Windows 11 : un ex-cadre de Microsoft « choqué » par l’expérience du menu Démarrer

Choqué et déçu

 

« Choqué » par l'expérience utilisateur offerte par le menu Démarrer de Windows 11, un ex-cadre de Microsoft s'est exprimé sur Twitter. Sa prise de parole met en évidence les lacunes du nouveau menu.. et laisse entrevoir de belles pistes d'amélioration.

HP Spectre x360 16_Tablet Windows 11
Menu Démarrer de Windows 11 sur le Spectre x360 16, pour illustration // Source : HP

Le menu Démarrer de Windows 11 vous irrite ? Visiblement vous n’êtes pas seul. Sur Twitter, Jensen Harris, ex-directeur de l’expérience utilisateur chez Microsoft, s’est justement attaqué au menu de la dernière version de l’OS et à certaines de ses fonctionnalités. Au travers d’une série de tweets, l’intéressé détaille point par point ce qui le chiffonne dans l’expérience utilisateur offerte actuellement par le menu Démarrer de Windows 11, et par la recherche Bing qu’il propose.

Cette prise de parole, qui a fait du bruit sur Twitter fin août, a d’ores et déjà conduit Microsoft à corriger quelques uns des problèmes pointés du doigt par son ancien cadre. Un premier pas salué dans la foulée par Jensen Harris dont l’intervention est intéressante à bien des égards.

Un menu Démarrer éminemment perfectible

« Le menu Démarrer est l’expérience utilisateur phare de Microsoft. Il doit représenter le meilleur design UI dont la firme est capable », commence par expliquer Jensen Harris avant de détailler les nombreuses sources de déception propres, selon lui, au menu de Windows 11. En premier lieu, l’ex-cadre de Microsoft s’en prend au manque de cohésion dans les petits détails du menu et notamment en ce qui concerne les coins des différents éléments de l’interface : certains coins sont joliment arrondis, d’autres mal arrondis et d’autres complètement carrés. Un point que Microsoft a corrigé depuis, mais qui sautait en effet aux yeux il y a encore quelques semaines.

Jensen Harris n’est pas tendre non plus avec la bannière publicitaire de l’application Bing Wallpaper, qui est d’après lui suffisamment moche pour laisser croire qu’elle a été « infectée par un virus ». L’intéressé souligne d’ailleurs que cette dernière reprend à son compte « un arrière-plan de l’ère Windows Vista », complètement dépassé… et étrangement recyclé par Microsoft au détriment de toute cohérence. Là aussi, Microsoft a corrigé le problème en supprimant, moins de 24 heures après l’intervention de Jensen Harris, ladite bannière.

The Start menu is Microsoft's flagship user experience. It should represent the very best UI design the company is capable of.

Today I searched for "chrome" in Windows and was shocked by the user experience. pic.twitter.com/GZq386qqzK

— Jensen Harris (@jensenharris) August 29, 2022

Au rang des défauts qui méritent encore d’être corrigés à ce stade, Jensen Harris s’attaque également à la recherche Bing proposée par le menu Démarrer. Dans certains cas, Microsoft réquisitionne en effet une bonne partie de l’espace d’affichage dévolu aux résultats pour faire publicité de ses propres services (le navigateur Edge dans le cas d’une recherche pour Chrome, par exemple). Pour l’ex-directeur de l’expérience utilisateur de Microsoft, la présence de ces différentes annonces n’est pas justifiable dans le cas présent.

« Est-ce que la quantité de dollars gagnée par cette application de papier peint vaut la peine de déprécier l’expérience que les gens ont dans cette partie d’interface très tactile ? Une bonne interface utilisateur doit aider les gens à accomplir une tâche avec un minimum de friction. Mais la section suivante est expressément conçue pour introduire des frictions dans mon expérience », estime, à raison, Jensen Harris. « Il s’agit de la plus grande interface utilisateur du menu Démarrer, et elle est conçue spécifiquement pour me détourner de la tâche que j’avais prévue », poursuit-il.

windows-11-start_print
Source : Microsoft

Jensen Harris s’en prend enfin au nouveau positionnement du menu Démarrer au centre de la barre des tâches sur Windows 11. Une « mauvaise décision » d’après lui, puisque ce placement irait à l’encontre des réflexes appris par l’utilisateur au fil des années passées sur Windows. Notons toutefois que ce positionnement central par défaut peut facilement être changé depuis les réglages de l’OS.

En dépit de ses nombreuses critiques à l’encontre du menu Démarrer de Windows, l’ex-cadre de Microsoft tient à être clair : ses attaques visent les choix de Microsoft et non le travail des développeurs et des designers œuvrant sur Windows 11.

« Microsoft compte de nombreux concepteurs brillants qui se soucient profondément du travail qu’ils accomplissent – j’ai travaillé avec plusieurs d’entre eux qui sont toujours là ! » explique notamment Harris. « Il s’agit simplement de savoir à quoi vous donnez la priorité. L’expérience utilisateur doit être conçue avec autant d’intensité que vos investissements technologiques ».


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles