La gamme A du constructeur coréen s’étoffe en accueillant un nouveau membre parmi les siens : le Samsung Galaxy A30. Ce dernier se positionne néanmoins sur un segment où il est difficile de s’affirmer, notamment face à l’excellent Xiaomi Redmi Note 7. À l’aide de notre comparatif détaillé, découvrez lequel des deux est le meilleur smartphone.

Entamé au début de l’année 2019, le renouveau de la gamme Galaxy A compte désormais sept smartphones, dont récemment le Samsung Galaxy A30. Il vient donc combler le vide entre le A20e (vendu à 189 euros) et le A40 (vendu à 259 euros). Sa plus-value ? Son endurance quotidienne. Le savoir-faire de Samsung pour ses écrans ou encore l’interface moderne qu’est One UI viennent évidemment ajouter du poids dans la balance, mais est-ce assez pour rivaliser avec un Xiaomi Redmi Note 7 excellent, qui plus est proposé pour 50 euros en moins sur la facture ?

Une question se pose alors : quel est le meilleur smartphone entre un Samsung Galaxy A30 et un Xiaomi Redmi Note 7 ? Design, performances, photo, autonomie… Découvrez notre comparatif détaillé opposant les deux smartphones !

Fiches techniques

Modèle Samsung Galaxy A30 Xiaomi Redmi Note 7
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Interface constructeur Samsung One UI N/C
Taille d'écran 6.4 pouces 6.3 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 403 ppp 409 ppp
Technologie OLED LCD
SoC Exynos 7904 Snapdragon 660
Puce Graphique (GPU) ARM Mali G71 Qualcomm Adreno 512
Mémoire vive (RAM) 3 Go 3 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go, 64 Go 32 Go, 64 Go, 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 16 Mpx
Capteur 2 : 5 Mpx
Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 5 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx 13 Mpx
Enregistrement vidéo 4K 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
NFC Non Non
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 4000 mAh 4000 mAh
Dimensions 74.7 x 158.5 x 7.7mm 75.2 x 159.2 x 8.1mm
Poids 158 grammes 186 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Bleu Noir, Bleu, Rouge
Prix 229€ 177€
Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Design : une belle évolution pour la gamme Note

Aux côtés des A10, A20e, A40A50 et A70, le Samsung Galaxy A30 arbore plus ou moins le même look que les autres membres de sa famille. Pas de réelles particularités physiques, simplement un design maîtrisé toujours aussi agréable à regarder. On retrouve sans surprise un écran borderless tacheté d’une encoche discrète. Celui-ci profite d’une longue diagonale de 6,4 pouces, ce qui induit d’ailleurs un gabarit plutôt massif (74,7 x 158,5 x 7,7 mm). Il se veut néanmoins très légèrement plus compact que le Xiaomi Redmi Note 7 et sa dalle de 6,3 pouces (75,2 x 159,2 x 8,1 mm), faute à des bordures plus épaisses autour de l’écran pour le smartphone chinois.

Le dos du smartphone propose un revêtement en plastique brillant avec de jolis reflets, mais les traces de doigt et la poussière sont définitivement ses pires ennemis. On retrouve également le double capteur disposé à la verticale en haut à droite du téléphone, ainsi qu’un capteur d’empreintes pour le coup placé un peu trop en hauteur. Attention aux petites mains donc.

On pourrait facilement dire que le Xiaomi Redmi Note 7 partage beaucoup de points communs avec son opposant, mais il est important de préciser qu’il représente avant tout une belle évolution en comparaison des anciens modèles (Redmi Note 5 et 6 Pro). Son ratio d’écran s’affine à 19:9, son encoche prend désormais la forme d’une goutte d’eau, le port micro USB est remplacé par de l’USB-C et son dos dit au revoir au plastique pour s’équiper d’une belle surface en verre protégée par du Gorilla Glass, le tout avec de beaux reflets nuancés du plus foncé au plus clair.

De plus, son capteur d’empreintes à l’arrière tombe bien plus naturellement sous le doigt que son adversaire coréen. Bref, tout simplement une belle montée en gamme malgré la conservation d’un petit prix.

Ce qu’on apprécie avec Xiaomi, ce sont les efforts fournis au niveau du design sans avoir la prétention de faire gonfler le prix. Le Redmi Note 7 n’est évidemment pas parfait, mais l’évolution de sa gamme au fil des années est très intéressante, en tout cas aujourd’hui suffisante pour remporter la victoire face à un smartphone qui copie-colle le design des autres membres de sa famille.

Écran : Samsung joue la carte AMOLED

Si les A10 et A20e ont dû faire des sacrifices au niveau de l’écran, cela permet aujourd’hui au Samsung Galaxy A30 d’être vu et reconnu comme le premier prix pour bénéficier de la technologie Super AMOLED de Samsung sur smartphones. La dalle d’une diagonale de 6,4 pouces affichant une définition Full HD+ de 2 340 x 1 080 pixels est évidemment de très bonne facture. La température des couleurs est proche de la perfection, les contrastes sont infinis grâce à l’OLED et la luminosité maximale est suffisamment élevée pour ne pas avoir peur des rayons du soleil. Tout en ayant la possibilité de configurer à son gré les préférences d’affichage depuis les options du téléphone, la dalle de Samsung est tout simplement la meilleure de sa catégorie.

Quant au Redmi Note 7, il intègre un écran LCD IPS de 6,3 pouces avec une définition Full HD+ de 2 340 x 1 080 pixels. Si ce n’est pas sur ce point que le smartphone chinois va montrer sa supériorité par rapport au smartphone coréen, il faut tout de même préciser que sa dalle reste de bonne facture, surtout en prenant en compte la différence de 50 euros entre les deux téléphones. Elle est tout de même contrastée avec une forte luminosité. On regrette néanmoins sa tendance à tirer vers le bleu par défaut, même si un petit tour dans les options suffit à corriger ce problème.

 

Pour cette gamme de prix, l’écran IPS LCD du Xiaomi Redmi Note 7 est très bon. Il est néanmoins difficile de faire le poids face à de l’AMOLED.

Logiciel : One UI, encore et toujours

Comme tous les smartphones coréens en 2019, le Samsung Galaxy A30 tourne nativement sous Android 9.0 Pie avec One UI. C’est d’ailleurs un bel effort à noter de la part de Samsung qui s’efforce à proposer sa nouvelle interface même sur ses smartphones les plus modestes. On a droit au même confort de navigation qu’un S10, mais pour quelques centaines d’euros en moins sur la facture donc.

La remplaçante de « Samsung Experience » apporte un réel souffle de fraîcheur en comparaison des interfaces concurrentes qui n’ont pas beaucoup changé ces dernières années. C’est beau, moderne, personnalisable jusqu’au mode sombre et surtout agréable à utiliser au quotidien grâce au soin apporté sur l’ergonomie de l’expérience. One UI est en effet pensée pour permettre une meilleure utilisation des smartphones à une main et trouve donc tout son sens avec un smartphone d’un format de plus de 6 pouces. Seul bémol, les doublons d’applications sont légion entre les logiciels de Google, ceux de Samsung et les divers partenaires.

MIUI est le parfait exemple d’une interface qui n’a pas subi de réels changements esthétiques depuis quelques années maintenant. Heureusement, les nouveautés apportées par les moutures annuelles de Google et les mises à jour poussées par Xiaomi, l’expérience utilisateur est très riche. Comme son opposant, le Xiaomi Redmi Note 7 tourne sous Android 9,0 Pie, mais avec une philosophie bien différente, souvent assimilée à iOS. Certains déplorent donc un éloignement d’Android à cause de l’absence du tiroir d’applications, mais cette interface se veut hautement personnalisable (affichage des notifications, modification des boutons de navigation, thème sombre, navigation par gestes, etc.).

Alors oui, elle représente une bonne transition pour les (anciens) possesseurs d’iPhone, mais l’adaptation est plutôt rapide, même pour un habitué d’Android. Les aficionados seront par ailleurs bientôt comblés : le constructeur chinois annonce travailler sur l’implémentation du fameux tiroir pour sa prochaine mise à jour majeure.

Les deux smartphones tournent sous Android 9,0 Pie (la dernière version de l’OS) tout en étant à jour niveau sécurité. Cependant, MIUI et comme beaucoup d’autres interfaces concurrentes ont besoin d’une refonte totale pour faire chavirer notre cœur d’un autre côté que One UI. De plus, c’est juste un plaisir de retrouver cette interface sur les smartphones Samsung du bas du panier.

Performances : la puissance du Redmi Note 7 s’exprime

Si le Galaxy A30 s’est bien débrouillé jusque-là, ce n’est définitivement pas au niveau des performances qu’il va briller face à son opposant. Son Exynos 7904 épaulé par 3 Go de mémoire vive est une configuration qui trouve très vite ses limites. On peut comprendre que des économies doivent être réalisées, mais pas quand c’est au détriment de l’expérience utilisateur en elle-même. En cumulant le temps de latence lors de l’ouverture d’une application et la lenteur liée aux animations, le Galaxy A30 n’est clairement pas un modèle de fluidité. Il pourra lire quelques jeux 3D comme Arena of Valor en tentant, tant bien que mal, de tourner à 30 images par seconde, mais pas plus.

Le Xiaomi Redmi Note 7 mise quant à lui sur la puissance brute. Il est d’ailleurs monté en gamme en comparaison de ses prédécesseurs avec l’intégration du Snapdragon 660 cadencé à 2,2 GHz (contre le Snapdragon 636 à l’époque). Cette configuration permet évidemment de bénéficier d’une expérience utilisateur parfaitement fluide au quotidien, mais également de faire tourner quelques jeux gourmands, notamment sur Arena of Valor et PUBG où le smartphone est bien au-dessus des 30 fps, même avec les graphismes au maximum. Une belle prouesse.

  Samsung Galaxy A30 Xiaomi Redmi Note 7
SoC Exynos 7904 Snapdragon 660
AnTuTu 7.x 95 868 144 013

La différence de puissance approche quasiment les 50 % entre les deux smartphones, ce qui se ressent évidemment au quotidien. Préférez tout simplement une utilisation fluide avec le Redmi Note 7 !

