Quantic Dream : l’un des piliers français du jeu vidéo avalé à 100 % par NetEase Games

« Nous avons été, nous sommes et nous resterons Quantic Dream. »

 

Le studio français Quantic Dream passe à 100 % sous le giron du groupe chinois NetEase Games qui était déjà impliqué depuis quelques années dans l'entreprise. Une nouvelle étape dans la concentration de l'industrie du jeu vidéo.

Detroit : Become Human // Source : Quantic Dream x PlayStation

Cela fait un moment que l’on peut observer une concentration progressive et toujours plus intensive des acteurs du secteur des jeux vidéo. En voici un nouvel exemple : le studio français Quantic Dream passe à 100 % sous le giron du groupe chinois NetEase Games.

Quantic Dream est connu pour avoir développé divers jeux vidéo comme Detroit : Become Human ou Heavy Rain. Fondée le 2 mai 1997, l’entreprise se targue d’avoir, en 25 ans, « avancé en tant que développeur indépendant, puis ces dernières années également en tant qu’éditeur ».

Quantic Dream devient une filiale à 100 % de NetEase Games // Source : Quantic Dream

Dans son communiqué, Quantic Dream rappelle également que NetEase était déjà l’un de ses actionnaires minoritaires depuis janvier 2019. « Nous avons commencé à travailler ensemble sur des petits comme des grands projets, nous avons collaboré avec plaisir et beaucoup discuté de notre secteur et de notre vision de l’avenir. C’est ainsi que nous avons découvert que nous partagions la même envie : créer des œuvres audacieuses et hautement qualitatives, qui marquent les esprits. »

Quantic Dream repris à 100 % par NetEase Games

Quelques lignes plus tard, nous pouvons découvrir la grande annonce.

Pour continuer d’évoluer et de rêver en grand, alors que nous nous lançons dans « nos 25 prochaines années », nous avons l’immense plaisir d’annoncer que nous allons rejoindre NetEase Games, qui devient actionnaire à 100 % de Quantic Dream. Nous conservons notre indépendance sur notre ligne éditoriale, la direction artistique des projets et la gestion du studio. Nos équipes, qui sont pleinement associées à cette opération et qui en bénéficient directement financièrement, sont bien évidemment intégralement préservées et vont continuer de croître et de se renforcer.

Quantic Dream insiste beaucoup sur son indépendance créative. Le studio précise aussi qu’il se garde le droit « de créer et d’autoéditer nos jeux vidéo sur toutes les plateformes, de continuer à soutenir et à publier des titres développés par des tiers ». L’article de blog se termine d’ailleurs sur une phrase qui se veut rassurante : « Nous avons été, nous sommes et nous resterons Quantic Dream. »

Quantic Dream veut rassurer

Le communiqué assure que l’objectif de NetEase Games est de « soutenir l’innovation et le développement des jeux vidéo dans le monde entier ». Précisons qu’il s’agit du premier studio européen acquis par la firme chinoise. Sachez aussi que NetEase est un groupe d’envergure qui gère, entre autres, des activités dans plusieurs secteurs du web.

NetEase Games, comme son nom l’indique, est la filiale spécialisée dans le gaming et notamment les jeux mobiles. Elle s’était particulièrement fait remarquer avec Knives Out ou Creative Destruction, des clones de PUBG et Fortnite respectivement.

Concentration dans l’industrie du jeu vidéo

Cette annonce de NetEase Games et Quantic Dream intervient dans un contexte bien particulier. Elle s’inscrit, en effet, dans la même tendance que le rachat de Zynga par Take-Two pour 12,7 milliards de dollars ou que l’acquisition d’Activision Blizzard King par Microsoft à 68,7 milliards de dollars.

Encore plus récemment, une folle rumeur évoquait le rachat d’EA par Amazon. Le marché du jeu vidéo se concentre de plus en plus.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles