Attention à Samsung et Western Digital : des SSD changent de caractéristiques sans avertissement

 

Les fabricants de SSD changent certains composants sans avertissement sur leurs produits. Problème : cela peut réduire les performances.

Il existe plusieurs tailles de SSD M.2

Il existe plusieurs tailles de SSD M.2

La pénurie touche tous les types de composants, même les SSD. Pour garder du stock, il semblerait que certaines marques aient accepté de faire des concessions sur la qualité de leurs produits, sans prévenir les consommateurs.

Un changement de contrôleur

Pour définir les performances d’un SSD, on s’attarde essentiellement sur deux composants : les puces de mémoire flash (NAND) qui vont stocker les données, et le contrôleur du SSD chargé de gérer le tout. Ce sont les deux pièces importantes d’un SSD. Une chaîne YouTube en Asie repérée par le site Computerbase a remarqué que Samsung avait modifié le contrôleur et la mémoire NAND de son Samsung 970 Evo Plus 1 To, sans l’indiquer dans les caractéristiques.

La marque du contrôleur passe de Phoenix à Elpis

La marque du contrôleur passe de Phoenix à Elpis

La pratique n’est pas inédite dans le secteur de la tech. Il arrive régulièrement que l’on trouve plusieurs types de modèle pour un produit, à travers ses différentes révisions, sans que le fabricant ne prévienne nécessairement des changements. Cela peut se faire en raison de contraintes sur la chaîne d’approvisionnement, ou si le fabricant a besoin de plusieurs fournisseurs. Sony a par exemple lancé un nouveau modèle de PlayStation 5 sans l’annoncer avec quelques changements.

Le problème, c’est que ces changements peuvent avoir un impact sur les performances du produit.

Ça va pour Samsung, moins pour Western Digital

Ainsi, d’après les tests, le nouveau modèle du Samsung 970 EVO Plus qui a été découvert propose des performances globalement équivalentes. Selon les tests, il est parfois plus rapide que le précédent sur certaines taches, et parfois plus lent.

Le nouveau modèle est à droite

Le nouveau modèle est à droite

En revanche, pour d’autres produits, la distinction est malheureusement plus claire. Ainsi, le nouveau modèle de Western Digital WD Blue SN550 offre des performances en écriture sans cache en forte baisse. Là où le modèle classique atteignait 849 Mo/s, la nouvelle version tombe à 390 Mo/s. Cela invalide du même coup les tests dans la presse. Le problème, c’est que Western Digital ne donne pas les clés au consommateur pour savoir quel est le modèle qu’il achète. Impossible de savoir si l’on tombera sur la première ou la deuxième version.

Suite à cette affaire, Western Digital a indiqué que la firme changerait la référence produit à l’avenir si elle devait changer les composants d’un produit avec des performances différentes de celles annoncées.

On peut comprendre que les fabricants fassent ce genre de concessions pour assurer les stocks, mais il est vraiment nécessaire d’améliorer la transparence auprès des consommateurs.

Les derniers articles