Google Pixel 6 vs Apple iPhone 13 : lequel est le meilleur smartphone ?

 

Deux champions viennent se mesurer l'un à l'autre dans ce comparatif : le Google Pixel 6 et l'iPhone 13 d'Apple. S'ils ne possèdent pas les mêmes tarifs, il s'agit indéniablement des deux portes d'entrée incontournables dans le segment premium des deux constructeurs. Voici notre versus pour vous aider à faire un choix.

À gauche : le Pixel 6. À droite : l’iPhone 13.

À gauche : le Pixel 6. À droite : l’iPhone 13. // Source : Frandroid

Souvent considérés comme l’iPhone d’Android, que vaut le Pixel 6 une fois mis en face de l’iPhone 13 ? Est-il le Messie attendu pour ralentir la fuite des utilisateurs Android vers les eaux parfois plus tranquilles d’iOS 15 ?

De son côté, Apple a-t-il su renouveler suffisamment sa gamme pour tenir face au nouveau champion d’Android ? Ce versus tente de répondre à toutes ces questions.

Fiches techniques des Google Pixel 6 et Apple iPhone 13

Modèle Apple iPhone 13 Google Pixel 6
Version de l'OS iOS 15 Android 12
Interface constructeur N/C Android Stock
Taille d'écran 6.1 pouces 6.4 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 460 ppp 411 ppp
Technologie OLED OLED
SoC A15 Bionic Tensor
Puce Graphique (GPU) Apple GPU Google GPU
Mémoire vive (RAM) 4 Go 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go, 512 Go 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Capteur 1 : 50 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Appareil photo (frontal) 12 Mpx 11.1 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@60 IPS 4K@60 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax) Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.0 5.2
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
5G Oui Oui
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Non Oui
Ports (entrées/sorties) Lightning USB Type-C
Batterie 3240 mAh 4614 mAh
Dimensions 71,5 x 146,7 x 7,65 mm 74,8 x 158,6 x 8,9 mm
Poids 173 grammes 207 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Rouge, Bleu, Rose Noir, Gris
Indice de réparabilité ? N/C
6,4/10
Prix 799 € 549 €
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Apple maître des sensations

Sans juger la beauté du produit, critère pour le moins subjectif, s’il devait y avoir un match de l’originalité, il va sans dire que le Pixel 6 aurait l’avantage avec son module au design encore jamais vu. L’iPhone 13 arbore un design plus classique, avec un module photo carré logé en haut à gauche.

Cela donne un léger avantage au Pixel 6 sur l’équilibre posé sur une table, mais de quoi dépasser son opposant.

L’iPhone 13 possède des bordures légèrement moins larges que celle du Pixel 6, mais la présence d’une encoche vient contrebalancer cela. En revanche, les finitions sont à l’avantage de l’iPhone 13 selon nous. Le cadre en aluminium et les sensations générales du dos (même si les deux smartphones possèdent du verre) sont à l’avantage du téléphone d’Apple.

Au petit jeu de la comparaison du poids entre les deux, l’iPhone 13 a clairement l’avantage avec ses 174 grammes, ce qui en fait un smartphone plutôt léger. Le Pixel 6 a l’air d’une brique à côté, avec ses 207 grammes. Les dimensions sont aussi plus raisonnables sur l’iPhone 13 qui est un smartphone légèrement moins épais et moins encombrant.

En somme, l’iPhone 13 est légèrement plus agréable en main. Il remporte donc cette partie design d’une courte tête.

iPhone plus lumineux et plus fin, mais moins fluide

Deux écrans OLED, l’un 6,4 pouces côté Google, l’autre de 6,1 pouces côté Apple. Côté point par pouce, l’avantage est à l’iPhone avec ses 460 ppp, contre 411 ppp pour la dalle du Pixel 6.

Si aucun des deux ne bénéficie de la technologie LTPO, qui offre un rafraichissement variable, la vitesse d’affichage est à l’avantage du Pixel 6 et ses 90 Hz, contre les petits 60 Hz de l’iPhone 13.

La luminosité de l’iPhone 13 semble en revanche imbattable, avec une luminosité standard maximale de 800 cd/m². Ceci étant, vous ne devriez pas voir une grande différence avec les 757 cd/m² du Pixel 6, également une très bonne valeur.

Dans les deux cas, il s’agit d’excellents écrans, très bien calibrés et dotés d’une bonne luminosité. En revanche, lors de notre test du Pixel 6, nous avons remarqué une réactivité de la luminosité automatique qui laissait un peu à désirer.

L’affrontement des titans

D’un côté du ring, Android 12, le modèle qui sera copié et réinterprété par tous les fabricants de smartphones hors Apple. De l’autre, on trouve iOS 15, l’interface souvent imitée, rarement égalée, l’anti-Android par excellence.

Commençons par dire que votre capacité à être à l’aise avec l’une ou l’autre des interfaces relève davantage d’une affaire de goût et d’habitude que de qualité ou défaut indéniables d’un côté comme de l’autre.

Cependant, on peut noter des différences importantes. iOS 15 se démarque par une fluidité de compétition dans la manière dont l’OS traite ses animations, là où Android insiste particulièrement sur la personnalisation et les fonctionnalités à outrance.

En revanche, rappelons qu’iOS a deux défauts : une ergonomie un peu compliquée dans les premières semaines si vous n’avez jamais mis les pieds dans ce pays et certaines fonctionnalités bloquées si vous ne possédez pas des appareils Apple.

Reste le niveau de finition là encore, qui est légèrement à l’avantage d’iOS d’après nos tests, où nous avons rencontré moins de bugs. Léger avantage à iOS.

Si le Pixel 6 ne possède pas de téléobjectif, il n’a pas à rougir de sa fiche technique en matière de photo pour son prix.

  • Grand-angle : capteur (1/1,31″) de 50 Mpx, photosites de 1,2 µm, objectif à ouverture f/1,85, 82°.
  • Ultra grand-angle : capteur de 12 Mpx, photosites de 1,25 µm, objectif f/2,2, 114°.
  • Caméra frontale : capteur de 8 Mpx, photosites de 1,12 µm, objectif f/2, 84°.
  • Vidéo : jusqu’à 4K 60 FPS.

L’iPhone 13 propose quant à lui trois capteurs dotés de l’exact même nombre de mégapixels.

  • Grand-angle 12 Mpx avec une ouverture de f/1,6  ;
  • Ultra grand-angle (x 0,5) de 12 Mpx avec une ouverture de f/2,4 et un champs de vision de 120° ;
  • Caméra frontale : caméra TrueDepth 12 Mpx avec ouverture de f/2,2.
  • Vidéo : jusqu’à 4K 60 FPS.

Photos prises avec le Pixel 6

Photos prises avec l’iPhone 13

En plein jour, le Pixel 6 est difficile à prendre en défaut. Il apporte du détail et du contraste même dans des conditions pas franchement idéales, comme un ciel gris ou un contre-jour. Le résultat reste naturel et le mode portrait est toujours aussi efficace. Le Pixel 6 réussit d’ailleurs bien mieux cet exercice que l’iPhone.

De son côté, le téléphone d’Apple gère désormais mieux les arrière-plans et il reste un champion de la valorisation des différents sujets d’une photo grâce au Neural Engine contenu dans la puce. Autre endroit où il excelle : la capacité à attraper une image « sur le vif ».

Mode nuit, deux philosophies

De nuit, sans passer par le mode dédié, les deux smartphones affichent un rendu assez proche plutôt naturel. Ils ont tous deux des petites difficultés à figer l’image sans pose longue.

En revanche, pour les modes nuit, on est vraiment sur deux philosophies. L’iPhone 13 vise un résultat très naturel, là où le Pixel 6 semble s’être fixé comme objectif de rendre un maximum de détails. Qu’on aime ou pas, cela fait son petit effet.

Les objectifs secondaires ultra grand-angle des deux smartphones connaissent une perte de qualité assez similaire. On perd en netteté, les couleurs sont moins justes, mais cela reste utilisable.

L’iPhone dame le pion au Pixel 6 côté selfie. Le résultat du téléphone d’Apple est clairement plus naturel et présente moins de bruit.

Chaque smartphone propose ses petites fonctionnalités pour se démarquer. On peut citer par exemple la gomme magique cotée Pixel 6 ou encore le mode cinématique pour l’iPhone 13.

L’A15 Bionic écrase le Tensor ? Pas si simple

À première vue le Google Tensor du Pixel 6 ne tient pas le choc face à la surpuissance de la puce A15 Bionic. C’est en tout cas ce qu’on peut tirer des benchmarks synthétiques, où la puce de Google fait à peine mieux qu’une puce comme l’A13 des iPhone XS, datant pourtant de 2018.

Modèle Google Pixel 6 Apple iPhone 13
AnTuTu 9 727865 836521
AnTuTu CPU 189171 206265
AnTuTu GPU 295509 349531
AnTuTu MEM 101918 151631
AnTuTu UX 141267 129094
PC Mark 3.0 10354 N/C
3DMark Wild Life 6545 9541
3DMark Wild Life framerate moyen 39.20 FPS 57 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 45 / 32 FPS N/C
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 59 / 66 FPS N/C
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 90 / 159 FPS N/C
Lecture / écriture séquentielle 1387 / 247 Mo/s N/C
Lecture / écriture aléatoire 36943 / 43893 IOPS N/C

Un temps de retard qui peut se vérifier dans ses performances en jeu. Là où l’on peut jeter n’importe quel jeu à l’iPhone qui les traitera sans broncher, le Pixel 6 montre quelques petites faiblesses sur certains titres dès qu’on dépasse les 30 FPS. Attention, il parvient tout de même à les faire tourner proprement, mais à ce niveau, on est obligé de noter les différences, même légères.

Cependant, certains tests de vitesse (qui consiste à mesurer le temps que met une application à se lancer) réalisés ces derniers jours montrent que le Google Tensor peut se montrer particulièrement véloce pour lancer des applications basiques. Voire même plus véloce que son comparse. Il n’y a que sur les apps plus gourmandes où il est devancé d’une courte tête.

Dernier point d’achoppement entre les deux : le stockage. Là-dessus, le Pixel 6 subit malheureusement les déboires du marché français et ne propose qu’une seule option en 128 Go. L’iPhone 13 dispose de trois choix : 128, 256 ou 512 Go de stockage.

À l’arrivée, le point va à l’iPhone 13 sur les performances. Encore une fois, cela se joue dans un mouchoir de poche entre les deux.

Le Pixel 6 inépuisable

Si Apple a fait de beaux progrès en matière d’autonomie avec ses iPhone 13, le Pixel 6 semble légèrement devant sur le terrain de l’autonomie.

En effet, le smartphone de Google parvient à tutoyer les deux jours d’autonomie sans trop de peine, malgré une utilisation assez intense (5/6 heures d’écran lors de nos tests). L’autonomie de l’iPhone 13 s’approche plus de la journée d’autonomie.

Côté charge par contre, les deux smartphones ne brillent pas vraiment. Comptez 30 W sur le Pixel 6 et 20 W sur l’iPhone 13. Les deux ne fournissent pas de bloc dans leur boîte.

Le Pixel 6 demande en outre d’avoir en sa possession un chargeur Power Delivery PPS pour prétendre à une charge complète en 1h10 environ. L’iPhone lui, met 1h20 environ pour se charger.

Le Pixel 6 remporte donc cette catégorie sur sa capacité à tenir plus longtemps allumé sans charge.

L’iPhone 13 a fait très fort

Si votre critère numéro pour l’achat d’un smartphone est la qualité de ses haut-parleurs, vous pouvez arrêter de lire cet article immédiatement et foncer acheter l’iPhone 13.

Votre serviteur en sait quelque chose puisqu’il a eu la chance de tenir entre ses mains les deux appareils. Et Apple ne joue vraiment pas dans la même catégorie.

Le son est chaud, équilibré, la variation du volume est plutôt linéaire, on conserve des basses même à un volume élevé. Bref, le Pixel 6 n’est pas de taille dans cette catégorie.

Chacun excelle dans un domaine

Les deux téléphones couvrent l’essentiel des bandes 5G disponibles en France. En revanche, sur le reste de la connectivité, le Pixel 6 va légèrement plus loin en proposant du Wi-Fi 6E contre du Wi-Fi 6 « seulement » pour l’iPhone. Même chose pour le Bluetooth avec du 5.2 contre du 5.0.

Si l’iPhone 13 part donc avec un léger handicap, il se rattrape sur sa qualité en appel un peu plus satisfaisante que celle du Pixel 6. La voix est moins compressée que pour son interlocuteur et la réduction de bruits ambiants plus efficace.

Match nul donc côté réseaux.

L’iPhone 13 au-dessus, même au niveau prix

L’iPhone 13 est un smartphone indéniablement supérieur au Pixel 6, ce versus l’a bien démontré. Il domine son adversaire en remportant la majorité des catégories. Plus précisément, il gagne d’une courte tête en design grâce à une meilleure finition et une plus grande légèreté, son interface est légèrement plus polie et finie, ses haut-parleurs sont plus efficaces, sa puce se montre plus puissante en jeu.

Mais le Pixel 6 ne démérite pas dans ce match, loin de là. Il remporte la partie autonomie et décroche des matchs nuls sur l’écran, les photos et la partie réseau et communication. Rappelons aussi qu’il s’agit d’un smartphone vendu pour près de 250 euros de moins que son concurrent. Il parvient donc à lui tenir la dragée haute. Sur les terrains où il est dépassé, il ne l’est jamais de manière dantesque.

Terminons donc ce versus en affirmant ceci : l’iPhone 13 est un téléphone supérieur au Pixel 6. Mais les quelques points où l’iPhone le dépasse ne justifient pas forcément la différence de prix à nos yeux. En cela, le Pixel 6 est une bombe tarifaire qui affiche des capacités rarement égalées dans le segment des smartphones autour des 650 euros.

Ajoutons que pour le prix d’un iPhone 13, il est possible de mettre la main sur un Pixel 6 Pro, doté d’une autonomie encore supérieure et d’un téléobjectif, ce qui n’est pas le cas de l’entrée de gamme d’Apple.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter nos avis sur chacun des deux produits :

Le Google Pixel 6 a été lancé au tarif de 649 euros. Une seule version est disponible avec 128 Go de stockage.

L’iPhone 13 a été lancé au prix conseillé de 909 euros avec 128 Go de stockage, 1029 euros pour 256 Go de stockage et 1259 euros pour 512 Go.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles