Troopy se réinvente : enfin des scooters électriques 125 cc en libre-service à Paris

 

L’unique opérateur de scooters thermiques 125 cc en libre-service se met au vert et va fermer son service durant quelques semaines pour proposer des deux-roues 50 et 125 cc entièrement électrifiés d’ici cet été.

WhatsApp Image 2022-04-22 at 3.35.55 PM

Les services de scooters électriques en libre-service sont nombreux dans Paris et permettent de se déplacer librement tout en respectant un minimum l’environnement. Cependant, malgré un large choix, Troopy fait figure d’exception en proposant une flotte de Yamaha Tricity, qui sont des tricycles thermiques de 125 cc.

Certes, leur cylindrée plus puissante permet de s’aventurer hors de Paris et sur le périphérique, mais leur moteur thermique est plus contraignant. En effet, ce dernier est plus bruyant, plus polluant et limite surtout le stationnement aux places de deux-roues, à l’inverse d’un deux-roues électrique, qui peut stationner gratuitement sur une place « normale ».

Le jour de la terre synonyme de renouveau

À l’occasion de la Journée de la Terre, Troopy se réinvente et annonce le retrait progressif de ses deux-roues thermiques, jusqu’à leur disparition complète le 6 juin 2022. À cette date, le service tel qu’il existe aujourd’hui cessera de fonctionner, avant de rouvrir cet été avec de nouveaux véhicules électriques japonais, à savoir des Yamaha Neo, équivalents 50 cc, et les tant attendus Yamaha E01, équivalents 125 cc offrant une vitesse maximale de 100 km/h.

Un engagement durable

En plus de devenir un opérateur électrique, Troopy veut devenir un pionnier de la mobilité durable en affichant trois engagements forts. Les deux premiers concernent le recyclage et le reconditionnement des véhicules, mais également des accessoires, comme les casques et les jupes, réduisant ainsi l’empreinte écologique de la société. Enfin, Troopy propose de reprendre les anciens deux-roues thermiques à 50 % de leur valeur Argus et d’offrir le reste en crédit Troopy, encourageant les utilisateurs à utiliser sa nouvelle flotte électrique.

Une refonte de l’identité

Troopy en profite également pour renouveler son identité, puisque la société arbore désormais un nouveau logo plus épuré et aux tons plus doux. La livrée des scooters passe au blanc, remplaçant le noir.

Au-delà de vouloir être plus vert, l’opérateur espère surtout accroître ses parts de marché. En effet, sa flotte actuelle étant exclusivement composée de 125 cc, elle limite automatiquement les conducteurs éligibles. En incluant des scooters 50 cc, Troopy pourra directement concurrencer les autres opérateurs du marché, tout en restant le seul à proposer des deux-roues équivalents 125 cc.

Les préinscriptions sont ouvertes

Si vous êtes impatients à l’idée d’arpenter les rues de la capitale dans un 125 cc électrique, vous pouvez d’ores et déjà vous préinscrire sur le site de Troopy afin d’être notifié dès le lancement du nouveau service.

Ce changement est une bonne nouvelle, sachant que Troopy reste un très bon service de location en libre-service, non seulement pour la qualité du service client, mais également le confort des deux-roues, le support de téléphone et le tablier très largement supérieurs aux autres opérateurs, mais surtout la large couverture géographique, s’étendant jusqu’en proche banlieue.

La transition vers une flotte électrique permettra à Troopy de s’affranchir des défauts de ses véhicules actuels, notamment la plus grande difficulté à stationner en ville. Enfin, l’arrivée de ces nouveaux deux-roues permettra également à Yamaha de faire connaître ses scooters électriques à une plus large échelle et potentiellement de conquérir de nouveaux acheteurs.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles