Une PS5 d’à peine 2 cm d’épaisseur ? C’est possible, grâce au watercooling

Une modification de haut vol

 

Épaisse et encombrante, la PlayStation 5 peut devenir fine et discrète… à condition de la modifier drastiquement pour y adapter un circuit de watercooling. Une modification ambitieuse, tentée et réussie par la chaîne YouTube DIY Perks.

PS5 watercooling
Qui a dit que la PlayStation 5 ne pouvait pas perdre de l’embonpoint ? // Source : DIY Perks – YouTube

Si vous avez réussi à en acheter une, votre PlayStation 5 encombre désormais probablement votre meuble TV… ou exhibe son imposante figure monolithique juste à côté. Résolu à ne pas attendre que Sony lance une version Slim (plus svelte, mais qui n’est pas d’actualité dans l’immédiat), le YouTubeur de la chaîne DIY Perks s’est lancé dans un projet d’amincissement extrême de la console pour la faire entrer dans un boîtier d’à peine 2 cm d’épaisseur.

Le résultat est impressionnant… mais le degré de modification nécessaire l’est tout autant. Car pour y parvenir, le YouTubeur a installé, et modifié à la main, un système de watercooling tiré du monde PC.

Une modification que vous aurez du mal à reproduire chez vous…

Après avoir intégralement désossé la console pour n’en garder que la carte mère, l’intéressé a dû dessouder le connecteur d’alimentation pour superposer plusieurs plaques de cuivre aux circuits de la PS5. Ces dernières, couplées à un waterblock retaillé manuellement et plaqué contre le SoC, ont permis l’installation d’un dispositif de watercooling fonctionnel et même diablement efficace. Sur Horizon Forbidden West, la PS5 ainsi customisée parvenait à rester bien au frais avec 45 degrés seulement en jeu, contre 75 degrés avec le système de dissipation original sur le même titre.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Revers de la médaille, car il y en a forcément un lorsqu’on veut se limiter à un boîtier de 2 cm d’épaisseur : le radiateur du watercooling (permettant de refroidir l’eau qui passe dans le waterblock) et le bloc d’alimentation ont dû être logés dans un long boîtier secondaire, pensé pour se loger à l’arrière d’un meuble TV… et donc être « invisible ».

Assurément bluffante, cette modification de la PlayStation 5 reste particulièrement ardue à répliquer. Outre le budget conséquent qu’il faut pour rassembler les composants requis, du matériel et une bonne dose de savoir-faire sont nécessaires à l’opération. Une opération qui peut par ailleurs conduire à des défaillances majeures de la console si elle n’est pas menée à bien dans les règles de l’art… ou si un imprévu survient, comme à la fin de la vidéo.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles