Test du Fitbit Charge 5 : à quelques pas du bracelet d’activité ultime

Montres/Bracelet Connectés • 2021

Points positifs de la Fitbit Charge 5
  • Nouveau design
  • Bel et lumineux écran couleur
  • Application très agréable
  • Analyse des données
  • Suivi GPS convenable
  • Fitbit Pay, même sans téléphone
  • 5 jours d’autonomie
  • (bientôt compatible ECG)
Points négatifs de la Fitbit Charge 5
  • ECG et autre nouveauté indisponibles au lancement
  • Fix GPS parfois capricieux
  • Abonnement requis pour certaines analyses clés
  • Hausse du prix
 

La gamme de bracelets d'activité Fitbit Charge vient d’accueillir un nouveau modèle. Nouveau design, nouvelles fonctionnalités, nouveau suivi de la santé : les promesses sont nombreuses, mais ont-elles été tenues ? Réponse maintenant dans notre test et avis complet du Fitbit Charge 5.

Le Fitbit Charge 5 et son bracelet sport

Le Fitbit Charge 5 et son bracelet sport // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Fitbit a dévoilé le 25 août dernier la nouvelle version de son bracelet d’activité haut de gamme, le Charge 5. Cette annonce arrive quasiment un an et demi après la sortie du Charge 4, contre deux ans en général entre les premiers modèles, et autant dire que la marque n’a pas chômé. Les nouveautés sont nombreuses, tant au niveau du design, des capteurs utilisés et des fonctionnalités. C’est simple, sur le papier, le Charge 5 a beaucoup, si ce n’est tous les atouts d’un bracelet connecté parfait : design discret, écran lumineux et élégant, suivi de l’activité avec GPS intégré, de la fréquence cardiaque, de la SpO2, de l’activité électrodermale, mesure ECG, paiement NFC, etc. La liste est très longue. Mais voilà, il y a les spécifications techniques… et la réalité. Que vaut vraiment le Fitbit Charge 5 dans les faits ?

Fitbit Charge 5Fiche technique

Modèle Fitbit Charge 5
Format écran Rectangulaire
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Oui
Indice de protection 5ATM
Prix 162 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un bracelet fourni par Fitbit.

Fitbit Charge 5Design

Le Charge 5 rompt (enfin) avec le design très sportif de sa lignée. Exit les bordures carrées, désormais, le Charge s’inspire du design du Luxe, un autre bracelet connecté de la marque aux « allures de bijou ». On pourrait même dire que le Charge 5 ressemble à deux Luxe qui auraient fusionné. Le boîtier garde une forme rectangulaire, mais présente désormais des bords arrondis, moins agressifs que par le passé. Notons l’absence de tout bouton physique : les interactions se font uniquement au tactile. En veille, l’écran se fond dans la façade avant du boîtier et donne un look résolument discret au produit, sans pour autant en faire un accessoire de mode — une impression confirmée par mes proches.

À l’arrière on retrouve les pins de connexion propriétaires pour la recharge et l’habituelle tripotée de capteurs, sur laquelle nous reviendrons en temps voulu. Remarquez les deux bandes latérales en acier inoxydable : elles ne sont pas là dans le seul but de donner un peu d’élégance au produit, mais servent de capteurs électriques pour la mesure de l’ECG et l’AED — l’électrocardiogramme et l’activité électrodermale. Le nombre de capteurs intégrés est impressionnant par rapport aux dimensions du boîtier, qui est d’ailleurs 10 % plus fin que son prédécesseur. Le produit est fait d’aluminium, de verre et de résine.

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Cette année, trois coloris sont proposés : noir, blanc et bleu. Vous l’aurez remarqué, notre modèle de test est le noir, certainement le moins fun mais le plus passe-partout. Le bracelet par défaut vendu avec le Charge 5 est de la même couleur que le boîtier et est disponible en deux tailles dans la boîte, histoire de convenir à tous les poignets. La jonction entre le boîtier et le bracelet reprend désormais la même forme que celle du Luxe : les deux parties sont dans le prolongement l’une de l’autre, ce qui participe au design discret du produit. Sur le Charge 4, cette partie était bien plus anguleuse, donc moins élégante. Côté matériau, on retrouve sans surprise un bracelet en silicone, qui ira aussi bien pour vos sorties shopping que pour vos séances de sport. Notez que ce bracelet possède le même système de fermoir que l’Apple Watch ou la OnePlus Watch : le surplus de boucle vient coulisser le long de la peau pour verrouiller le tout.

