Pourquoi cette réglementation chinoise va améliorer la sécurité des batteries des vélos électriques en Europe

 

La future norme GB 17761 va relever les standards des batteries de vélos électriques en Chine et aura forcément un effet positif sur certains modèles importés.

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

L’Union européenne, et donc la France, possède une réglementation des plus strictes dans le monde, lorsque l’on parle de batteries de vélos électriques. Toutefois, la fabrication est majoritairement asiatique, dont en Chine, où les marques suivent localement un cahier des charges moins strict.

De nouveaux standards de batteries de vélos en Chine

Le ministère de l’Industrie a ainsi dévoilé de nouveaux standards à adopter pour tous les fabricants. Selon le communiqué, cette mesure permettra de « promouvoir le développement sain et ordonné de l’industrie du vélo électrique ». Le texte appuie sur plusieurs points « d’exigences de sécurité » à respecter, parmi lesquels :

  • la surcharge excessive ;
  • la décharge excessive ;
  • les courts-circuits externes ;
  • la surchauffe ;
  • le marquage ;
  • la sécurité environnementale.

La nouvelle norme GB 17761 ou « Spécifications techniques pour la sécurité des vélos électriques », sera appliquée à partir du 1er novembre 2024. Elle concerne en théorie les modèles vendus dans le pays.

Techniquement, cela n’a pas donc d’incidence sur les VAE importés depuis la Chine vers l’Europe. Ceux-ci doivent en effet respecter plusieurs normes (EN 15 194 pour le règlement technique pour n’en citer qu’une).

Mesure améliorant la sécurité des « mauvais » VAE et des manipulations

Or, il faut savoir qu’un nombre grandissant de vélos électriques se vendent par le biais d’Internet uniquement. Que ce soit sur des campagnes de financement participatif, de grandes plateformes type Aliexpress ou leurs propres sites, certaines marques chinoises peu réputées tentent de percer en Europe.

Ces VAE à bas prix ne respectent pas toujours les réglementations de l’UE sur les batteries. Un phénomène encore marginal, qui a davantage d’impact au Royaume-Uni ou aux États-Unis, moins regardants sur les importations. En conséquence, de nombreux vélos électriques ont connu des incendies lors de recharges et surchauffe, parfois avec de gros dégâts voire des victimes. Ce fut le cas à New York tout particulièrement.

Nakamura Crossover XA batterie dimensions
Certaines batteries importées, ou leur utilisation inadaptée sur certains VAE causent des problèmes de sécurité // Source : M. Lauraux pour Frandroid

L’autre cas est celui de la vente de batteries seules, qui permet d’augmenter son autonomie ou d’électrifier son vélo mécanique. Ici, le problème tient davantage du mélange de plusieurs composants non compatibles (tensions différentes par exemple), même si certaines batteries sont problématiques en soi.

On accueille don la nouvelle mesure chinoise d’un bon œil, garantissant que même les vélos électriques les plus obscurs et les modifications de VAE respectent un seuil minimum de sécurité. Pendant ce temps, des chercheurs ne cessent d’améliorer la stabilité des batteries lithium-ion, d’autres privilégiant la technologie « solide ».


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !