Le MacBook Air M2 est beaucoup trop cher : Apple le prouve avec le Mac mini

 

Le lancement du Mac mini M2 ne fait que confirmer le mauvais placement tarifaire du MacBook Air M2. Nous avons fait les calculs.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Si l’on doit retenir une seule annonce d’Apple cette semaine, ce serait l’annonce du Mac mini M2. Cela peut surprendre à côté des impressionnants MacBook Pro M2 Pro et M2 Max, mais le prix du Mac mini fait toute la différence. Annoncé à 699 euros, soit 100 euros de moins que la génération précédente, il devient une machine au rapport performance/qualité/prix qui promet d’être très intéressant.

En attendant le test pour vérifier tout cela, le Mac mini confirme déjà autre chose : le problème du placement tarifaire du MacBook Air M2.

Comment justifier la facture ?

En effet, jamais le Mac mini et le MacBook Air n’ont autant partagé leur fiche technique. On peut donc réellement comparer les deux produits. Habituellement, les PC de bureaux et les PC portables intègrent des composants différents. Ces derniers utilisent des puces conçues pour consommer moins. Ici, les machines d’Apple ont en commun les composants qui coûtent le plus cher dans une machine :

  • Puce Apple M2 avec CPU 8 cœurs et GPU 10 cœurs ;
  • 8 Go de mémoire unifiée ;
  • SSD de 256 Go ;
  • 2 ports Thunderbolt 4 ;
  • 1 port jack 3,5 mm ;
  • Châssis en aluminium et alimentation.

Le Mac mini propose en plus une connexion plus moderne avec du Wi-Fi 6E et du Bluetooth 5.3 ainsi qu’un port Ethernet RJ45.

Le MacBook Air M2 équipé de la même configuration est commercialisé à 1619 euros par Apple, soit 920 euros de différence avec le Mac mini.

Avec ces 920 euros, Apple vous fait payer les éléments suivants :

  • Écran LCD de 13,6 pouces IPS 2560 x 1664 pixels 60 Hz ;
  • Batterie de 52,6 Wh ;
  • Clavier Magic Keyboard rétroéclairé 79 touches (159 euros en clavier sans-fil sur Apple.fr);
  • Caméra FaceTime HD 1080p ;
  • Trackpad
  • Système audio à quatre haut-parleurs.

Il est indéniable que la facture est beaucoup trop salée pour ces simples composants. Même en comptant un budget énorme de 300 euros pour les éléments les plus simples comme la batterie, le clavier, la caméra et les haut-parleurs, cela laisserait 620 euros de budget pour un l’écran LCD. Il ne fait aucun doute que dans la liste, c’est l’écran LCD qui coûte le plus cher à Apple, mais il s’agit ici d’un simple écran avec une définition et une fréquence d’affichage classiques. Pas d’Oled, pas de mini-LED, pas de HDR dernier cri et une simple calibration des couleurs en usine. Bref cet écran ne doit pas coûter très cher à Apple.

Avec l’annonce du Mac mini, Apple illustre parfaitement notre reproche fait au MacBook Air M2. L’argument de l’évolution du taux de change et de l’inflation ne tient pas non plus, si le prix du Mac mini peut baisser.

Nous ne somme pas dupes, et l’on sait à quel point Apple apprécie ses marges, en particulier sur un produit aussi phare que le MacBook Air. Le Mac mini a sans doute pour rôle d’être vendu avec des marges plus faibles pour attirer les nouveaux venus dans l’écosystème.  Mais en proposant deux produits avec des fiches techniques aussi comparables, Apple nous permet de mettre en lumière très pragmatiquement ce qu’il fait payer à ses clients.