Aokzoe, AyaNeo et GPD : 5 futurs concurrents de l’Asus ROG Ally et du Steam Deck

Le jeu des trônes des consoles-PC portables

 

L'attention est actuellement portée sur le Steam Deck et l'Asus ROG Ally. Cependant, AMD va armer de nombreuses autres alternatives. Qu'en est-il exactement de ces options ?

L’arrivée du Steam Deck a marqué un tournant dans l’univers des consoles portables PC. Le Steam Deck se démarque par une formule unique : il s’agit d’un ordinateur fonctionnant sous Linux, capable de faire tourner des jeux PC à la manière d’une Nintendo Switch, et offrant un rapport qualité-prix exceptionnel. Ses concurrents, en revanche, misent sur une plus grande puissance, fonctionnent sous Windows 11, mais affichent des tarifs plus élevés.

De nouvelles perspectives pour le gaming nomade

L’attrait des PC-consoles portables réside dans la possibilité de jouer à une vaste bibliothèque de jeux PC dans un format compact, rappelant l’expérience offerte par la Nintendo Switch et les smartphones. Ces produits ouvrent de nouvelles perspectives pour le gaming nomade, en proposant une véritable expérience de jeu sur PC en version portable. Alors quand Asus dévoile le ROG Ally avec des performances inédites pour ce format, on y voit un réel potentiel pour l’avenir du gaming nomade.

Pour rappel, l’Asus ROG Ally intègre une nouvelle génération de puces développées par AMD : les AMD Ryzen Z1 et Z1 Extreme. Elle est basée sur les architectures Zen 4 pour le CPU et RDNA 3 pour la partie graphique. C’est donc une puce plus avancée que celle que l’on trouve dans les consoles Xbox Series, PS5 et Steam Deck. La ROG Ally intègre un système de refroidissement permettant à la puce de tourner avec un TDP de 30 W.

Asus ROG Ally

Comme vous l’avez compris, un élément clé de cette nouvelle vague de consoles portables est l’arrivée des puces Ryzen Z1 et Z1 Extreme d’AMD. Ces puces rendent la conception et le dimensionnement de mini machines de jeu beaucoup plus faciles, que ce soit pour les ultraportables, les consoles PC ou les mini-PC. Elles s’intègrent dans une grande variété de designs et ouvrent la voie à de nouveaux concurrents pour le Steam Deck.

Justement, l’Asus ROG Ally n’est pas la seule alternative au Steam Deck sur le marché des consoles PC portables. Plusieurs autres produits, conçus par des entreprises plus jeunes spécialisées dans ce format, font leur apparition et pourraient séduire les amateurs de gaming nomade.

Aokzoe, AyaNeo, GPD…

Parmi les alternatives à surveiller, on retrouve l’Aokzoe A1 Pro. Équipée du processeur AMD Ryzen 7 7840U, elle est dotée d’un écran 8 pouces en 1200p et de jusqu’à 64 Go de mémoire, cette console portable est une option unique sur le marché. Les options de stockage vont de 512 Go à 2 To pour la variante la plus puissante.

Aokzoe A1 Pro

L’Aokzoe A2, quant à elle, est une version plus compacte de l’A1 Pro, avec un écran de 7 pouces et des définitions de 800p ou 1080p. Le projet Indiegogo sera bientôt lancé pour financer ce modèle.

Aokzoe A2

AyaNeo prépare également deux nouvelles consoles : l’AyaNeo 2S et l’AyaNeo Geek 1S. La première, équipée du Ryzen Z1 Extreme, bénéficiera d’un système de refroidissement amélioré avec de nouveaux caloducs et un flux d’air optimisé.

AyaNeo 2S

Le Geek 1S, en revanche, sera une version allégée de l’AyaNeo 2, avec un écran 800p et moins de composants. On trouvera, comme les autres PC-consoles, des connectivités Wi-Fi 6E et Bluetooth 5.2.

AyaNeo Geek 1S

Enfin, GPD, un autre spécialiste du secteur, devrait bientôt confirmer ses nouveaux produits. Les amateurs de gaming nomade auront donc plusieurs options pour profiter d’une expérience de jeu sur PC en version portable. Reste à voir comment ces consoles évolueront et comment elles rivaliseront avec l’Asus ROG Ally et le Steam Deck.

Marques émergentes et financement participatif

Les PC-consoles portables développées par des marques émergentes telles qu’Aokzoe, AyaNeo et GPD suscitent un intérêt croissant. Toutefois, il est important de noter que ces entreprises financent généralement leurs produits par le biais de campagnes de financement participatif. Si cette méthode permet de lancer et de financer de nouveaux produits, elle témoigne également d’une certaine fragilité financière.

Ces entreprises ne disposent pas de support client local et leur distribution se limite souvent à la vente sur des plateformes telles qu’Amazon ou à la vente directe. Cela peut soulever des préoccupations quant à la qualité du service après-vente et à la capacité de ces marques à fournir des mises à jour et des améliorations pour leurs produits.

Il est par ailleurs essentiel de ne pas se focaliser uniquement sur les caractéristiques techniques de ces produits. Bien qu’ils soient tous commercialisés aux alentours de 800 euros, leur prix élevé nécessite une attention particulière sur la qualité de conception, les finitions, l’ergonomie des commandes, le support logiciel, les fonctionnalités offertes, les accessoires disponibles, ainsi que le service client.

Dans ce contexte, il sera intéressant d’observer ce que les acteurs historiques du secteur ont à proposer. Des marques telles qu’Acer, Lenovo, Dell Alienware, MSI ou encore Razer pourraient entrer sur le marché des consoles-PC portables, en s’appuyant sur leur expertise et leur infrastructure existante pour proposer des alternatives plus solides.

Sony, de son côté, fait déjà l’objet de rumeurs concernant une nouvelle génération de PSP, qui pourrait venir concurrencer les consoles-PC portables. Quant à Microsoft, il serait intéressant de voir si l’entreprise envisage de se lancer dans ce marché en pleine expansion.