À partir de l’iPhone 14, Apple devrait vous inciter fortement à choisir le modèle Pro

 

Selon l'analyste Ming-Chi Kuo, la série des iPhone 14 inaugurerait une nouvelle pratique pour Apple, qui consisterait à équiper ses modèles non Pro de la puce de l'an dernier et ses modèles Pro de la nouvelle puce.

iPhone 14 Pro Trailer – Apple 1-6 screenshot
Rendu 3D de l’iPhone 14 Pro par Let’s Go Digital et Technizo Concept. // Source : Let’s go digital / Technizo Concept

Depuis quelques mois, se murmure l’idée que la prochaine génération de puces des iPhone 14 ne serait comme les autres. Pour résumer rapidement, seuls les modèles Pro, à savoir l’iPhone 14 Pro et l’iPhone 14 Pro Max posséderaient la nouvelle puce A16, tandis que les modèles classiques, les iPhone 14 et iPhone 14 Max, se rabattraient sur la puce A15, la même que les iPhone 13.

Selon un récent post Medium de Ming-Chi Kuo, l’analyste spécialiste de la marque à la pomme, toutes les prochaines générations d’iPhone se caleraient sur ce nouveau rythme. En clair, il faudrait s’habituer à voir deux traitements différents en termes de puissance pour les modèles Pro et les autres.

Une segmentation qui boosterait les ventes

L’analyste avance en outre que cette décision prise par Apple s’appuierait sur des projections de vente très favorables pour les modèles Pro. En effet, la présence d’une puce A16 exclusivement dans les modèles Pro les rendrait plus populaires encore. Il explique que si Apple tablait originellement sur 40 à 50 % des ventes pour ses iPhone 14 Pro, depuis les premières rumeurs, Apple viserait maintenant 60 % des ventes pour son segment Pro.

Clairement, les iPhone se présentant déjà comme des téléphones plutôt chers, beaucoup d’acheteurs tentés par la nouvelle série ne rechigneront pas à mettre quelques centaines d’euros en plus pour avoir un modèle plus abouti. D’autant que la puce peut jouer sur la durée de vie de l’appareil.

On peut également penser que les futurs iPhone SE seraient concernés par ce changement, étant donné qu’Apple voudrait désormais accorder « l’exclusivité » des puces haut de gamme aux modèles les plus avancés.

Les iPad déjà au même régime

Comme le souligne 9to5Mac, cela ne serait pas la première fois qu’Apple applique une telle stratégie. Les iPad d’entrée de gamme possèdent par exemple des puces d’iPhone, tandis que les modèles les plus avancés puisent dans les puces de Mac.

Rappelons tout de même que la différence entre les deux puces ne devrait pas être d’une incroyable profondeur. Du fait sans doute d’un rythme infernal imposé aux équipes, la puce A16 ne devrait marquer que peu de différences par rapport à l’A15 des iPhone 13. Certains bruits de couloir murmurent même que le nouveau nom relèverait davantage d’une différence marketing.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles