Votre smartphone est-il assez costaud pour du gaming ? Voici le benchmark parfait

 

Ce nouveau benchmark, intitulé GPUScore: The Expedition puise dans les dernières technologies GPU sur smartphone, comme le Variable Rate Shading, l'occlusion ambiante de vérité au sol (GTAO) et l'anticrénelage temporel (TAA). De quoi voir venir pour les téléphones haut de gamme.

Asus ROG Phone 6  – DSC05427
Un bolide comme l’Asus Rog Phone 6 devrait être poussé dans ces retranchements par ce benchmark. // Source : Frandroid

Si les benchmarks ne doivent jamais être l’alpha et l’oméga pour juger la capacité d’une puce, il est vrai qu’ils restent des outils bien pratiques pour mesurer la puissance d’un appareil lorsqu’on le pousse dans ses retranchements. Sauf que comme n’importe quel logiciel, ils finissent bien souvent par devenir un peu obsolètes. Wildlife de 3DMark par exemple est un peu dépassé par les dernières puces, même si l’app propose désormais d’autres tests plus modernes.

L’entreprise Basemark annonce ce mercredi 24 août le lancement de son nouveau benchmark, avec un gros focus sur le GPU (la partie graphique de la puce). Ce benchmark s’appelle « GPUScore : The Expedition », sans doute parce qu’on y voit un personnage sur une planète éloignée avec des vers de sable, un peu à la manière de Dune de Franck Herbert.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Un benchmark en pointe

Ce benchmark vise clairement les smartphones gaming haut de gamme, mais aussi les appareils comme les tablettes qui seraient équipées de puces puissantes. L’élément le plus intéressant est sans aucun doute la présence d’un test pour le Variable Rate Shading (VRS) qui devrait s’inviter sur de plus en plus de puces dans les années à venir. Cette technologie vise à permettre au GPU de faire varier la quantité de puissance de calcul dépensée au sein d’une même image pour les shaders. Si dans un jeu de stratégie par exemple, un personnage demandera beaucoup de shaders pour être représenté comme il se doit, la forêt qui l’entoure en demandera peut-être un peu moins. En clair, il s’agit sans doute d’un des benchmarks les plus exigeants pour votre téléphone.

The Expedition_02
Le benchmark GPUScore : The Expedition. // Source : Basemark

D’autres technologies récentes sur téléphone sont aussi de la partie comme l’occlusion ambiante de vérité au sol (GTAO) et l’anticrénelage temporel (TAA). De base, les rendus sont réalisés en QHD, mais un mode natif permet aussi de se baser sur la résolution de l’écran.

The Expedition supporte à la fois les API Vulkan et Metal. La présence de ce dernier veut dire que le benchmark est compatible également avec les iPhone. L’application est d’ailleurs disponible sur l’App Store, ainsi que sur le Play Store.

Basemark avance que son benchmark utilise « des algorithmes de rendu de pointe, similaires à ceux utilisés dans les derniers jeux mobiles. Chaque exécution de GPUScore : The Expedition exécute exactement le même contenu, quels que soient le matériel et le système d’exploitation. Cette combinaison rend les résultats du test réellement comparables, avec une précision et une fiabilité élevées ». Le benchmark a été bien sûr développé en partenariat avec tous les grands noms du milieu : Samsung, Nvidia, MediaTek, Imagination, Broadcom, ARM, et Qualcomm.

Vous êtes en quête d’un bon smartphone gaming ? Grâce à cette sélection, vous trouverez le modèle qu’il vous faut pour jouer à des jeux exigeants tels que Fortnite ou encore Genshin Impact.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles