Amazon met un pied de plus dans la santé en dépensant près de 4 milliards de dollars

 

L'entreprise créée par Jeff Bezos avance un peu plus dans le domaine de la santé en achetant One Medical, une société spécialisée dans la santé et la technologie. Une dépense de 3,9 milliards de dollars

amazon-santé
Source : Amazon

Amazon officie depuis quelque temps dans le domaine de la santé, ou du moins s’en rapproche. La société a déjà sorti un moniteur de qualité de l’air ainsi que deux bracelets connectés, l’Halo Band et l’Halo View. Comme le rapporte Le Monde avec l’AFP, en 2019 le géant de l’e-commerce avait lancé Amazon Care, un service de télémédecine d’abord réservé à ses employés avant d’être étendu à toutes les entreprises aux États-Unis. L’année d’après, il lançait Amazon Pharmacy, « une plate-forme de livraison de médicaments sur ordonnance ».

Cette fois-ci, Amazon franchit une nouvelle étape en acquérant One Medical, un « réseau de soins privé américain » pour la modique somme de 3,9 milliards de dollars soit 3,8 milliards d’euros.

Amazon investit dans la santé connectée

Cela fait plusieurs années que la firme de Seattle réfléchit à investir ; en 2018, Amazon avait failli se lancer dans un « nouveau système de prise en charge des soins de santé avec la banque JPMorgan Chase et le conglomérat Berkshire Hathaway ».

Amazon et One Medical ont annoncé ce 21 juillet avoir « conclu un accord de fusion définitif en vertu duquel Amazon va acquérir One Medical ». Dans le communiqué de presse associé, on apprend que « One Medical est une organisation nationale de soins primaires centrée sur l’humain et alimentée par la technologie, dont la mission est de rendre les soins de qualité plus abordables, plus accessibles et plus agréables grâce à une combinaison transparente de services de soins en personne, numériques et virtuels qui sont pratiques là où les gens travaillent, font leurs courses et vivent ».

Neil Lindsay, vice-président senior de la division services de santé d’Amazon, a déclaré penser que « les soins de santé figurent en bonne place sur la liste des expériences qui doivent être réinventées. Prendre un rendez-vous, attendre des semaines, voire des mois, pour être vu, prendre un congé, […] pour ce qui est trop souvent quelques minutes précipitées […] nous voyons beaucoup d’opportunités pour à la fois améliorer la qualité de l’expérience et redonner aux gens un temps précieux dans leurs journées ». Cette mission, il entend la réaliser avec l’expertise et la technologie de One Medical.

Un rachat pour s’immiscer dans le marché de la santé

Du côté de l’entreprise qui va intégrer Amazon, on y décrit la même vision. Son PDG Amir Dan Rubin précise que « il existe une immense opportunité de rendre l’expérience des soins de santé plus accessible, plus abordable et même plus agréable pour les patients, les fournisseurs et les payeurs ». One Medical possède un réseau de plus de 180 cabinets médicaux répartis partout aux États-Unis et qui est utilisé par les salariés de 8 000 entreprises, notamment dans des situations de télémédecine, écrit le Wall Street Journal.

Le marché des soins représente 4 000 milliards de dollars dans le pays, une manne financière dans laquelle Amazon voudrait taper, d’autant plus qu’il est peu probable qu’il régresse. Pour Pierre Harand, associé et directeur Europe-Asie du cabinet de conseil fifty-five, « ils ont compris que la santé était un secteur mûr pour la disruption », confie-t-il à L’Express, d’autant plus que le marché « n’a pas encore réellement réalisé sa transformation numérique ».

Courrier international cite The Information qui fait remarquer la date de l’annonce : « Imaginez que vous soyez un géant de l’industrie faisant l’objet d’une enquête gouvernementale et que vous souhaitiez faire comprendre aux autorités antitrust que vous ne vous laisserez pas dissuader de continuer à absorber des entreprises. Que feriez-vous ? Eh bien, vous annonceriez sans doute l’acquisition d’une entreprise dans un secteur très sensible, traitant un type de données très sensibles, juste avant les vacances d’été du Congrès, non ? C’est précisément ce qu’Amazon a fait aujourd’hui ».

Amazon va devoir faire face à la concurrence

Le défi pour Amazon sera aussi d’internationaliser le modèle qu’il souhaite accélérer avec One Medical selon Pierre Harand. En effet, « La France, par exemple, à un système de remboursement très différent de celui des Etats-Unis, il ne serait pas possible de proposer exactement le même système ici que là-bas ». C’est sans compter les problématiques autour de la protection des données et que la concurrence existe, notamment avec Doctolib.

Amazon n’est également pas le seul des géants de la tech à développer ses activités autour de la santé. Avec ses produits et services, Apple travaille depuis des années sur ses appareils et services de santé, avec son Apple Watch ou encore son application Santé. Du côté de Google, on sait que le géant du web réalise des travaux autour de l’intelligence artificielle, par exemple pour la détection de cellules cancéreuses. Chez Microsoft, on se penche davantage sur « la fourniture d’infrastructures techniques adaptées aux besoins du secteur (cloud sécurisé, etc.) ».


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Comment effacer l’historique sur Safari ?

    Apple

    Comment effacer l’historique sur Safari ?

    15 août 202215/08/2022 • 18:00