Pourquoi le marché du vélo devrait se relever en 2024 selon cette sérieuse étude

 

L’enquête annuelle de la Cycling Industries Europe (CIE) tend à montrer que l’année 2023 n’a pas été catastrophique pour tous les acteurs du vélo. Mieux : la dynamique économique actuelle laisse présager une reprise des ventes dans un avenir proche.

vélo
Source : Noralí Nayla via Unsplash

2023 a été une année rude et éreintante pour le marché du cycle. L’inflation, la baisse de la demande et le surstockage ont plombé les finances des petits et grands groupes, entraînant une réaction en chaîne marquée par de multiples faillites, redressements judiciaires et autres rachats. Même le n° 1 du vélo en Europe, Accell Group, n’a pas été épargné.

La dernière enquête annuelle de la Cycling Industries Europe (CIE) tend néanmoins à légèrement tempérer ce constat. Pour rappel, la CIE examine l’état de l’industrie de manière globale, en s’entretenant avec divers acteurs issus du vélo en libre-service, mais aussi des fabricants de cycles et pièces détachées, des détaillants et des fournisseurs.

Selon l’étude, « 52 % de ses membres ont signalé des performances similaires ou meilleures en 2023 par rapport à 2022 », peut-on lire. Des marchés comme les Pays-Bas ou l’Allemagne ont, toujours selon le rapport, connu un millésime plus clément que d’autres pays européens, révélant « des résultats plus encourageants que prévu initialement ».

Lime vélo
Source : Lime

La CIE met cependant ses résultats en perspective avec un phénomène généralisé en 2023 : le secteur des vélos électriques en libre-service – qui est pris en compte dans l’enquête – a traversé une année plus que prolifique. D’ailleurs, les données récentes de Fluctuo corroborent les observations de l’organisme.

En Europe, les flottes ont grossi de 22 % (+ 50 % pour les VAE en libre-service, + 9 % pour les vélos en station) et le nombre de trajets de 20 % (+ 54 % pour les VAE en libre-service, + 13 % pour les vélos en station). Les revenus élevés des opérateurs peuvent donc embellir la situation globale, prévient la CIE.

Des projections 2024 optimistes

De leur côté, les projections 2024 semblent optimistes pour la filière. « Les réponses à l’enquête tendent à indiquer que les chaînes d’approvisionnement se stabiliseront au cours de l’année 2024 et à anticiper une reprise des ventes dans un avenir proche », explique l’enquête. « De même, en termes d’emploi, au moins la moitié des personnes interrogées ont indiqué qu’elles maintenaient leur effectif ou recrutaient activement ».

Les dépenses globales et celles dédiées au marketing sont par ailleurs maintenues voire augmentées pour 62 et 65 % des sondés, respectivement.

La CIE conclut en prenant de la hauteur sur son travail : « La question que l’on se pose est de savoir si cette santé relative que nous avons constatée peut s’appliquer à toutes les entreprises de l’écosystème ou si elle est plutôt liée au fait que l’enquête est menée uniquement auprès des membres de la CIE ? ». 2024 nous le dira.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !