La future voiture électrique de Mercedes pourrait approcher les 900 km d’autonomie

 

Lancée en 2021, la Mercedes EQS, l'une des voitures électriques dotées de la plus grande autonomie, se prépare à profiter d'un léger restylage après trois ans de carrière. La berline électrique devrait notamment s'offrir une toute nouvelle calandre plus conventionnelle. Mais ce n'est pas tout, car son autonomie devrait aussi être revue à la hausse. De quoi pouvoir dépasser les 800 km d'autonomie ?

Mercedes-AMG EQS 53 4MATIC+ 2022

Sous la pression de l’Union européenne, tous les constructeurs devront se tourner vers une électrification massive. Et pour cause, la vente de voitures thermiques neuves sera interdite sur le Vieux Continent à partir de 2035, hormis pour certaines rares exceptions.

Un léger restylage

Mercedes sera concerné et devra aussi se mettre au pas. Heureusement, la firme possède déjà une gamme bien remplie, qui va de l’EQA à l’EQS, et qui sera également complétée par le très attendu EQG, entre autres. Ainsi, elle prévoyait initialement de devenir 100 % électrique dès 2030, avant de revoir ses plans en raison de ventes insuffisantes. Le constructeur continuera à produire des modèles thermiques mais également hybrides, face à ses résulats en baisse.

À gauche : la future calandre de l’EQS

Néanmoins, il n’abandonne pas l’électrique pour autant. Alors qu’il travaille à l’intégration de l’IA dans ses voitures, il prépare également le restylage de son vaisseau-amiral, la berline EQS. Cette dernière fut officiellement dévoilée en 2021 et lancée dans la foulée. Avec un prix affiché à partir de 135 849 euros, cette dernière n’est pas à portée de toutes les bourses, et ses chiffres de ventes ne sont pas au top, puisqu’ils ont même tendance à chuter.

En cause également, la concurrence avec la Tesla Model S et la BMW i7, entre autres. Mais pas question pour Mercedes de se laisser faire, alors que la marque allemande prépare un restylage de mi-carrière pour sa berline électrique. Ce dernier ne devrait plus tarder à être officialisé, puisque le site britannique Autocar annonce un lancement au cours du mois de juin. Mais que sait-on déjà sur cette nouvelle version ? Et bien d’abord, nous apprenons que cette dernière se dotera d’une calandre inédite.

Crédit : Carscoops

Cette dernière sera proposée en plus de celle actuellement disponible, et prendra une forme plus conventionnelle. Selon le patron de la marque, Ola Källenius, cela répond à la demande des clients qui veulent avoir une voiture au style un peu plus discret. Cette nouvelle face avant sera directement reprise de la Mercedes Classe S thermique, avec ses barrettes chromées en position horizontales. Selon Carscoops, la signature lumineuse pourrait aussi évoluer.

Une autonomie en hausse

Le profil ne semble quant à lui pas évoluer, à en croire les premiers spyshots ayant été publiés sur le net. En revanche, l’arrière est fortement camouflé, ce qui laisse penser que de nombreux changements sont également prévus. Peut-être allons-nous découvrir de nouveaux feux plus modernes, de même qu’un bouclier redessiné. Mais pour le moment, rien n’a encore été confirmé. Globalement, la silhouette reste inchangée et cela devrait être de même pour les dimensions.

Le poste de conduite n’a pas encore été montré, mais il devrait sans doute conserver son Hyperscreen de 1,40 mètre de large, comprenant pas moins de trois écrans. Il faudra encore patienter avant d’en savoir plus à son sujet, de même que sur ses motorisations. Cependant, il se murmure que la berline haut de gamme pourrait profiter d’une nouvelle batterie, qui passera de 108 à 118 kWh comme sur l’EQS SUV. Ce qui permettra d’augmenter encore l’autonomie.

Crédit : Carscoops

Sur le SUV, cette dernière grimpe de 50 kilomètres environ, ce qui devrait permettre à l’EQS standard de se rapprocher, voire dépasser, les 800 kilomètres d’autonomie selon le cycle WLTP. Actuellement, l’autonomie de l’EQS grimpe à 725 km, voire même 783 km sur des versions non vendues en France. De quoi rivaliser avec la Lucid Air et ses 883 km d’autonomie avec une batterie d’une capacité de 118 kWh.

De quoi rassurer encore plus les potentiels clients, d’autant plus que la berline profite d’une charge rapide avec une puissance de 200 kW en courant continu. Ce qui lui permet de passer de 10 à 80 % en seulement 30 minutes avec une batterie de 107,8 kWh. Une grande capacité qui n’est pas forcément bénéfique pour la consommation.

La berline devrait également gagner en confort grâce à l’ajout de « sièges exécutifs », sans que la marque ne donne plus de détails. Ces derniers seront proposés comme une option selon le patron de cette dernière.


Les derniers articles