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Fitbit propose à l’heure actuelle d’autres types de bracelets et couleurs, histoire de coller à vos différentes situations quotidiennes : un avec fermeture par pression, un en cuir et un dédié au sport. Nous avons pu essayer ce dernier et nous souhaitions vous en parler, même s’il faut l’acheter séparément. Nous l’avons préféré au bracelet par défaut pour son système de fermeture. C’est simple, la boucle entière est parsemée de trous : il y a ainsi plus de choix dans l’ajustement et la manipulation pour serrer ou desserrer l’ensemble est très rapide. Il permet aussi un peu plus de respiration à la peau. Ce bracelet est visible sur la première image de cet article.

Enfin, sachez que le Charge 5 vous accompagnera sans problème à la piscine ou sous la douche, mais laissez le aux vestiaires avant d’entrer dans le jacuzzi ou le sauna.

Fitbit Charge 5Écran

Le Charge 5 marque l’arrivée des écrans couleur sur la gamme. Il était temps, l’écran monochrome du Charge 4 commençait à dater. La technologie AMOLED permet d’ailleurs à l’écran du Charge 5 d’être 50 % plus lumineux : trois niveaux de luminosité sont proposés et il n’est même pas nécessaire d’utiliser le plus élevé pour que l’écran soit lisible dehors en plein soleil. Une très bonne nouvelle. La diagonale d’écran du Charge 5 dépasse légèrement 1” contre 0,76” pour le Luxe. Les informations affichées seront donc plus agréables à lire. On remarque cependant les mêmes bordures : l’écran n’utilise pas tout l’espace à l’avant, dommage !

On remarque bien les bordures de l’écran

On remarque bien les bordures de l’écran // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Le nouvel écran est une réussite et Fitbit ne s’est pas arrêté là puisqu’il est possible d’activer le mode Always On dans les paramètres du bracelet. Cette fonctionnalité permet de lire l’heure à tout moment sans avoir à réveiller le bracelet. Dans ce mode, la luminosité est logiquement très faible : l’écran est lisible en intérieur mais ne l’est clairement pas sous le soleil. De toute façon, vous verrez un peu plus loin que le Always On affecte sérieusement l’autonomie du bracelet. Notez que lors d’une session sportive, un mode Always On dédié peut être manuellement activé.

À gauche l’écran allumé, à droite le mode Always On

Une vingtaine de cadrans sont disponibles dans l’application Fitbit et ils fonctionnent quasiment tous comme le cadran installé par défaut, que nous avons utilisé de notre côté. L’heure est affichée au centre en permanence, mais un tapotement de doigt sur l’écran fait défiler en bas les informations du suivi d’activité : nombre de pas, distance parcourue, minutes actives, fréquence cardiaque… À gauche, une jauge s’adapte en fonction de votre avancée quotidienne : sur la vue « nombre de pas », la jauge sera pleine si vous avez atteint votre objectif de 10 000 pas, par exemple. C’est assez ludique, voire motivant.

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Comme d’habitude, un simple mouvement de poignet suffit pour réveiller l’écran. Les algorithmes de détection ont sûrement été améliorés sur le Charge 5 puisque ce dernier est légèrement plus réactif à l’allumage et très rapide à l’extinction. Comprenez que l’écran s’éteint quasi-instantanément une fois que l’on a terminé de consulter l’information voulue et que l’on commence donc à éloigner son poignet. Un mode nuit permet de désactiver ce geste sur une période paramétrable (de 22 heures à 6 heures par défaut) et il est même possible de le désactiver totalement. Le cas échéant, il faut tapoter deux fois sur l’écran pour le sortir de veille. Là aussi, cette option semble bien plus réactive que lors de notre test du Luxe. Bref, retenez que le nouvel écran du Charge 5 est très convaincant.

