Android 12 va s’ouvrir aux alternatives du Play Store, comme le Huawei AppGallery et le Samsung Galaxy Store

Android revient à ses basiques : le choix pour les utilisateurs

 

Google profite du tourment médiatique autour d'Apple pour annoncer une meilleure prise en charge des app stores tiers dans Android 12.

Si le Play Store constitue la principale plateforme de téléchargement d’applications Android, plusieurs autres magasins d’apps sont également disponibles. C’est par exemple le cas de l’Amazon App Store, du Samsung Galaxy Store ou encore de l’AppGallery de Huawei. Pour la prochaine version majeure d’Android, prévue en 2021, ces alternatives au Play Store seront plus simples d’accès pour les développeurs et éditeurs d’apps.

Un discours d’ouverture

Dans un billet de blog, Sameer Samat, vice-président chargé d’Android et de Google Play, explique que Google a décidé de mettre en place certains changements majeurs suite à des échanges avec des développeurs de sa communauté.

Comme Google le précise, de nombreux modèles de smartphones sont aujourd’hui livrés par défaut avec différentes plateformes de téléchargement. C’est par exemple le cas chez Samsung ou chez Huawei. Pour le développeur cela signifie que s’il n’est pas d’accord avec la commission demandée par Google au travers du Play Store, il peut tout de même distribuer son application sur Android par le biais d’une autre plateforme. Google affirme ainsi :

Nous estimons que les développeurs doivent avoir la possibilité de choisir la manière dont ils peuvent distribuer leurs applications (…) le choix a toujours été au cœur du système Android et c’est la raison pour laquelle les consommateurs ont toujours eu le contrôle sur les apps qu’ils utilisent, qu’il s’agisse de leur clavier, de leur application de messagerie, de téléphonie ou de leur app store.

Il est intéressant de noter que Google choisit de formuler ces propos précisément quelques jours après la formation d’un groupe baptisé Coalition App for Fairness. Ce groupe regroupe plusieurs éditeurs pointant le modèle économique d’Apple avec l’App Store. Récemment, Facebook a précisé avoir fait plusieurs demandes auprès d’Apple pour avoir la possibilité de configurer ses applications de messagerie par défaut sur iOS en lieu et place de iMessage. Il semblerait donc que Google ne souhaite pas être mis dans le même panier qu’Apple, tout en étouffant de récentes révélations sur ses intentions de durcir l’application de sa commission réservée aux achats in-app dans le Play Store.

Une promesse pour Android 12

L’installation d’une plateforme tierce reste toutefois une pratique peu commune. Il faut dire que les téléchargements en dehors du Play Store sont bloqués par défaut par mesure de sécurité. Plusieurs boutiques d’applications ne disposant pas des outils de sécurité de Google hébergent effectivement des fichiers vérolés, piratés ou obsolètes.

Google explique que les développeurs souhaitent voir une meilleure intégration des stores tiers. La société promet des changements pour la prochaine édition majeure d’Android en version 12. Celle-ci « permettra aux gens d’utiliser d’autres app stores sur leurs appareils sans pour autant compromettre les règles de sécurité en place au sein d’Android ». Sameer Samat ne s’est pas étendu sur le sujet, mais promet que des informations seront partagées sur ce dispositif plus tard.

Une clarification des règles de paiement pour les éditeurs

Google a mis à jour ses conditions pour les développeurs souhaitant monétiser leurs applications sur Android. « On nous a dit que les termes de notre politique pourraient être plus clairs notamment sur le type de transaction devant faire usage du système de paiement de Google Play », déclare Sameer Samat.

Cette nouvelle version est disponible sur cette page et entrera en vigueur au 20 janvier 2021. La société explique que sur les 3 % d’applications proposant un achat in-app, 97 % respectent d’ores et déjà les règles. Les autres développeurs et éditeurs disposent d’une année pour se conformer aux changements.

Le Google Play Store est hégémonique sur Android, mais n’est pas toujours la solution idéale. Voici notre sélection des meilleures boutiques d’applications alternatives au Google Play Store que nous recommandons.
Lire la suite

Les derniers articles