Le constructeur indien Bajaj Auto a récemment levé le voile sur un nouveau scooter électrique aux airs de Vespa Elettrica dont la date de commercialisation a été fixée début 2020. D’autres marchés autres que l’Inde devraient accueillir ce modèle.

Chetak, le retour. Le scooter thermique ayant à l’époque fait les belles heures de Bajaj Auto mais dont la production a été stoppée en 2009 signe un come back fracassant sous un format plus en adéquation avec notre époque : électrique. Pour l’occasion, le modèle reprend les principales lignes esthétiques à l’origine de son succès, mais se dote de matériaux plus nobles pour monter en gamme.

Près de 100 km d’autonomie

Vous le constaterez par vous-même : le Chetak est une copie conforme du Vespa de Piaggio, ancien partenaire du groupe. Les relations se sont en effet tendues suite aux imitations — le Vespa, en l’occurrence — du constructeur indien, pourtant dépourvu de licence. Ce dernier a tout de même poursuivi la fabrication de son produit tout au long de la seconde moitié du 20e siècle.

Aujourd’hui, le Chetak fait donc peau neuve, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Comme le note Autocar India, le deux-roues privilégie désormais le métal comme matériau principal, mais aussi des phares à LED. L’engin s’équipe également d’un moteur électrique de 4 kW et d’une batterie non amovible lui conférant une autonomie de 85 et 95 kilomètres en mode Sport et Eco, respectivement.

Le Vespa Elettrica peut trembler

Doté d’un chargeur embarqué, le deux-roues se recharge en l’espace de cinq heures en prise domestique, mais n’est en revanche pas compatible avec la charge rapide. En premier lieu introduit sur le marché indien, le Chetak devrait s’exporter en Europe après son lancement officiel début 2020. Voilà qui ne devrait pas arranger les affaires de Vespa, dont le scooter zéro émission Elettrica a fait ses débuts il y a environ un an.