Payer pour voir un tweet ? La nouvelle idée folle d’Elon Musk

 

Dans un fil de discussion Twitter posté le 13 avril 2023, le patron du réseau social Twitter Elon Musk a annoncé sur son compte personnel une prochaine option permettant aux créateurs de contenu de faire payer leurs tweets à des abonnés.

Un service d’abonnements payant aux tweets de créateurs de contenus… qui n’est pas encore très clair. // Source : Montage Frandroid (Twitter, Freepik)

C’est une étape de plus vers l’objectif de rentabilité de Twitter. Jeudi 13 avril 2023, le fantasque patron du réseau social Elon Musk a annoncé dans un fil de discussion sur son compte personnel qu’une prochaine option de monétisation de tweets devrait être bientôt disponible.

Cette fonctionnalité serait une première pour Twitter, alors que d’autres plateformes qui permettent déjà aux créateurs de contenu de rentabiliser leur activité. En revanche, le PDG n’est pas clair sur les taux de commission prélevés sur ces futurs revenus.

Un système d’abonnement payant

Selon le multimilliardaire, une nouvelle option disponible dans un onglet « Monétisation » des paramètres de Twitter devrait permettre à quiconque « d’offrir à vos abonnés des abonnements à n’importe quel contenu, que ce soit du texte long ou une vidéo de plusieurs heures ! »

Dans le tweet suivant, Elon Musk promet également que l’équipe Twitter « vous aidera aussi à promouvoir votre travail. Notre objectif est de maximiser la prospérité des créateurs », et que ceux-ci pourront quitter la plateforme avec leur contenu « à tout moment ».

Par cette annonce, le PDG cherche à rattraper son retard par rapport à d’autres plateformes comme Facebook, YouTube ou Twitch, proposant aux influenceurs et créateurs de contenu de toucher des revenus publicitaires ou par abonnement.

Dans le domaine des nouvelles technologies, ce nouveau service pourrait par exemple permettre à des leakers fiables comme Evleaks ou Onleaks de monétiser l’accès aux informations qu’ils partagent en exclusivité.

Twitter ne toucherait rien la 1re année

Musk cherche donc à retenir ses utilisateurs les plus influents tout en faisant rentrer de l’argent dans les caisses de l’entreprise. D’une pierre deux coups.

Pour autant, pour convaincre ces créateurs de contenu d’utiliser ce service plutôt qu’un autre, le patron du réseau social promet que « pendant les 12 prochains mois, Twitter ne gardera aucune part de cet argent ».

Il affirme que les seuls taux de commission appliqués aux revenus de monétisation seront les « 30 % » prélevés par Apple sur iOS et Google sur Android, mais que ceux-ci baisseront à 15 % au bout après la première année. Twitter prendrait à ce moment-là sa part selon le montant total des revenus.

Sur la version web, il annonce en revanche qu’environ 92 % des revenus reviendront au créateur, selon le prestataire de paiement.

Manque de clarté sur les détails du service

Une déclaration pourtant déjà contestée par Google, précise l’agence de presse britannique Reuters : dans une réponse par e-mail, la multinationale rappelle qu’elle a baissé son taux de commission sur Android de 30 à 15 % depuis 2021 pour 99 % des utilisateurs.

Par ailleurs, Musk omet de préciser certaines informations importantes sur son service. S’il annonce que la monétisation est censée être déjà accessible, il ne précise pas si c’est le cas pour les utilisateurs standard ou seulement pour les abonnés de Twitter Blue.

De même, plusieurs de ces utilisateurs ont partagé sous ses tweets des captures d’écran d’une page d’erreur demandant de « revenir vérifier plus tard pour pouvoir rejoindre le programme d’Abonnements ».

Il faudra donc attendre encore un peu avant de savoir si cette nouvelle annonce grandiloquente d’Elon Musk n’est pas un énième coup de com’ pour créer de l’attente avant le lancement réel du service.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).