Lucid : le fabricant de la voiture électrique aux 900 km d’autonomie a la solution pour faire encore mieux

 

La firme américaine Lucid, qui est à deux doigts de la faillite, souhaite faire en sorte que ses voitures électriques consomment encore moins d'énergie. Elle espère pouvoir diviser par deux la consommation (à seulement 10 kWh/100 km), et ainsi accroître l'autonomie des véhicules en réduisant la taille de leurs batteries. Voici comment.

À l’heure actuelle, et depuis plusieurs années déjà, l’autonomie est le nerfs de la la guerre pour les constructeurs de voitures électriques. Ces derniers font tout pour proposer des valeurs les plus élevées possibles, puisque les automobilistes trouvent que celles actuellement affichées ne sont pas suffisantes.

Une consommation très basse

Et pour cause, la plupart des conducteurs voudraient pouvoir parcourir au moins 400 kilomètres en une seule charge, même si l’on sait que ce raisonnement est en fait erroné. Ce qui n’empêche pas les marques de travailler afin de répondre aux exigences de leurs clients. On pense par exemple à Xiaomi, dont la nouvelle SU7 peut atteindre les 800 kilomètres, ou encore à la Mercedes EQS qui se rapprochera de la barre des 900 kilomètres.

Mais ce n’est pas tout, car une autre marque veut aussi voir encore plus loin. Il s’agit de Lucid, un constructeur américain fondé en 2007 et qui veut notamment rivaliser avec Tesla. Ce dernier vient d’annoncer une incroyable baisse de prix sur sa berline électrique, la Lucid Air, alors qu’il rencontre actuellement de grosses difficultés. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des projets pour l’avenir, notamment en termes d’innovations techniques.

Lucid Air Saphhire

Le patron de l’entreprise, Peter Rawlinson, s’est récemment entretenu avec les journalistes du site britannique Autocar à ce sujet. Et ce dernier annonce des choses très intéressantes au sujet des futures voitures de la marque. Pour lui, il est important, voire primordial, de proposer des véhicules affichant une consommation très basse. À l’heure actuelle, la Lucid Air Pure qui joue le rôle d’entrée de gamme peut parcourir 4,7 miles avec un kWh, ce qui correspond à 13,2 kWh aux 100 kilomètres environ.

En norme européenne WLTP, la Lucid Air Pure a une consommation (avec les pertes d’énergie liée à la recharge) de 14,1 kWh / 100 km. Ce qui est déjà très bon, puisque la Tesla Model S atteint quant à elle les 17,5 kWh/100 km, et elle monte jusqu’à 18,7 kWh/100 km dans sa version Plaid selon le cycle WLTP.

Mais pas question pour Lucid de s’arrêter là. Pour son patron, il serait en effet possible de descendre jusqu’à 6,2 miles par kWh, ce qui donne environ 10 kWh/100 km. Une valeur très prometteuse, qui pourrait être atteinte avec le futur SUV de la marque, prévu pour la fin de l’année 2026.

Une petite batterie

Par ailleurs, l’homme d’affaires explique que son objectif serait de pouvoir parcourir 300 kilomètres en une seule charge avec une petite batterie de 30 kWh. Ce qui n’est pas encore possible à l’heure actuelle, puisque la Citroën ë-C3 a par exemple besoin d’un accumulateur de 44 kWh pour atteindre les 320 kilomètres selon le cycle WLTP. Mais comment Lucid pourra-t-il atteindre son but ?

Car ce dernier permettrait à la marque de réduire la taille de la batterie, et donc son coût, alors que cette dernière représente actuellement 40 % environ du prix d’une voiture électrique. Et bien le constructeur devrait notamment miser sur le gigacasting, comme Tesla, afin de réduire le poids de ses véhicules. Par ailleurs, un travail sera aussi réalisé sur les performances du moteur électrique, ainsi que sur l’aérodynamisme.

Bien sûr, la partie logicielle devrait également être optimisée, mais le constructeur n’a pas donné de détails supplémentaires pour le moment. Le but est également de réduire la teneur en lithium et cobalt des batteries, ces matériaux étant parfois extraits de manière polluante et peu éthique. De plus, ils coûtent cher, malgré la baisse du cours depuis quelques années maintenant.

Avec ces améliorations, Lucid espère faire passer le coût de ses batteries de 20 000 dollars environ à seulement 3 à 4 000 dollars. De quoi réduire le prix de ses voitures, tout en accroissant ses marges, alors que la firme perd environ 377 000 dollars par véhicule vendu à l’heure actuelle.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.