Fitbit Charge 5Usage et application

Au quotidien

Les similitudes entre le Fitbit Luxe et le Fitbit Charge 5 ne s’arrêtent pas au design et à la technologie d’écran : les deux bracelets partagent la même interface. La navigation entre les différents menus se fait à l’aide de glissements de doigt :

  • Vers le bas : paiement sans contact, mode ne pas déranger, paramètres, etc ;
  • Vers le haut : pourcentage de batterie restante et suivi d’activité (distance parcourue, nombre de pas, durée de la nuit, fréquence cardiaque actuel et au repos, dernière mesure SpO2, etc) ;
  • Vers la gauche/droite : notifications, activités, alarme, minuteur et scan AED.

Deux gestes fonctionnent dans toute l’interface : un glissement de doigt vers la droite pour revenir en arrière et un double appui au milieu de l’écran pour atterrir directement sur le cadran d’accueil. La navigation est globalement agréable et les animations sont plutôt fluides. Attention cependant à ne pas aller trop vite, au risque de brusquer l’écran et de devoir s’y reprendre à deux fois : rien ne sert d’enchaîner les glissements de doigt, il faut attendre que la transition entre les fenêtres soit terminée pour passer au prochain menu.

Seules les informations essentielles du suivi d’activité sont affichées, les analyses complètes sont disponibles sur l’application Fitbit

Seules les informations essentielles du suivi d’activité sont affichées, les analyses complètes sont disponibles sur l’application Fitbit // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

On regrette une nouvelle fois de ne pas pouvoir personnaliser l’interface, on aimerait en effet pouvoir agencer certains menus pour les rendre plus accessibles et limiter ainsi les interactions avec l’écran.

Le Charge 5 est un bracelet d’activité, pas une montre connectée.

Passons aux fonctionnalités. Déjà, il n’est donc plus possible de contrôler sa musique depuis Spotify avec le Charge 5. Cette option était pourtant présente sur le Charge 4 (elle l’est également sur les montres Versa 3 et Sense de la marque). Notez tout de même que Spotify Connect nécessitait d’avoir son téléphone à proximité pour fonctionner sur le bracelet. Oubliez également toute application tierce telle que Uber, Google Maps ou encore Strava : le Charge 5 est un bracelet d’activité, pas une montre connectée.

Voilà qui est bien vite dit… Le bracelet permet de recevoir les notifications dites essentielles, telles que les appels, les SMS, les mails ou encore les événements de son agenda. On peut ainsi choisir quelles applications peuvent envoyer des notifications au bracelet, si par exemple vous souhaitez recevoir vos messages WhatsApp au poignet, mais pas les notifications Instagram. L’écran est assez grand pour pouvoir lire un message (en faisant défiler les lignes évidemment) et même pour y répondre à travers quelques messages pré-enregistrés. Cette dernière option est uniquement disponible pour les utilisateurs Android.

Fitbit Pay sur le Fitbit Charge 5

Fitbit Pay sur le Fitbit Charge 5 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Surtout, le Charge 5 embarque une puce NFC, ce qui le rend compatible avec Fitbit Pay. Vous pouvez donc payer sans contact avec votre bracelet, si tant est que votre banque soit prise en charge par le service. Citons BNP Paribas, Boursorama Banque, Fortuneo, Hello Bank!, Revolut, Aumax pour moi, Bunq ou encore TransferWise. De notre côté, nous utilisons notre carte Curve, cet excellent service bancaire qui permet d’agréger et de piloter toutes ses cartes bancaires à travers une seule carte, qui s’avère être compatible avec Fitbit Pay. Bonus : le paiement sans contact du Charge 5 fonctionne même lorsque votre téléphone est resté à la maison !

Application

Nous apprécions toujours autant l’application Fitbit. Son interface est minimaliste et la navigation est agréable. L’onglet principal affiche les données essentielles de chaque catégorie de suivi : nombre de pas, distance parcourue, fréquence cardiaque, score de sommeil… Il est d’ailleurs possible de les réagencer et de supprimer certaines informations en fonction de leur intérêt à vos yeux. J’ai par exemple supprimé le suivi de la masse et des menstruations, mais j’ai mis en avant mon objectif de quantité d’eau journalière et ma fréquence cardiaque au repos.

Pour avoir plus de détails sur chaque catégorie, il suffit de cliquer sur la carte en question et de naviguer dans les différents menus : plus l’information recherchée est précise, plus il faut se rendre dans des sous-menus. C’est comme cela que toute l’application a été pensée. Les graphiques proposés sont très jolis et les quelques explications distillées dans les menus permettent de bien comprendre nos données de santé, à l’image de la section dédiée au sommeil. Cette dernière permet d’afficher l’évolution hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle ou annuelle de notre score sommeil, de nos horaires de coucher et lever ainsi que de nos différentes phases de sommeil. Sur une nuit en particulier, l’application compare même la répartition de nos phases de sommeil avec notre moyenne des 30 derniers jours et avec celle des autres utilisateurs Fitbit du même âge et sexe. Pour finir sur le suivi du sommeil, sachez qu’il est assez précis pour détecter correctement une sieste et ainsi ajuster le score de sommeil. Tout ça sans aucune action de notre part.

Deuxième exemple avec la fréquence cardiaque cette fois-ci. Sur l’onglet principal, seul le rythme au repos de la journée est affiché — sauf si vous êtes actuellement connecté au bracelet, dans ce cas la fréquence actuelle est également indiquée. Un clic sur la carte permet d’afficher un historique quotidien, mais également une évolution de la fréquence au repos — là aussi hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle ou annuelle. Pour avoir un aperçu de sa fréquence cardiaque sur une journée, il faut cliquer sur le jour en question.

Désormais, le Charge 5 vous enverra une notification s’il détecte que votre fréquence cardiaque est supérieure ou inférieure aux seuils prédéfinis, alors que vous semblez avoir été inactif pendant au moins 10 minutes. Auparavant, cette alerte était uniquement disponible lors des sessions sportives, elle l’est désormais tout au long de la journée.

Vous l’aurez compris, nous apprécions particulièrement l’application Fitbit, mais elle n’est pas sans défauts. La section « Activité » mériterait par exemple quelques améliorations. Pour chaque session sportive, l’application indique la moyenne et la fréquence cardiaque maximale, mais il est impossible de connaître sa fréquence à un moment précis : faire coulisser son doigt sur le graphique ne fait rien.

Aussi, on ne comprend toujours pas pourquoi certaines données sont uniquement disponibles dans le menu « Indicateurs de santé » de l’application, alors qu’elles auraient pu être intégrées dans leurs catégories respectives. On pense par exemple à la SpO2, à la température de la peau, à la variabilité de la fréquence cardiaque et au nombre de cycles respiratoires : ces informations seraient bien mieux à leur place, dans la section dédiée au sommeil. Vous allez voir que l’abonnement Fitbit Premium y est pour quelque chose.

Avant de passer à la suite, sachez que Fitbit propose une version web de son application. Si l’interface est moins sexy, sachez néanmoins que toutes les informations y sont affichées.

Fitbit Charge 5Fonctionnalités de santé

Le Charge 5 est à ce jour le bracelet le plus complet de Fitbit, voire du marché entier. C’est simple, il hérite de certains capteurs et fonctionnalités de la montre connectée la plus haut de gamme de la marque, la Sense. La liste des composants est longue, pour ne pas dire impressionnante :

  • Accéléromètre 3 axes ;
  • Moniteur de fréquence cardiaque optique ;
  • GPS + GLONASS ;
  • Capteurs rouges et infrarouges pour le suivi de la saturation en oxygène (SpO2) ;
  • Capteur de température ;
  • Capteurs électriques polyvalents ;
  • Moteur vibrant, détecteur de lumière ambiante, Bluetooth et NFC.

On se demande comment tout cela tient dans un si petit boîtier, qui est d’ailleurs 10 % plus fin que celui du Charge 4. Pas si vite, nous déplorons un disparu cette année : l’altimètre. Le bracelet ne vous indiquera plus le nombre d’étages que vous avez gravis dans la journée. Dommage, mais on ne peut pas tout avoir. On accepte cependant volontiers cette suppression contre les nouveaux capteurs électriques polyvalents. Vous ne les aviez pas remarqué ? Ces derniers permettent pourtant l’arrivée de la mesure ECG et du scan AED.

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

De jolies nouveautés qui se font attendre

Deux nouvelles fonctionnalités phares du Fitbit Charge 5 ne sont pas disponibles au lancement du produit. Eh oui, Fitbit a cru bon d’imiter d’autres acteurs en commercialisant un produit incomplet si on le compare à la communication à laquelle il a eu droit. Ainsi, à l’heure où nous écrivons ces lignes début octobre 2021, la mesure de l’ECG et le « score d’aptitude quotidienne » ne sont pas accessibles sur le Charge 5.

La première permettra de suivre sa santé cardiaque via une application compatible, le but étant de détecter une éventuelle fibrillation atriale. À l’instar de certaines montres connectées haut de gamme, il sera possible de partager les résultats avec votre médecin. La deuxième s’inspire du score « Body Battery » de Garmin. Ainsi, le « score d’aptitude quotidienne » de Fitbit (ou daily readiness score) analysera plusieurs données de santé et vous indiquera en début de journée si vous êtes paré pour une journée sportive ou si vous devez plutôt vous reposer. Des entraînements ou des séances de récupération vous seront d’ailleurs proposés, en fonction de ce fameux score.

Fitbit nous indique que ces deux fonctionnalités (l’ECG et le score d’aptitude quotidienne) sont bien prévues pour la France et qu’elles arriveraient début novembre. Si tel est bien le cas, nous mettrons à jour ce test. Autrement, nous noterons le Charge 5 en partant du principe qu’il n’intègre pas ces options.

Scan AED, kézako ?

Le scan AED est quant à lui bien disponible au lancement du produit. Cette fonctionnalité, permise grâce aux mêmes capteurs que l’ECG, se charge de détecter l’activité électrodermale afin de mesurer la réaction du corps face au stress. Le scan AED demande un minimum d’implication : il faut positionner deux doigts de part et d’autre du bracelet (sur les capteurs latéraux) et patienter 3 minutes au calme, face au « Respirez » communiqué par le bracelet. Profitez-en pour faire une pause dans votre journée.

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Pendant ce temps, le Charge 5 s’occupe de mesurer les micro-changements de la transpiration de la peau, puis de combiner ces données avec d’autres facteurs. Une fois les 3 minutes écoulées, l’écran vous demande comment vous vous sentez puis affiche le nombre de réponses AED combiné à une rapide analyse de type « vos réponses sont à la hausse ». Honnêtement, on n’y comprend pas grand-chose tant que l’on n’ouvre pas l’application. Cette dernière nous explique qu’un score faible est privilégié, mais ne compare pas nos scores (entre 23 et 27 de mon côté) à ceux d’autres utilisateurs ou à une moyenne. Dommage, on ne sait pas vraiment quoi faire de l’information.

Notez que le bracelet indique également l’évolution de la fréquence cardiaque lors du scan AED. J’en ai effectué trois lors de mon test. Le premier n’a pas été concluant, puisque ma fréquence était plus élevée à la fin qu’au début, sûrement parce que l’exercice m’a stressé — oui, c’est tout l’inverse de ce qui est recherché. Les deux autres mesures ont cependant été plus logiques. Serais-je déjà moins stressé, après une dizaine de jours avec le Charge 5 ? Blague à part, le scan AED sera sûrement utile à long terme pour ceux qui prendront le temps de faire des mesures fréquemment. De notre côté, cette fonctionnalité n’intégrera pas la liste des « + » du Charge 5, disponible en fin de test.

Un GPS en demi-teinte

Le GPS embarqué dans le Charge 5 est bien plus performant que ceux de la plupart des montres connectées Android, sans pour autant être extrêmement précis. Notez que nous parlons ici du GPS intégré : pas question de tester la fonctionnalité en laissant le bracelet s’aider du GPS de notre téléphone. Ici, le bracelet est seul à pouvoir se localiser.

