La Nintendo Switch est la console qui a bousculé le monde du jeu vidéo grâce à son format convertible. Elle a vite attiré l’œil des développeurs qui ont voulu voir ce qu’ils pouvaient faire avec ce potentiel. Aujourd’hui, on découvre la Nintendo Switch en tablette Android.

Android a de nombreux avantages à être porté sur une console de jeux vidéo comme la Nintendo Switch. Le système peut en faire un lecteur multimédia, l’ouvrir à différentes applications, lui permettre de surfer sur le web et accéder à des jeux indisponibles sur le catalogue de base.

Mais ici, nous parlons de jeux PC. Le streaming de ce genre de contenu continue d’évoluer avec les services de Nvidia comme GeForce Now ou GameStream. Des titres très demandés comme Overwatch ou Counter Strike deviennent donc disponibles sur la console de Nintendo.

Merci SwitchRoot

L’équipe derrière ce portage d’Android s’appelle SwitchRoot. Ils n’ont pour l’instant pas communiqué sur la version d’Android utilisée, mais fin février, quelques développeurs avaient réussi à installer Android 10 Q sur la console japonaise.

Cette fois-ci, on a quelque chose de bien plus fonctionnel. Comme le rapporte Android Police, on y voit une partie d’Overwatch sans lag via le service GameStream de Nvidia. Une idée pleine de potentiel si au fil du temps le portage s’avère facile à réaliser. D’autres tweets de l’équipe montrent une compatibilité avec GeForce Now.

Ce n’est pas tout, les hackers ont également réussi à installer le légendaire TWRP, recovery bien connu des personnes qui aiment bidouiller leur appareil Android pour le rooter ou appliquer des ROM Custom.

Après des tests en benchmark, on se rappelle que la Nintendo Switch reste une console de jeu extrêmement puissante avec un score de 224 495.

Il manque encore cependant quelques fonctionnalités comme la rotation d’écran automatique, un moyen d’overclocker la console, un lanceur d’applications optimisé pour l’utilisation à la manette et la compatibilité avec les JoyCons lorsqu’ils sont débranchés de la Switch.

On ne sait donc pas quand est-ce que ce portage d’Android sera disponible au grand public, mais il garde énormément de potentiel et nous resterons à l’affût si un moyen d’avoir un dual-boot entre le système de base et celui de Google arrive à être installé sur la console nipponne.