en fonction de la consommation excessive d’oxygène après l’exercice au cours de la semaine passée.

Xiaomi Smart Band 7Autonomie

Xiaomi a intégré une batterie de 180 mAh dans son Smart Band 7. Selon le constructeur, avec une utilisation « standard », cela permettrait de profiter d’une autonomie allant jusqu’à 14 jours.

De mon côté, j’ai cependant connu une autonomie bien plus faible en activant le suivi de SpO2 et de fréquence cardiaque en continu avec mesures chaque seconde. En désactivant le mode always on, l’autonomie n’était déjà plus que de cinq jours. Avec le mode always on activé sur l’écran du bracelet, elle est cette fois passée à 2 jours et demi. Autant dire que l’écran allumé en permanence va, sans grande surprise, affecter grandement l’autonomie du Smart Band 7, tout comme le suivi en continu de la fréquence cardiaque.

Le chargeur du Xiaomi Smart Band 7
Le chargeur du Xiaomi Smart Band 7 // Source : Robin Wycke pour Frandroid

Pour la recharge, Xiaomi fournit un câble USB-A avec un embout magnétique, mais sans adaptateur secteur. Il vous faudra donc passer par le bloc d’alimentation de votre smartphone ou connecter directement le câble à un ordinateur.

J’ai pu recharger entièrement le Xiaomi Smart Band 7 en 1h30, sachant que les 50 % ont été atteints en 45 minutes. La promesse de Xiaomi d’une recharge en moins de deux heures est donc respectée. Notons que le Xiaomi Smart Band 7 n’est pas compatible avec la charge sans fil par induction.

Xiaomi Smart Band 7Prix et date de sortie

Le Xiaomi Smart Band 7 est disponible depuis le 22 juin. Il est proposé au prix de 70 euros, uniquement en coloris noir.

Note finale du test
Bon
7 /10
Il est certain que, sur le papier, le Xiaomi Smart Band 7 ne vient pas réinventer la roue. On a droit à un bracelet dans la droite lignée du Xiaomi Mi Smart Band 6 qui profite cependant d'une batterie de plus grande capacité et d'un écran légèrement plus large.

On va cependant retrouver les mêmes soucis que sur les précédentes générations comme l'absence de capteur de luminosité ou des menus dont le défilement est trop long. Finalement, c'est sur les mesures de santé que le bracelet se rattrape.

On a droit ici à un cardiofréquencemètre très efficace avec des mesures particulièrement précises. Le format du bracelet, qui se fait rapidement oublier à votre poignet, parvient à faire oublier l'absence de véritable nouveauté.

Si vous comptez opter pour un bracelet connecté pour accompagner vos séances de sport sans vous ruiner, le Xiaomi Smart Band 7 est un modèle très accessible et qui fera le job efficacement.

Points positifs de la Xiaomi Smart Band 7

  • La mesure de fréquence cardiaque précise

  • L'écran Oled de bonne qualité

  • L'autonomie de près d'une semaine

  • Le prix de moins de 100 euros

  • Un mode « Ne pas déranger » efficace

Points négatifs de la Xiaomi Smart Band 7

  • Les menus trop longs à défiler

  • L'absence de véritable nouveauté

  • Deux applications aux fonctions différentes

  • Pas de capteur de luminosité

Les derniers articles