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Le principal problème du GPS Charge 5 est le temps d’accroche. Après deux minutes d’attente lors de ma première utilisation, j’abandonne l’idée et commence mon activité en pensant que le GPS finira bien par se fixer pendant les premiers mètres. Que nenni, mes 55 minutes de marche à pied ont été enregistrées sans aucune donnée GPS. Avant de refaire un test, je lis la section GPS de la FAQ Fitbit. J’en retiens trois conseils :

  • Desserrer la boucle d’un cran ;
  • Attendre jusqu’à plusieurs minutes si j’utilise le GPS pour la première fois dans une région ;
  • Tenir mon bras parallèle au corps pour accélérer le fix.

Je ne mets pas en pratique la première recommandation puisqu’elle fausserait tout simplement les mesures de la fréquence cardiaque. Au contraire, nous vous conseillons de bien serrer votre bracelet d’activité avant de commencer une session sportive. Par contre, je fais attention aux deux autres conseils et tout fonctionne tout de suite mieux. Dans une nouvelle zone, le Charge 5 a mis un peu plus de deux minutes à se localiser, puis “seulement” 35 secondes deux jours plus tard au même endroit. Ce n’est clairement pas un comportement idéal, mais cela a au moins le mérite de fonctionner. La question maintenant est de savoir si cela en vaut le coup. Autrement dit, est-ce que le suivi GPS proposé par le Charge 5 est efficace ? Lors de plusieurs courses à pied, nous avons superposé le tracé GPS du bracelet (en bleu) avec celui de l’application Strava (en orange), qui utilise le GPS du téléphone et que nous prenons ici comme référence.

Tracé GPS du Charge 5 (en bleu) vs Strava (en orange)

Vous l’avez vu, le tracé GPS du Charge 5 n’est pas parfaitement précis, mais reste tout à fait cohérent avec la course effectuée. Le suivi me fait par exemple passer dans des immeubles au lieu de me situer sur le trottoir. Aussi, les petits écarts d’une dizaine de mètres que je fais pour ne pas m’arrêter de courir au feu piéton ne sont pas ou mal interprétés par le GPS embarqué du bracelet. Bref, le suivi n’est pas exemplaire, mais les données finales ne sont pas absurdes par rapport à la réalité. Regardez par vous-même.

Course 1 :

  TempsDistanceAllure moyenne
Fitbit Charge 543:4610,17 km4:15/km
Strava43:4410,09 km4:20/km

Course 2 :

  TempsDistanceAllure moyenne
Fitbit Charge 515:124,15 km3:37/km
Strava15:124,02 km3:47/km

Notez que le dénivelé positif de chaque course joue un rôle dans les données présentées. Le Fitbit Charge 5 n’est clairement pas au point sur ce niveau, la faute au retrait de l’altimètre intégré très certainement. Dommage.

Ces légères imprécisions se retrouvent aussi du côté des mesures de la fréquence cardiaque. Il n’est pas rare de voir quelques très courts pics sur l’analyse d’une session sportive. Ce sont de simples ratés du capteur, qui sont inhérents à ce type de produit placé au poignet : les vibrations (surtout en vélo), la pluie, la transpiration et autres sont autant de facteurs qui viennent altérer les mesures. Il n’est donc pas étonnant que le Charge 5 détecte parfois un pic ou une chute de la fréquence cardiaque avec une légère latence, ou qu’il n’aille pas assez haut/bas dans la mesure desdits événements. Encore une fois, les données finales et la moyenne rattrapent le tout et se rapprochent de la réalité. Rappelons que le Charge 5 n’est pas un outil de médecine mais qu’il vous permet de suivre votre activité physique.

L’abonnement Fitbit Premium joue le trouble-fête

Comme si débourser quelques 180 euros pour un bracelet d’activité ne suffisait pas, Fitbit vous demande 8,99 €/mois si vous souhaitez débloquer le plein potentiel du Charge 5 et de l’application. Le score d’aptitude quotidienne et les recommandations qui vont avec ? Réservés aux membres Premium — enfin quand la fonctionnalité sera disponible. Sans abonnement, oubliez également l’analyse détaillée du sommeil avec les différentes phases et statistiques que nous détaillions avec entrain un peu plus haut. Même chose pour les options liées à la gestion du stress et pour la section « Indicateurs de santé » de l’application, qui analyse les tendances mensuelles de votre fréquence respiratoire, fréquence cardiaque au repos, variabilité de la fréquence cardiaque, SpO2 et autre variation de la température de la peau. L’abonnement Fitbit Premium débloque également des programmes de sport et des idées de recettes.

Six mois d’abonnement Premium vous sont « offerts » à l’achat du Charge 5, histoire de vous faire goûter aux fonctionnalités avancées et/ou de vous faire oublier la reconduite tacite de l’abonnement Premium.

Fitbit Charge 5Autonomie

Fitbit annonce jusqu’à une semaine d’autonomie pour son Charge 5. De notre côté, voici les scores que nous avons obtenus selon deux utilisations différentes de l’écran, mais avec la luminosité réglée en mode « normal » dans les deux cas.

 Always-On DisplayGeste du poignet pour activer l’écranMoyenne de pas quotidienneUtilisation cumulée du GPS intégréScore d’autonomie
Oui
(sauf la nuit)
Non13 15347 minutes3 jours
NonOui
(sauf la nuit)
9 7731 heure et 28 minutes5 jours et 1 heure

On déconseillera sans surprise l’utilisation du mode Always On, qui restreint l’autonomie du bracelet à tout juste 3 jours. Le deuxième test représente le cas d’un utilisateur qui utilise le GPS du Charge 5 tous les deux jours pour une course à pied de 30 minutes. Ici, nous avons atteint 5 jours d’autonomie, un score tout à fait convenable et qui pourra sûrement dépasser la semaine pour les utilisateurs moins actifs.

Notez que 44 minutes d’utilisation du GPS ont fait perdre 12 % de batterie au Charge 5. Un deuxième essai confirme cette donnée : le bracelet est passé de 55 % à 47 % après une course à pied de 20 minutes environ.

Le chargeur du Fitbit Charge 5

Le chargeur du Fitbit Charge 5 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Selon nos tests, le Charge 5 se recharge en un peu moins de 2 heures à l’aide du câble propriétaire inclus dans la boîte. L’absence de port USB-C ou de compatibilité charge sans-fil s’explique logiquement par la finesse du bracelet — mais elle reste frustrante. Il ne faudra pas oublier le câble avant de partir en vacances.

Fitbit Charge 5Prix et date de sortie

Le Fitbit Charge 5 est disponible sur le site officiel Fitbit et chez les autres revendeurs habituels. Il est proposé en trois couleurs (noir, blanc et bleu) affiché au prix de 179,95 €, soit 30 euros de plus que le Charge 4 à sa sortie.

Note finale du test
8 /10
Le Fitbit Charge 5 est très certainement le bracelet d'activité le plus complet que nous avons testé. C’est simple, il embarque des capteurs de santé habituellement réservés à certaines montres connectées haut de gamme. Dommage que la mesure ECG ne soit pas disponible au lancement du produit. On espère que cette fonctionnalité ne nous fera pas regretter la suppression de l'altimètre. Le temps d’accroche du GPS intégré est assez long et le suivi n’est pas parfait, mais l'ensemble reste tout à fait convenable.

Une chose est sûre, les analyses proposées par l’application sont pertinentes et bien présentées. L’abonnement Fitbit Premium vient cependant jouer le trouble-fête, surtout au niveau du suivi du sommeil. Autrement, le design du bracelet a été revu et est bien plus discret, sans oublier l’écran qui est (enfin) en couleur. La compatibilité Fitbit Pay est très pratique au quotidien et les 5 jours d’autonomie sont franchement confortables.

Bref, le Fitbit Charge 5 n'est vraiment pas loin de cocher toutes les cases du bracelet d'activité parfait. Il ne manque plus qu'à peaufiner la partie logicielle.

Points positifs de la Fitbit Charge 5

  • Nouveau design

  • Bel et lumineux écran couleur

  • Application très agréable

  • Analyse des données

  • Suivi GPS convenable

  • Fitbit Pay, même sans téléphone

  • 5 jours d’autonomie

  • (bientôt compatible ECG)

Points négatifs de la Fitbit Charge 5

  • ECG et autre nouveauté indisponibles au lancement

  • Fix GPS parfois capricieux

  • Abonnement requis pour certaines analyses clés

  • Hausse du prix

Les derniers articles