Android 13 : les mises à jour OTA seraient bien plus rapides

 

Google a modifié la base open source d'Android pour rendre les mises à jour « over the air » de ses smartphones Pixel beaucoup plus rapides. Une optimisation dont pourraient prochainement profiter les autres smartphones Android.

Google Pixel 7 Pro // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Les mises à jour transparentes devraient s’améliorer sur les smartphones Pixel de Google avec une rapidité d’installation accrue. Une amélioration qui pourrait profiter à tous les autres smartphones Android par la suite.

Google optimise les mises à jour sur les Pixel

C’est l’expert d’Android Mishaal Rahman qui a indiqué sur Twitter que « Google travaille à rendre les mises à jour OTA plus rapides. Un nouvel ensemble de correctifs a été soumis à AOSP pour accélérer les OTA sur les appareils qui utilisent le mécanisme de mise à jour A/B virtuel avec compression ».

Google is working on making OTA updates faster. A new set of patches has been submitted to AOSP that speed up OTAs on devices that use the virtual A/B with compression update mechanism. Combined, these improvements bring a full OTA install time from ~23 minutes to ~13 minutes! pic.twitter.com/2hDliWzUZZ

— Mishaal Rahman (@MishaalRahman) November 30, 2022

Une mise à jour dite « OTA » (over the air, littéralement dans les airs) sur Android s’effectue à distance et de façon presque invisible. Elle se télécharge et s’installe en tâche de fond sans que l’utilisateur ait quoi que ce soit à faire, si ce n’est redémarrer son smartphone pour finaliser l’installation.

Quant au mécanisme de mise à jour A/B virtuel, il s’agit de deux partitions (A et B), dans lesquelles on divise Android. Le système d’exploitation est actif sur la partition A et la nouvelle version se télécharge sur la partition B. Une fois l’installation prête, c’est la partition B qui devient active et Android redémarre sur celle-là.

Le système de partitions A/B facilite les mises à jour Android (Schéma de XDA Developers)

L’avantage de cette méthode, c’est qu’elle évite à l’utilisateur d’avoir à attendre un certain temps que son téléphone installe la mise à jour sans pouvoir l’utiliser. Selon Mishaal Rahman, Google aurait réussi à réduire le temps d’installation des mises à jour OTA de façon significative. Il donne l’exemple d’un fichier de 2,2 Go qui a pu être installé en 13 minutes au lieu de 23.

Pour cela, Google a optimisé l’écriture par lots des opérations dites copy-on-write en les plaçant dans un cluster, pour gagner quatre minutes dans l’exemple mentionné. L’autre optimisation se situe sur l’utilisation de deux threads pour compresser les « instantanés » de l’A/B virtuel ; une compression qui permet de gagner six minutes supplémentaires.

Vers une généralisation des « Seamless Updates » sur Android

Comme le fait remarquer Android Central, ce correctif « vise à améliorer la fonction Seamless Updates de Google », qui permet aux utilisateurs de justement utiliser leur smartphone pendant le téléchargement et l’installation d’une mise à jour du système en arrière-plan. Un changement qui oblige toujours à redémarrer son smartphone une fois l’installation effectuée.

L’écran du Google Pixel 7 Pro (à droite) est très lumineux // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Il reste encore des fabricants de smartphones et tablettes Android qui n’ont pas intégré les Seamless Updates dans leurs appareils, comme la lenteur de l’installation. Mais on sait que Samsung a envie d’apporter cette fonctionnalité à la prochaine version de son interface, One UI 6, qui sera basée sur Android 14. Le constructeur est en retard depuis plusieurs années sur les mises à jour transparentes et compte bien se rattraper. Il se pourrait d’ailleurs que les prochains Samsung Galaxy S23 aient droit au système de partitions A/B et donc à ces Seamless Updates.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).