À quoi sert ce discret capteur de l’iPad Pro M4 (2024) ?

 

Apple a supprimé l'ultra grand-angle de son iPad Pro et l'a remplacé par un nouveau capteur qui ne prend pas de photos. Mais à quoi sert-il donc ?

Présenté début mai, le nouvel iPad Pro 2024 s’est illustré par son écran Oled, sa résistance physique, mais aussi sa puce Apple M4 gravée en 3 nm. Apple a aussi retravaillé son design, faisant pivoter son bloc caméra frontal de 90° pour le retrouver sur le côté droit de l’appareil. On sent bien entendu l’évolution d’usage de cet iPad haut de gamme. Il est destiné à être utilisé en mode paysage, branché à un clavier.

À l’arrière, Apple a aussi revu sa configuration de capteurs. Pas de gain, mais de la perte. Le capteur ultra grand-angle est supprimé. Subsiste le capteur grand-angle (12 Mpx, f/1,8, 26 mm) aux côtés d’un scanner LiDAR, d’un microphone, d’un flash LED et d’un mystérieux nouveau capteur.

Un capteur d’ambiance ? Pour quoi faire ?

Il s’agit d’un capteur de luminosité ambiante. Habituellement celui-ci est placé à l’avant, me direz-vous. Son but est d’ajuster la luminosité de l’écran en fonction de l’éclairage ambiant. Pourquoi donc Apple en a-t-il rajouté un à l’arrière de sa tablette ?

L’idée d’Apple est d’améliorer la qualité de la caméra arrière grâce à ce capteur d’ambiance. C’est lui qui apporte le nouveau flash True Tone « adaptatif » à l’iPad Pro M4. Cet élément détecte les conditions de luminosité ambiante pour faciliter la numérisation de documents en supprimant les ombres et en modifiant la colorimétrie des photos, tout cela à grand renfort d’intelligence artificielle.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).

Les derniers articles