Vélos : combien y a-t-il d’aménagements cyclables en France ?

 

Ce mardi 20 septembre a été présenté le plan vélo 2023, fort d’une enveloppe budgétaire de 250 millions d’euros. L’occasion également de faire un point sur le nombre d’aménagements cyclables déployés en France.

piste cyclable
Source : Anatoly Ramonov via Unsplash

Élisabeth Borne a de grandes ambitions pour le vélo en France. La Première ministre a présenté en ce mardi 20 septembre 2022 un nouveau plan d’action de 250 millions d’euros alloués à l’année 2023. Ce projet prévoit 200 millions d’euros pour les infrastructures cyclables, contre 50 millions pour le stationnement.

Le dossier de presse publié par le gouvernement fait également le bilan des aménagements cyclables installés en France, en se basant sur les données du site amenagements-cyclables.fr. L’occasion de faire un petit état des liens national, en comparant les chiffres d’aujourd’hui à ceux des années précédentes.

Une tendance à la baisse

Pour débuter, il convient de définir les termes « aménagements cyclables ». Ces derniers englobent les pistes cyclables, les voies vertes, les bandes cyclables, les doubles sens cyclables et les voies de bus partagées. L’ensemble de ces aménagements est calculé en km : en septembre 2022, on en comptait 76 573 km.

Ci-dessous, voici un tableau qui récapitule les évolutions observées entre 2017 et septembre 2022 :

Année20172018201920202021Septembre 2022
Aménagements cyclables54 400 km57 800 km62 900 km69 000 km73 730 km76 573 km

Ici, il est intéressant de comparer les écarts entre chaque année :

  • Entre 2017 et 2018 : 3400 km en plus ;
  • Entre 2018 et 2019 : 5100 km en plus ;
  • Entre 2019 et 2020 : 6100 km en plus ;
  • Entre 2020 et 2021 : 4730 km en plus ;
  • Entre 2021 et septembre 2022 : 2843 km en plus.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la tendance est à la baisse depuis l’année 2021. Une baisse qui semble se poursuivre sur l’année 2022 au regard des chiffres actuels, bien qu’ils devraient légèrement grossir en prenant en compte le quatrième trimestre. Sans non plus dépasser les 5000 km au vu du rythme actuel.

Pourtant, la pratique du vélo ne cesse de grimper depuis 2019, d’après une récente étude de Vélo & Territoires, avec un bond de 33 % sur l’ensemble du territoire. Entre 2021 et 2022, la fréquentation cyclable jusqu’à alors enregistré à quant elle bondit de 11 %. Il est donc nécessaire de redoubler d’efforts en matière d’infrastructures.

phil-hearing-KQJpAe6UabU-unsplash
Source : Phil Hearing via Unsplash

Le plan vélo de 250 millions d’euros arrive à point nommé pour multiplier les aménagements, autant en ville qu’en zone périurbaine que rurale. D’autant plus que le dossier de presse du gouvernement mentionne un « un boom des achats de vélos, en particulier des vélos à assistance électrique (VAE) ».

Déséquilibre

Depuis 2018, « on dénombre 10,8 millions de vélos vendus, dont 1,9 de VAE pour 6,6 millions d’euros d’aides à l’achat versées ». Il y a donc un décalage entre la dynamique des ventes et la fréquentation cyclable d’un côté, et le nombre d’aménagements cyclables déployés de l’autre. Qui dit décalage, dit aussi déséquilibre.

À titre de comparaison, les Pays-Bas, considéré comme le pays du vélo, dispose de 35 000 kilomètres de réseau cyclable sur une superficie globale de 41 530 km2. La France, elle, revendique une superficie 543 940 km². Les Pays-Bas ont donc deux fois moins de km d’aménagements… pour une taille treize fois inférieure à celle de l’Hexagone.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles