MOTTO se lance à Paris : découvrez son service de vélo électrique sur abonnement

 

Fondée en 2021, la jeune pousse MOTTO se lance sur le marché des vélos électriques personnels via abonnement, à Paris dans un premier temps. Prix du forfait, avantages, caractéristiques du vélo : on fait le point sur ce nouveau service.

Motto vélo électrique
Source : MOTTO

Forte d’une levée de fonds de quatre millions d’euros, la start-up MOTTO prend d’assaut le marché des vélos électriques personnels via abonnement. Segment sur lequel se positionne déjà Swapfiets par exemple, dont l’offre est composée de deux VAE urbains aux positionnements tarifaires différents.

Fondée en 2021 par Driss Ibenmansour (ex Operations Manager chez Uber et ex-DG France de Bird), Pierre-François de Rougé et Antoine Bouttier, MOTTO n’a pas chômé puisqu’il déploiera son produit dès le mois d’avril 2022. Pour se démarquer de la concurrence, plusieurs arguments et atouts sont mis en avant.

MOTTO : combien ça coûte ?

Il convient tout d’abord de préciser le prix d’un forfait mensuel, sans aucun engagement : 75 euros. À ce tarif, plusieurs services sont inclus : une conciergerie 24/7 est par exemple disponible via une application mobile. Aussi, le vélo est assuré à la fois contre le vol et la casse et profite d’une maintenance ou d’une réparation sous 24 à 48 heures maximum.

Au niveau du design, le vélo électrique MOTTO semble être décliné en deux formats de cadre : l’un ouvert, ce qui facilite l’enfourchement – et inversement – de votre monture, l’autre fermé. L’engin embarque par ailleurs une batterie amovible d’une autonomie de 60 kilomètres, ce qui, sur le papier, paraît tout à fait correct.

Feu de freinage, alarme antivol, traceur GPS, freins à disque : voilà le reste de la fiche technique communiquée par l’entreprise. Il est en revanche dommage que le type de moteur et son couple soient passés sous silence. L’application mobile permet quant à elle de consulter les données de navigation en temps réel et la localisation de votre modèle.

Bien définir ses envies

La solution de MOTTO peut être une alternative intéressante si vous ne souhaitez pas investir tout de suite dans un vélo électrique. Un peu comme Véligo, elle peut être une passerelle et une période de transition avant de véritablement franchir le cap de l’achat.

Gardez toutefois à l’esprit qu’à 75 euros par mois, l’investissement global atteindrait les 1800 euros au bout de deux ans. À ce prix, voire même 2000 euros pour arrondir, de belles références existent sur le marché – le Samedi 28.1 est à 2200 euros. D’autant plus que des aides gouvernementales (500 euros en Île-de-France) font considérablement chuter la note.

C’est à prendre en compte.

L’enseigne Decathlon va lancer une version connectée de son vélo électrique Elops 920 E, qui s’affuble d’un suffixe Connect pour l’occasion. Quelques améliorations techniques sont aussi à l’ordre du jour par rapport au modèle de référence.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles