Apple Self Service Repair lancé : iFixit aussi enthousiaste que mitigé sur le programme de réparation

 

Annoncé fin 2021, le programme Apple Self Service Repair, qui permet aux propriétaires d'iPhone de procéder à certaines réparations de leur appareil à l'aide de produits et outils officiels, est officiellement lancé aux États-Unis. Et iFixit, chantre du droit à la réparation, se montre aussi élogieux que mitigé sur le service.

apple self service repair
Source : Apple

Depuis cette semaine, les propriétaires d’iPhone américains peuvent procéder eux-mêmes à la réparation « officielle » de leur appareil endommagé. Apple a donné le coup d’envoi de son programme Apple Self Service Repair annoncé en novembre dernier. Pour le moment, il n’est disponible qu’outre-Atlantique.

Sur un site en ligne dédié, ce service permet à tout un chacun de commander les pièces officielles d’un iPhone 12, iPhone 13 ou iPhone SE (3e génération) et le kit d’outils pour procéder soi-même à la réparation. Par la suite, cela concernera également les MacBook et d’autres pays pourront en profiter. Évidemment, cela demande une certaine connaissance et une certaine dextérité pour réaliser quelques manipulations qui peuvent s’avérer complexes. Mais cela a au moins le mérite d’exister pour les plus expérimentés (audacieux ?).

Une bonne idée, mais il y a un « hic »…

Apple Self Service Repair permet alors de procéder à un changement d’écran, de haut-parleur, de taptic engine, de batterie ou d’appareil photo avec des pièces officielles et à l’aide d’outils habituellement réservés aux réparateurs agréés. Des manuels sont également fournis pour réaliser le tout dans les règles de l’art selon Apple.

Apple Self Service Repair
Apple lance son programme de réparation en libre-service // Source : Apple

Sur le papier, tout a l’air d’aller pour le mieux dans le meilleur des mondes de la réparation. C’est donc fort logiquement qu’iFixit, spécialiste de la réparation, s’est penché sur le sujet. Dans un long billet de blog, Elizabeth Chamberlain, responsable du développement durable chez iFixit, donne sa vision des choses. Si elle salue l’initiative, elle se montre néanmoins dubitative sur de nombreux points et souligne « un hic ».

« Tout ce qui permet à plus de personnes de faire des réparations est une excellente nouvelle », écrit-elle, se disant « enthousiasmée » par le programme d’Apple avec ses sept ans de disponibilité des pièces, la vente au détail des outils et la mise à disposition gratuite de manuels détaillés de réparation. Mais elle ajoute cependant : « Nous sommes déçus et nous retournons à notre scepticisme habituel. »

Pourquoi donc ? Parce qu’Apple impose notamment d’avoir un numéro de série ou IMEI de son appareil pour pouvoir obtenir les outils et pièces adaptées à l’iPhone. Parce qu’Apple ne permet aussi que des réparations « très limitées », selon le site. Si vous utilisez des pièces non officielles sur votre iPhone, vous pourriez donc vous exposer à un message d’erreur. « Cette stratégie entrave la réparation par des tiers avec des tactiques de perte de fonctionnalités et de peur, et cela pourrait considérablement limiter les options pour les recycleurs et les reconditionneurs, court-circuitant l’économie circulaire », invoque ainsi Elizabeth Chamberlain.

Quid des reconditionneurs ?

iFixit reproche notamment à Apple de vouloir rester en vase clos, avec ses propres pièces de rechange, ses propres outils et ses propres manuels, tout en demandant des garanties tout le long sur la propriété — ou du moins sur l’origine — de votre iPhone. Car à l’issue des réparations réalisées, il faut alors, via un logiciel Apple, valider le tout pour le smartphone annoncé, ce qui met pour iFixit « une date d’expiration sur les iPhone » et laisse la possibilité à la marque de « bloquer encore plus de réparations à l’avenir. » Et d’ajouter : « Construire la technologie pour fournir facilement des réparations individuelles fait d’Apple la passerelle pour approuver ou refuser toute réparation future, avec des pièces de n’importe quelle source. »

Mais ce sont surtout les reconditionneurs qui risquent d’être pénalisés, selon eux. « Lorsqu’un reconditionneur obtient un téléphone fonctionnel sans prise en charge des pièces, il n’aura aucun moyen pour lui de restaurer complètement un produit nécessitant un remplacement d’écran, même s’il dispose d’un écran Apple d’origine d’un autre téléphone », conclut-elle. Il est aussi de bonne guerre, et somme toute logique connaissant la firme, de voir Tim Cook et les siens vouloir cadenasser un peu leur service de réparation en voulant tout garder dans leur giron.

iFixit y voit, lui, un manquement au droit à la réparation que l’entreprise pousse de toutes ses forces et qui servirait alors les ateliers de réparation… même ceux non agréés par Apple et c’est sans doute le garde-fou qu’a mis la firme pour éviter toute dérive de son programme.

Réparation d'iPhone
Source : Apple

Avec néanmoins une pointe d’ironie perceptible, iFixit se dit « heureux » de voir Apple mettre à disposition ses manuels de réparation et outils pour tous, même en location, mais aussi que la firme récupère les pièces endommagées, moyennant un dédommagement de l’utilisateur. Cependant, ce n’est pas encore assez pour iFixit.

Entre les lignes, on peut aussi comprendre qu’iFixit ne voie pas forcément d’un très bon œil l’opération d’Apple. Le site regorge de conseils de réparation pour bien plus d’appareils que ne le fait Apple pour sa propre gamme. Mais il vend aussi des pièces d’iPhone et les outils pour les réparer, et ne manque d’ailleurs pas de rappeler que le tout est moins onéreux sur iFixit que du côté de la marque à la pomme. Cela fait cependant une concurrence officielle de plus. Même à un prix plus élevé et en parlant à des experts, la force de persuasion d’Apple reste une sacrée montagne à soulever. Et forcément, ça ne doit pas enthousiasmer le grand chantre de la réparation…


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles