Windows 11 : pourquoi AMD déconseille l’installation du nouveau système

 

Après des retours d'utilisateurs, AMD demande aux propriétaires de processeurs Ryzen de rester sous Windows 10.

Windows 11

Windows 11 // Source : Microsoft

Windows 11 aime décidément sélectionner les processeurs avec lesquels il a envie de travailler. Après des conditions d’installation déjà assez restrictive, on apprend que les processeurs AMD seraient victime d’un bug avec le nouveau système de Microsoft.

Plusieurs utilisateurs ont soulevé des problèmes de performances sous Windows 11, et AMD a pu confirmer les craintes.

Un bug d’AMD et un bug de Microsoft

AMD a mis en ligne une page pour expliquer le problème. Sur Windows 11, les PC avec processeurs AMD Ryzen peuvent avoir des problèmes de performances à cause de deux bugs.

Le premier augmente énormément la latence du cache L3, puisqu’elle est multipliée par 3. C’est un vrai problème, car c’est de la faible latence de ce cache qu’une partie des performances du processeur dépens. Avec ce bug, le processeur peut moins fréquemment et facilement accéder à sa mémoire la plus rapide et élémentaire. D’après AMD, ce bug peut causer une baisse des performances de 3 à 5 % sur les applications communes, et jusqu’à 10 à 15 % sur les jeux utilisés en eSport.

L’autre bug est causé par une mauvaise gestion des différents cœurs du processeur par le PC. AMD indique un problème au niveau de l’UEFI CPPC2 qui va demander une mise à jour logicielle de la plateforme et non de Windows 11. On comprend donc que ce bug est plutôt dans le camp d’AMD que de Microsoft, mais il s’agit bien d’un problème survenant uniquement avec Windows 11 installé. Les applications sensibles aux performances d’un ou plusieurs threads peuvent rencontrer des problèmes de performances. AMD indique que ce problème touche surtout les processeurs avec plus de 8 cœurs et au-dessus des 65W de TDP.

Une correction en cours de développement

Dans les deux cas, une solution est déjà en cours de développement et AMD espère tout corriger avant la fin du mois d’octobre 2021. Le premier bug serait corrigé par une mise à jour de Windows 11, développé par Microsoft, alors que le second bug demandera une mise à jour « logicielle » qui concernera plutôt AMD et les fabricants de cartes mères.

En attendant, AMD recommande de rester sous Windows 10 si vous ne souhaitez pas subir ces désagréments.

Les derniers articles