Ces « arbres solaires » peuvent recharger les voitures électriques, mais pas seulement

 

L’entreprise britannique SolarBotanic Trees dévoile un prototype d’arbres solaires, capables de générer de l’électricité et de stocker l’excédant afin de la réutiliser.

Depuis quelques années, les ventes de voitures électriques ne cessent d’accélérer, et notamment en Europe. En effet, cette motorisation représentait au premier semestre 2022 pas moins de 11,6 % du marché, alors qu’un véhicule sur dix vendus sur le Vieux Continent est électrique. Et cela devrait encore s’intensifier, alors que la Commission européenne a voté en faveur de l’interdiction de la vente de voitures thermiques en 2035. Mais si les modèles électriques sont de plus en plus nombreux, les infrastructures de recharge doivent aussi suivre.

Un concept novateur

De nouveaux acteurs ne cessent donc de faire leur apparition, avec notamment Nio, qui développe ses stations d’échange de batteries en Europe et bientôt aux États-Unis, ou encore GAC, qui avait testé un chargeur rapide de 480 kW quelques mois plus tôt. Mais aujourd’hui, c’est une autre entreprise qui fait parler d’elle, grâce à une technologie innovante.

Il s’agit de la firme britannique SolarBotanic Trees, qui dévoile ses premiers prototypes d’arbres solaires, après sept ans de développement. Ces bornes de recharge nouvelle génération possèdent alors de nombreuses particularités, dont celle d’être dotées d’une nanotechnologie photovoltaïque.

Concrètement, les cellules prennent la forme de feuilles 3D ultra-minces, qui peuvent ensemble produire une puissance de 5 kW comme l’explique le site de l’entreprise. Ces arbres sont capables d’absorber l’énergie solaire grâce à leurs cellules photovoltaïques, puis de la stocker grâce à des batteries, dont la capacité n’a pas été communiquée.

Par la suite, une intelligence artificielle est chargée de gérer la distribution de cette énergie en fonction de la demande, si une voiture est branchée ou si une maison doit être alimentée. En effet, ces bornes pourront également remplir cette fonction et faire fonctionner une habitation si nécessaire.

Lancement l’an prochain

Ces arbres, affichant une hauteur et une envergure de cinq mètres, ont été développés en partenariat avec Co-Innovate, un programme de soutien britannique chargé d’aider les petites entreprises. Ces derniers devraient notamment être installés sur les parkings de centres commerciaux et de sociétés, mais aussi chez les particuliers.

Les premiers devraient être opérationnels dès l’an prochain, alors que SolarBotanic Trees annonce que ses bornes prendront l’apparence de vrais arbres à l’horizon 2025, pour une meilleure intégration.

Si cette technologie fonctionne à l’énergie solaire, elle pourra également être reliée au réseau électrique. Ainsi, si trop d’électricité a été stockée et n’a pas été utilisée, elle pourra être revendue au fournisseur local, un peu comme le fait une voiture électrique équipée de la technologie V2G (vehicule to grid).

Reste à savoir si la France pourra profiter de cette technologie très prometteuse, qui n’est toutefois pas sans nous rappeler la Smart Flower, un système similaire utilisant aussi des panneaux solaires pour engranger de l’énergie.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.