Cinq mois et demi après l’intronisation de sa CITIGOe iV électrique, Škoda officialise son prix et sa date de sortie. Ce modèle zéro émission vient-il mettre des bâtons dans les roues de la Seat Mii ? Oui et non, car les deux véhicules appartiennent, in fine, au même groupe automobile qu’est Volkswagen.

À l’instar de ses concurrents, Škoda s’est lui aussi lancé dans l’aventure de la mobilité électrique, et ce au travers d’un premier concept baptisé Vision iV, suivi d’un deux-roues répondant au nom de KLEMENT. À ce binôme est venu s’ajouter un projet plus concret : une citadine zéro émission nommée CITIGOe iV, introduite par la filiale de Volkswagen dans le courant du mois de mai. Sans que l’on connaisse, à l’époque, sa grille tarifaire.

Avec Ambition, mais sans Style

Le constructeur automobile profite de cette fin d’année 2019 pour remettre son produit sur le devant de la scène. Dans un communiqué de presse publié le 4 novembre, le groupe distille quelques croustillantes informations au sujet de son véhicule urbain : son prix par finition, en premier lieu, et sa date de livraison, en second lieu. Récapitulons cependant ses principales spécifications techniques révélées plus tôt dans l’année.

  • Moteur : 83 ch
  • Couple : 210 Nm
  • Accélération : de 0 à 100 km/h en 12,5 secondes, de 60 à 100 km/h en 7,6 secondes
  • Vitesse de pointe : 130 km/h
  • Batterie : 36,8 kWh
  • Autonomie : 265 kilomètres
  • Temps de chargement : 1h pour 80 % (charge rapide), 4h08 pour 100 % (boîtier mural CA de 7,2 kW)
  • Coffre : 259 litres (jusqu’à 923 litres en rabattant les sièges arrière)

La CITIGOe iV s’offre également deux finitions. La version Ambition s’équipe d’une aide au maintien dans la voie (Lane Assist), d’une climatisation automatique, de feux de jour à LED, d’une radio Swing II, de vitres électriques à l’avant, d’antibrouillards avant, d’un câble de recharge mode 3 de 16A et d’une navigation mobile Move&Fun II via le smartphone. Le tout pour 21 600 euros, hors aides financières.

La version Style se veut plus complète : câble de recharge CCS, pack cuir (volant, levier de boîte et frein à main), rétroviseurs chauffants réglables électriquement, jantes alliages 16 pouces noires Scorpius, rétroviseurs et poignées de portes extérieures couleur carrosserie, éclairage d’ambiance, installation audio optimisée (6 haut-parleurs), régulateur de vitesse et sièges chauffants à l’avant. Le tout pour 22 870 euros.

Entre cousines

Globalement, la CITIGOe iV arbore un look extérieur très standard. En revanche, son habitacle manque cruellement de connectivité et de modernité, lorsque le numérique se veut omniprésent dans la majorité des véhicules électriques fraîchement sortis d’usines, tous dotés de plusieurs écrans épaulés par des systèmes d’infodivertissements et fonctionnalités en tous genres. Comme son nom l’indique, cette voiture se destine uniquement à la ville, pour une expérience de conduite somme toute classique.

Vient le moment tant attendu de la comparaison avec la Seat Mii, citadine électrique au prix très attractif. Si comparaison il peut y avoir. Car les deux modèles sont en effet basés sur la même plateforme modulaire — MEB — de Volkswagen, maison-mère de Škoda et Seat. En outre, le duo partage, grosso modo, les mêmes caractéristiques susmentionnées. Le rayon d’action diffère seulement de quelques kilomètres.

Et pour attirer le maximum d’utilisateurs, Škoda n’hésite pas à lister la ribambelle d’aides financières accordées par l’État et les régions. Au bout du compte, le prix de la CITIGOe iV chuterait à… 5870 euros. Comment ? Pourquoi ? Par quels maléfices ? La marque révèle tous les détails de ce petit tour de magie.

Deux milliards d’euros d’investissement

À commencer par un bonus écologique de 5832 euros attribué à la finition Ambition, et 6000 euros à la Style. Pour rappel, le montant de l’aide, plafonné à 6000 euros, correspond à 27 % du coût d’acquisition TTC du véhicule. S’ajoute à cela « une prime à la conversion à 2500 € (cette prime peut être doublée à 5000 € sous conditions) en se séparant d’un véhicule ancien », peut-on lire.

Le communiqué ajoute : « certains départements, certaines régions et quelques métropoles proposent également des aides cumulables pour l’achat d’un véhicule 100% électrique ». À titre d’exemple, le Grand Paris bénéficie de l’initiative « Métropole rouler propre », laquelle offre une aide de 6000 euros lors d’un achat de véhicule électrique neuf. Au total, pas moins de 17 000 euros d’aides peuvent être cumulés, en respectant bien évidemment toutes les conditions requises.

Les livraisons de la CITIGOe iV débuteront en janvier 2020, alors que la marque tchèque poursuivra dans la foulée ses efforts en matière de mobilité électrique par le biais d’un investissement de deux milliards d’euros dans des « systèmes de conduite alternatifs et des nouveaux services de mobilité ». Dix nouveaux véhicules zéro émission verront également le jour d’ici la fin de l’année 2022.