Photo : un bon cliché de jour ? La base, mais pas pour Samsung

Avec son Galaxy A30, Samsung intègre un double capteur de 16 + 5 mégapixels et ce n’est encore une fois pas le choix le plus judicieux du constructeur coréen. En pleine journée, les clichés manquent souvent de piqué et souffrent d’une surexposition aberrante, ce qui se traduit notamment par une image brûlée dans les zones les plus éclairées. Évidemment, la qualité ne va pas s’améliorer à la nuit tombée. Le bruit numérique prend ses aises, la perte de détails est conséquente, les couleurs deviennent fades et les sources lumineuses sont en plus mal gérées. Pour couronner le tout, le mode très grand-angle proposé n’apporte aucune satisfaction, pour cause d’une trop forte distraction de l’image encore plus abusée qu’un effet fish-eye. Bref, le résultat n’est pas du tout convaincant, d’autant plus que sa puce Exynos 7904 ne doit pas aider pour le traitement de l’image.

Le Redmi Note 7 intègre quant à lui un double capteur 48 + 5 mégapixels. Il s’agit encore une fois d’utiliser le pixel binning, mais Xiaomi a choisi le Samsung GM1 et non le Sony IMX586, lui aussi de 48 mégapixels et utilisé par le Xiaomi Mi 9, le flagship de 2019. Ceci étant dit, cette configuration offre des résultats exemplaires que peu de smartphones arrivent à atteindre sur cette gamme de prix. De jour, le résultat est ici très bon lorsque les bonnes conditions sont réunies, avec une bonne gestion de la dynamique et des couleurs toujours proches de la réalité. La situation est plus délicate en basse lumière et son mode « nuit » n’y change rien, notamment avec des couleurs qui perdent de leur superbe. Le résultat reste en revanche bien plus exploitable que sur le Galaxy A30.

Ne pas savoir prendre une belle photo en plein jour est une aberration en 2019, même pour un smartphone entrée/milieu de gamme. Si on ne remet pas en cause son travail exemplaire pour ses smartphones du haut du panier, Samsung est en revanche un peu à la ramasse pour proposer une bonne expérience photo sur ce segment tarifaire. Dommage.

Batterie : une même capacité, deux scores différents

Autrefois réputée pour son autonomie, la gamme Galaxy A n’a pas encore démontré de quoi elle est capable sur ses smartphones à moins de 300 euros, mais ça c’était avant le Galaxy A30. Sa batterie de 4000 mAh n’en fait pas un champion, mais il fait tout de même preuve d’une très bonne endurance. En alternant réseaux sociaux, vidéos en streaming et quelques parties de jeux vidéo, le smartphone coréen ne s’essoufflera qu’un peu avant la fin de la deuxième journée. Compatible charge rapide, comptez 1h15 pour le recharger entièrement.

Le Xiaomi Redmi Note 7 embarque lui aussi une batterie de 4000 mAh, mais arrive à faire mieux que son opposant. Lors de notre test, il est tombé en dessous des 5% après 67 heures d’utilisation, soit près de 3 jours à ne pas se soucier de recharger son smartphone. Un score élevé qui le place définitivement en haut du panier des smartphones à recommander pour leur autonomie en 2019. Il fait en revanche moins bien que son légendaire prédécesseur, le Xiaomi Redmi Note 5, pour cause d’un processeur plus énergivore qu’auparavant. La recharge est néanmoins son point faible : il faut deux bonnes heures pour passer de 0 à 100 %.

Sur notre protocole de test Viser, le Samsung Galaxy A30 a tenu 10 heures et 41 minutes, un score honorable. Ce n’est néanmoins pas suffisant pour rivaliser avec le Xiaomi Redmi Note 7 qui a atteint 12 heures et 37 minutes.

Conclusion : lequel est le meilleur smartphone ?

Sur le papier, le Galaxy A30 arrive avec de bons arguments. Dans les faits, seule sa dalle Super AMOLED est défendable face au Redmi Note 7. Et encore. Pour 50 euros de moins, l’écran du smartphone chinois fait parfaitement l’affaire. Entre les ralentissements sur l’interface One UI et un appareil photo trop limité, le géant coréen peine à convaincre avec son nouveau modèle. Ce sont tout simplement des défauts inexcusables pour un smartphone vendu à 249 euros. L’autonomie est quant à elle bonne, mais l’herbe est toujours plus verte chez le voisin comme on dit. Bref, Xiaomi reste le champion incontesté du rapport qualité/prix dans ce duel.

Si après ce comparatif, vous hésitez toujours, allez donc jeter un coup d’œil à nos tests complets :

Notre vidéo du versus

Vous pouvez également visionner notre vidéo qui oppose le Samsung Galaxy A30 au Xiaomi Redmi Note 7. Le résultat est le même, mais le contenu est plus condensé.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Prix et disponibilité

Depuis son lancement, le Samsung Galaxy A30 est disponible dans sa version 64 Go à 249 euros.

Concernant le Xiaomi Redmi Note 7, il est commercialisé à 199 euros pour la version 32 Go et à 229 euros pour le modèle 64 Go.