Test de l’Amazfit GTS 2 : un design élégant pour un suivi d’activité complet

Montres/Bracelet Connectés • 2020

Points positifs de l'Amazfit GTS 2
  • Un format agréable
  • Un écran de bonne qualité
  • Un suivi complet de l'activité
  • Des appels vocaux de bonne qualité
  • Une très bonne autonomie
Points négatifs de l'Amazfit GTS 2
  • Une application fouillis sur smartphone
  • Un GPS qui manque de précision
  • Des fonctions limitées en dehors de la santé
  • Un score PAI très peu parlant
  • Pas d'applications tierces
 

Introduction

Avec sa GTS 2, Amazfit veut proposer une montre au design soigné, mais aux fonctionnalités plutôt complètes, notamment pour le suivi d'activité. Mais fait-elle le poids face à une concurrence agressive ? C'est ce qu'on va voir dans ce test complet.

La montre connectée Amazfit GTS 2

La montre connectée Amazfit GTS 2 // Source : Frandroid

Après les montres GTS et GTR lancées l’an dernier, des montres plutôt design, Amazfit remet ça en cette fin d’année 2020 avec de nouveaux modèles, les GTS 2 et GTR 2. Très proches en ce qui concerne les fonctionnalités, elle se distinguent néanmoins par leur format avec un montre Amazfit GTR 2 ronde et une montre Amazfit GTS 2. On a pu tester le second modèle et voici notre verdict.

Fiche technique de l’Amazfit GTS 2

Modèle Withings ScanWatch
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Oui
Prix 279 €
Fiche produit Voir le test

Cette montre nous a été prêtée par Amazfit.

Une montre carrée au design tout en rondeur

De prime abord, l’Amazfit GTS 2 est une montre connectée au design plutôt classique. Alors que sa cousine, la GTR 2, est équipée d’un écran rond, la GTS 2 profite quant à elle d’un affichage carré. Un format qui n’est pas sans rappeler l’Apple Watch Series 6 ou la Fitbit Sense par exemple. Néanmoins, la montre d’Amazfit joue la carte de la rondeur, malgré ce format carré.

L'Amazfit GTS 2 profite d'un écran rectangulaire

L’Amazfit GTS 2 profite d’un écran rectangulaire // Source : Frandroid

On va ainsi profiter d’un écran incurvé sur tous les côtés avec des bordures légèrement arrondies tout autour du boîtier. Même au niveau de l’unique bouton permettant de contrôler la montre, Amazfit a décidé de le protéger avec des bordures qui viennent l’encercler. À propos de ce bouton, signalons d’ailleurs que s’il peut bel et bien tourner, à la manière de la Withings ScanWatch par exemple, il n’a pas été prévu pour ça. La seule interaction proposée est donc l’appui classique sur le bouton.

Avec ce design carré, la GTS 2 s’adapte plutôt bien à mon poignet de ta plutôt moyenne. Ayant l’habitude des montres connectées plutôt massives, je trouve ce format, un peu plus discret, assez plaisant à porter au quotidien. Il faut dire qu’avec ses mensurations de 42,8 x 35,6 x 9,7 mm, elle ne viendra pas remplir toute la largeur de mon poignet. Surtout, son épaisseur raisonnable de moins d’un centimètre ne rend pas compliquée outre mesure l’utilisation avec une chemise ou un pull.

L'Amazfit GTS 2 est plutôt fine

L’Amazfit GTS 2 est plutôt fine // Source : Frandroid

Du côté des matériaux, Amazfit a utilisé de l’aluminium pour les contours du boîtier avec du plastique au dos et du verre en façade. Les finitions, comme on l’a vu, sont plutôt soignées, même si on aurait préféré que le verre de l’écran se fonde un peu plus dans l’aluminium des contours. À l’exception du bouton à droite, seule une fente hébergeant le microphone et le haut-parleur est visible, à droite de la montre. La GTS 2 a également le mérite d’être 5ATM, garantissant une étanchéité dans l’eau jusqu’à 50 mètres de profondeur.

Les bracelets de l'Amazfit GTS 2 sont facilement amovibles

Les bracelets de l’Amazfit GTS 2 sont facilement amovibles // Source : Frandroid

Si la montre d’Amazfit semble largement s’inspirer de l’Apple Watch pour son design, ce n’est pas le cas au niveau du bracelet. Le constructeur chinois a en effet choisi d’intégrer un système d’accroche standard avec des cornes et une largeur de bracelet de 20 mm. Idéal si jamais vous souhaitez troquer votre bracelet en silicone contre un modèle en cuir sans avoir à passer par ceux de la marque. Il s’agit en effet d’un type de bracelet que l’on peut trouver aisément dans n’importe quelle bijouterie.

Un écran de bonne facture

Pour l’écran de sa GTS 2, Amazfit a choisi un affichage pas vraiment carré, mais rectangulaire. Il s’agit en effet d’une dalle Amoled de 1,65 pouce de diagonale affichage 348 pixels par 442. De quoi proposer une résolution de 341 pixels par pouce particulièrement dense. À moins de coller son nez sur le cadran de la montre, il devient particulièrement compliqué de distinguer la différence entre deux pixels.

L'écran de l'Amazfit GTS 2

L’écran de l’Amazfit GTS 2 // Source : Frandroid

Du fait de la technologie Oled utilisée, la montre d’Amazfit propose un contraste infini. Même en pleine nuit, les pixels noirs, éteints, resteront parfaitement noirs et non pas grisâtre. Logique, puisque la lumière des écrans Oled est autoémissive. On le répète fréquemment, mais c’est clairement la meilleure technologie d’écran pour des montres connectées, puisque cela permet de véritables gains en autonomie, seuls les pixels blancs ou de couleurs étant utilisés.

De fait, il semble qu’Amazfit en ait bien conscience et propose par défaut des cadrans parfaitement adaptés à cette technologie, avec de nombreuses parties noires. Ce sont ainsi neuf cadrans qui sont proposés par défaut sur la montre, certains ressemblant à ceux d’une montre, d’autres plus inspirés par un usage sportif et certains nettement plus colorés. Sur ces neuf cadrans, quatre peuvent par ailleurs être personnalisés avec des cadrans mineurs paramétrables pour afficher le nombre de calories dépensées, le nombre de pas, la fréquence cardiaque, le taux d’humidité ou la puissance des rayons UV. Outre ces cadrans préinstallés, l’application Zepp sur smartphone — sur laquelle on reviendra — permet d’en télécharger au moins 54 autres, tous gratuits, au sein de la boutique de cadrans de montre.

Du côté de la luminosité, Amazfit propose un capteur de luminosité permettant d’adapter la lumière de l’écran à la lumière extérieure. Globalement, il s’est avéré convaincant, même en plein soleil et je l’ai gardé activé par défaut. Une jauge présente dans les paramètres permet cependant de l’ajuster manuellement si vous le préférez. Avec la luminosité automatique, la montre se comporte correctement dans le noir et n’a pas trop tendance à éblouir les yeux en pleine nuit dès que vous bougez le bras. Par ailleurs, un mode cinéma est présent, permettant de couper tout simplement l’écran de la montre.

Le mode always on de l'Amazfit GTS 2

Le mode always on de l’Amazfit GTS 2 // Source : Frandroid

Notons également que l’Amazfit GTS 2 propose un mode écran always on qui tire parti de l’Amoled pour garder certaines parties de l’écran allumées. Bien pratique pour éviter d’avoir en permanence un bloc carré noir figé au poignet et afficher les aiguilles. Cependant, tous les cadrans proposés nativement par la montre ne sont pas compatibles avec ce mode et il vous faudra donc les essayer pour savoir si vous pourrez en profiter sans avoir l’écran complet allumé en permanence.

Des fonctions plutôt limitées hors de la santé

Concernant la connexion de la montre Amazfit au smartphone, rien de plus simple. Au premier démarrage de la toquante numérique, un QR Code va s’afficher. Il vous suffira de le scanner pour que votre téléphone ouvre la page du Google Play Store de l’application Zepp. Une fois l’application téléchargée et ouverte, un nouveau scan du QR Code permettra simplement à votre smartphone de savoir quel est le modèle de montre à synchroniser. Il ne vous reste plus qu’à créer un compte Zepp et le tour est joué.

Pour la navigation au sein de la montre, on l’a vu, un seul bouton est proposé. Ce bouton va simplement vous permettre de la sortir de veille ou de revenir à l’écran principal. Tout le reste se contrôle uniquement grâce à l’écran tactile. Heureusement, le format rectangulaire de l’affichage rend la navigation plutôt simple.

Le bouton de l'Amazfit GTS 2

Le bouton de l’Amazfit GTS 2 // Source : Frandroid

Pour accéder à vos notifications, il vous suffit de glisser le doigt du bas vers le haut. Un glissement vers le bas affichera quant à lui l’écran des paramètres rapides — avec de nombreux paramètres — tandis qu’un glissement vers la droite affichera les « cartes de raccourcis », c’est-à-dire une synthèse des différents paramètres comme la prochaine alarme, la météo, votre score PAI — on y reviendra –, l’objectif d’activité ou la fréquence cardiaque. Enfin, un glissement vers la gauche ouvrira les différents raccourcis avec un écran API, un écran objectif d’activité, un écran fréquence cardiaque, un écran météo et un écran musique.

Outre le retour à l’écran d’accueil, le bouton physique permet également, lorsque vous êtes justement sur le cadran de votre montre, d’accéder à l’ensemble des applications installées sur la montre. Il peut s’agit d’applications liées à la santé comme SpO2, fréquence cardiaque, exercice ou stress, mais également de certaines autres applications. Comme on l’a vu, l’Amazfit GTS 2 permet par exemple de lire de la musique stockée directement sur la montre. Pour ce faire, le constructeur a intégré 3 Go de stockage. Néanmoins, Amazfit ne proposant pas de lecteurs de musique tiers, il vous faudra nécessairement passer par de la musique stockée sur la montre. Impossible en effet de télécharger des applications tierces comme Spotify ou Deezer sur la GTS 2, le système d’Amazfit étant fermé. Il est cependant possible de connecter à la montre à un casque ou des écouteurs pour profiter de sa musique sans avoir de smartphone avec soi.

L'écran des applications de l'Amazfit GTS 2

L’écran des applications de l’Amazfit GTS 2 // Source : Frandroid

Outre la musique, on va également retrouver un rappel de la météo sur la montre d’Amazfit, mais aussi une gestion des appels Bluetooth. Par défaut, la montre ne vous permet pas de recevoir des appels, mais il est cependant possible d’activer cette fonction dans l’application et sur votre smartphone, en associant la montre à vos paramètres Bluetooth comme n’importe quel casque audio. Dès lors, la montre vous permettra de répondre à des appels vocaux et de communiquer directement depuis votre poignet. Le son est étonnamment qualitatif, même dans un environnement bruyant ou votre interlocuteur n’aura pas de mal à percevoir votre voix distinctement. On apprécie également que la GTS 2 permette de régler le volume sonore de la montre pour mieux entendre la personne au bout du fil dans une forte ambiance sonore.

Le micro et le haut-parleur de l'Amazfit GTS 2

Le micro et le haut-parleur de l’Amazfit GTS 2 // Source : Frandroid

Outre les appels, la montre vous permet également, grâce à l’application Zepp, de gérer les notifications d’applications tierces en les sélectionnant une à une. Pratique pour ne pas être dérangé par une notification de votre application bancaire, mais uniquement par les services de messagerie instantanée. Notez que des modèles de vibration différents peuvent également être définis pour les appels entrants, les alarmes, les notifications de l’application ou les SMS. Impossible cependant de répondre à vos notifications par un message pour les SMS par exemple. Vous pourrez les lire, mais ça s’arrête là.

Comme on l’a vu, c’est l’application Zepp — compatible iOS et Android — qui vous permettra d’interagir avec les fonctions de la montre sur votre smartphone. Vous y retrouverez le store pour les cadrans, la gestion des notifications ou des vibrations, une option pour retrouver votre montre, le paramètre des cartes de raccourcis ou les mises à jour proposées par Amazfit pour sa montre. À ce titre, si le constructeur a indiqué que l’assistant vocal Alexa serait prochainement disponible sur la GTS 2, ce n’était pas encore le cas au moment de ce test.

Un suivi d’activité complet, mais une application fouillis

Pour la gestion de la santé, l’Amazfit est capable de mesurer plusieurs types de données. On va ainsi retrouver bien évidemment le nombre de pas, mais également la mesure du SpO2 ou du rythme cardiaque 24 heures sur 24. La montre ne propose cependant pas d’électrocardiogramme, même si ce n’est pas une surprise compte tenu de son segment de prix.

L'analyse du rythme cardiaque sur l'Amazfit GTS 2

L’analyse du rythme cardiaque sur l’Amazfit GTS 2 // Source : Frandroid

Mais la particularité d’Amazfit ne réside pas dans ces mesures. En fait, le constructeur a fait le pari, depuis quelque temps, de réunir toutes ces données dans un score global, le PAI. Acronyme de « personal activity intelligence » (renseignement sur l’activité personnelle), il s’agit d’une note de 0 à 100 qui se base sur votre activité physique et votre santé en fonction de votre âge, de votre genre ou d’autres paramètres. Plus le score va être élevé, plus vous serez en bonne santé. Autant dire qu’en plein confinement, j’ai eu du mal à dépasser un PAI de 30.

Concrètement, ce score a un avantage, puisqu’il permet de voir d’un coup d’œil son état d’activité et les progrès réalisés au cours des derniers jours ou des dernières semaines. Néanmoins, c’est loin d’être l’alpha et l’oméga de la santé et, dans mon cas, j’ai tendance à préférer me concentrer sur le nombre de minutes actives ou mon rythme cardiaque, des indicateurs plus simples, plus concrets, et plus simples à faire varier.

Le suivi d'entraînement de l'Amazfit GTS 2

Le suivi d’entraînement de l’Amazfit GTS 2 // Source : Frandroid

Pour cela, l’Amazfit GTS 2 propose plusieurs suivis d’activité physique. Une douzaine sont accessibles directement depuis la montre : course en plein air, marche, cyclisme en plein air, tapis de course, vélo en salle, natation en piscine, natation en eau libre, vélo elliptique, escalade, trail, ski, nage libre et « plus ». Ce dernier mode recouvre des sports de balle ou des sports collectifs. Bref, il y en a pour tous les goûts. Une fois l’entraînement lancé, c’est là que le bât blesse, notamment en extérieur. La montre est pourvue d’un GPS, mais a bien du mal à fixer la position pour le tracé de votre trajet. Dans mon cas, l’application Zepp, qui recueille tous les exercices, a parfois compris que j’avais traversé des bâtiments entiers, quand je n’avais pas traversé la même rue 8 fois de suite. Bref, pour la précision du trajet, on repassera.

La montre permet également de suivre la qualité de votre sommeil avec les différentes phases. Une option pratique, mais assez commune pour la nuit. En revanche, elle profite également d’un suivi des siestes de plus de 20 minutes. Et pour le coup, c’est assez rare pour le souligner. Autre fonction que l’on ne retrouve que sur de rares montres concurrentes, la qualité de la respiration pendant le sommeil. Cette fonction, disponible uniquement en bêta sur l’application Zepp, permet en fait de savoir si vous faites de l’apnée du sommeil. Une fonction que je n’ai pour l’instant utilisée que sur la Withings ScanWatch, mais qui peut être intéressante si jamais vous le soupçonnez déjà.

Du côté de l’application Zepp, vous allez pouvoir retrouver toutes ces données liées à la santé avec la mise en avant du nombre de pas parcourus, du nombre d’heures de sommeil et des calories dépensées. Dans l’ensemble, l’application permet de découvrir facilement les données du jour, mais elle peut être un peu fouillis avec de très nombreux menus. On aurait aimé davantage de clarté.

Notons que les données sportives peuvent être partagées sur d’autres services comme Google Fit, Strava ou Relive. Un bon moyen de tout centraliser si vous le souhaitez et que vous utilisez des appareils d’autres constructeurs, eux aussi compatibles avec ces services tiers.

Une excellente autonomie d’une semaine

Amazfit a intégré une batterie de 246 mAh dans sa GTS 2. Selon le constructeur, cela lui assure une autonomie de sept jours en utilisation classique et de 25 heures avec suivi de trajet en utilisant le GPS. Dans mon cas, en gardant une luminosité par défaut, en activant le mode cinéma la nuit, mais en paramétrant l’écran always on le reste du temps, il m’aura fallu quatre jours avant que l’Amazfit GTS 2 tombe à court de batterie. Par ailleurs, en activant le suivi GPS pendant 30 minutes, la montre a en effet perdu 4 % de batterie, passant de 100 à 96 % de batterie.

C’est un résultat plutôt dans la moyenne haute des montres du marché, sans toutefois atteindre les 7 à 14 jours proposés par les montres de Huawei.

Le chargeur de l'Amazfit GTS 2

Le chargeur de l’Amazfit GTS 2 // Source : Frandroid

Pour la recharge, Amazfit fournit un câble USB-A relié à une accroche magnétique. Il vous faudra cependant le brancher à un ordinateur ou à un bloc secteur, aucun adaptateur n’étant fourni. Si Amazfit annonce une durée de charge d’environ deux heures, dans mon cas il ne m’aura fallu que 1h28 pour passer de 0 à 100 % de batterie. Un résultat plutôt dans la moyenne de ses concurrentes.

Réseau et communication de l’Amazfit GTS 2

Du côté de la connectivité, la montre d’Amazfit est relativement classique. Elle est compatible Bluetooth 5.0 pour la connexion au smartphone, mais également pour servir de micro et de haut-parleur durant les appels. La montre est également compatible Wi-Fi 2,4 GHz, essentiellement pour l’écoute de musique. L’usage est cependant limité, puisqu’Amazfit ne propose pas encore d’application de streaming de musique partenaire pour sa montre.

Enfin, la montre ne profite pas non plus du NFC pour le paiement sans contact.

Prix et disponibilité de l’Amazfit GTS 2

L’Amazfit GTS 2 est disponible depuis fin novembre au prix de 169,90 euros. Trois coloris sont proposés : noir, doré ou argent.

Note finale du test
7 /10
L'Amazfit est une montre connectée plutôt complète en matière de suivi d'activité. Elle intègre ainsi un suivi du rythme cardiaque, du nombre de pas, du sommeil ou même de la SpO2. Néanmoins, elle est loin d'être parfaite et certains défauts sont particulièrement dérangeants.

C'est le cas par exemple du suivi GPS plus qu'approximatif. Quitte à le proposer, autant qu'il soit fiable et ce n'est malheureusement pas le cas ici. Il en va de même pour l'application sur smartphone, plutôt brouillonne avec de trop nombreuses entrées et des données à n'en plus finir. On aurait apprécié une interface plus claire dans laquelle il est agréable de naviguer.

Sur les fonctionnalités aussi, l'Amazfit GTS 2 pêche un peu, puisqu'outre la météo, l'affichage des notifications ou les appels vocaux, elle est limitée au seul suivi de la santé. Impossible d'installer des applications tierces, pas davantage que le paiement sans contact. Finalement on a ici une montre de suivi de santé plutôt efficace pour 170 euros. Sauf qu'en face, chez Huawei notamment, certaines montres proposent des fonctions similaires pour un prix encore plus agressif.

Points positifs de l'Amazfit GTS 2

  • Un format agréable

  • Un écran de bonne qualité

  • Un suivi complet de l'activité

  • Des appels vocaux de bonne qualité

  • Une très bonne autonomie

Points négatifs de l'Amazfit GTS 2

  • Une application fouillis sur smartphone

  • Un GPS qui manque de précision

  • Des fonctions limitées en dehors de la santé

  • Un score PAI très peu parlant

  • Pas d'applications tierces

Les derniers articles