Google introduit un gros changement sur le Play Store en Europe, mais ses effets seront limités

 

Google annonce que le Play Store va permettre aux développeurs d'applications d'utiliser des systèmes de facturation alternatifs pour les utilisateurs en Europe. Néanmoins, il y a des restrictions associées à cette mesure.

L'application Frandroid sur le Google Play Store
L’application Frandroid sur le Google Play Store // Source : Frandroid

En mars 2022, l’Europe a voté le DMA, ou Digital Market Act. C’est un véritable petit séisme pour le monde de la tech. C’est ce DMA qui doit permettre à Messenger, WhatsApp, iMessage et les autres services de messagerie de devenir interopérable. Cet accord doit également autoriser l’installation de boutiques d’applications alternatives.

Dans le cadre du DMA, Google a donc réagi. Dans un communiqué de presse publié ce 19 juillet 2022, Google annonce l’ouverture du système de paiement des applications distribuées sur le Play Store en Europe. Cette décision est semblable à celle d’Apple appliquée aux Pays-Bas et en Corée du Sud.

Une mesure déjà critiquée

En Europe, les utilisateurs du Google Play Store disposeront à l’avenir de plusieurs options de paiement pour acheter des applications ou réaliser des paiements in-app. Google va permettre aux développeurs d’utiliser d’autres systèmes de paiement que le sien, mais c’est une concession limitée.

En effet, Google continue de ponctionner des frais, la commission de 15 % passe à 12 %, et celle de 30 % à 27 %. Il faut ajouter à ces coûts les frais de l’autre système de paiement, ce qui sera sans doute plus cher pour les développeurs et les utilisateurs. De plus, cette mesure ne concerne pas les jeux, la catégorie d’apps la plus lucrative du Play Store.

Cette mesure montre que Google modifie sa stratégie vis-à-vis des autorités réglementaires et antitrust européennes. Le groupe américain a cédé à la pression des autorités et préfère faire des concessions plutôt que de s’engager dans des batailles prolongées. Néanmoins, les restrictions mises en place vont limiter l’impact d’une telle mesure.

Le PDG d’Epic Games, qui s’est lancé dans une bataille juridique face à Apple et Google, a réagi sur Twitter : « Félicitations à Google, qui a rapidement suivi l’exemple d’Apple pour introduire une fausse facturation ouverte en Europe ».


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !