L’iPhone 13 supporterait la communication LEO, mais qu’est-ce que c’est ?

 

Apple travaillerait secrètement sur l'intégration d'une nouvelle technologie : la télécommunication par satellite. Au lieu d'utiliser des antennes-relais terrestres, le nouvel iPhone pourrait communiquer directement avec le ciel via une constellation de satellites en orbite terrestre basse.

Source : Fahrad Norouzi / Unsplash

Source : Fahrad Norouzi / Unsplash

L’iPhone 13 devrait être annoncé en septembre et commercialisé dans la foulée, les informations et indiscrétions à son sujet n’arrêtent pas de déferler depuis quelques semaines. Difficile d’y voir plus clair, néanmoins nous devrions être fixés assez vite. En attendant, une nouvelle information vient de nous parvenir. D’après Ming-Chi Kuo, un analyste spécialisé sur les questions autour d’Apple, l’iPhone 13 offrirait une connexion par satellite LEO.

Qu’est-ce qu’une connexion LEO ?

LEO signifie low earth orbit, qui se traduit en français par l’orbite terrestre basse ou OTB. C’est une zone de l’orbite terrestre qui va jusqu’à 2 000 kilomètres d’altitude, juste au-dessus de l’atmosphère.

C’est dans cette zone qui se trouve une grande majorité des satellites artificiels, pour la télécommunication et l’imagerie (météo, surveillance, renseignement, etc.). On peut théoriquement se connecter à un satellite partout sur la surface de la Terre, c’est ce que Elon Musk est en train de mettre en place avec Starlink.

L’avantage de cette orbite basse est qu’elle ne nécessite pas la puissance qui est utilisée par les systèmes de satellites géostationnaires (35 000 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre). Il existe donc des systèmes de communication légers depuis la fin des années 80, mais cela nécessite du matériel adapté et compatible. D’après Ming-Chi Kuo, l’iPhone 13 serait compatible avec ces systèmes. Les débits proposés sont faibles, équivalents à la 3G, ils permettent essentiellement de passer des appels et envoyer des messages, mais aussi de naviguer sur le web.

Plus concrètement, l’iPhone pourrait donc supporter les bandes de fréquences émises par ces satellites pour échanger des données. La nouvelle gamme d’iPhone aurait une puce Qualcomm X60 personnalisée pour prendre en charge la communication via les satellites LEO.

Aujourd’hui, les spéculations autour de nouveau moyen de communication sur l’iPhone ne sont pas claires. Apple pourrait offrir ce service gratuitement, mais le limiter à ses services (FaceTime et iMessage). Nous ne savons également pas si ce service sera disponible dans tous les pays, il faut en effet que le territoire soit couvert et cela dépend des opérateurs (Iridium, Inmarsat, etc.).

iPhone 13 : design, photo, disponibilité, prix, date de sortie… le point sur les rumeurs

Les derniers articles