Introduction

Apple renouvelle son catalogue avec l’iPad 7. Pensé pour un usage familial ou scolaire, il offre un grand nombre de fonctionnalités. Quelles sont les évolutions par rapport à son prédécesseur ? Réponse dans notre test complet.

iPad 7 (2019)

iPad 7 (2019)

Outre ses nouveaux iPhone, Apple a sorti également une nouvelle version de l’iPad. Il s’agit de la tablette la moins onéreuse de la famille, celle-ci se plaçant en dessous de l’iPad Pro et l’iPad Air. Vendue à partir de 389 euros pour sa version 32 Go et 489 euros pour 128 Go, cette itération de 2019 apporte-t-elle assez de nouveautés ? C’est ce que nous allons voir.

Fiche technique

Modèle Apple iPad 2019 10.2
Version de l'OS iOS 13
Interface constructeur iOS
Taille d'écran 10.2 pouces
Définition 2160 x 1620 pixels
Technologie LCD
SoC A10 Fusion
Puce Graphique (GPU) Apple GPU
Mémoire interne (flash) 32 Go, 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 8 Mpx
Capteur 2 : 1.2 Mpx
Appareil photo (frontal)
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 4.2
Réseaux LTE, HSPA, GSM
NFC Non
Dimensions 174.1 x 250.6 x 7.5mm
Poids 483 grammes
Couleurs Argent, Or
Prix 354€
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un iPad acheté par nos soins.

Un iPad plus grand

L’iPad 7 accueille un demi-pouce de plus cette année par rapport au modèle précédent. En agrandissant la diagonale de l’écran, on gagne en confort. Cette nouveauté a le mérite par ailleurs de ne pas trop alourdir le produit. Il reste agréable en main malgré ses 483 grammes. De quoi s’approcher un peu plus d’un iPad Pro sans pour autant l’égaler : la coque reste relativement épaisse, tout comme les bordures qui encadrent la dalle demeurent particulièrement larges. En fait, vu de l’extérieur, l’iPad 2019 ressemble en tout point à celui de 2018, maintenant un châssis fait d’aluminium et de verre. Dommage, nous aurions apprécié quelques évolutions en matière de design comme ce qui a été fait avec l’iPad Pro qui présente un style bien plus tendance.

iPad 7 (2019)

Les bordures sont encore très grosses

L’iPad 10,2 pouces ne s’adresse en effet pas au même public que celui de l’iPad Pro. Il a été conçu pour un usage plus familial ce qui signifie entre autres qu’il doit être plus accessible financièrement. Des concessions ont donc été faites sur l’emploi des matériaux et les fonctionnalités, comme nous le verrons un peu plus tard dans ce test.

L’appareil ne dispose que de deux grilles de haut-parleurs sur la tranche inférieure. Nous aurions apprécié davantage, mais aussi un autre emplacement. De cette manière, quand vous regardez une vidéo à l’horizontale, le son se trouve obstrué par votre main.

Les boutons de volume de l'iPad 7 (2019)

Les boutons de volume de l’iPad 7 (2019)

L’iPad est compatible avec le premier Apple Pencil. Il coûte encore une centaine d’euros, mais sachez que vous pouvez aussi utiliser des stylets moins coûteux d’autres marques. Autre nouveauté, il profite du smart connect, ce système d’aimant qui permet de brancher l’iPad à une station de recharge ou le clavier d’Apple, pour la transformer en solution d’appoint pour le travail. Nous n’avons pas eu l’occasion de tester cette combinaison assez onéreuse : comptez 179 euros pour l’Apple Smart Keyboard.  

Pour la connectique, Apple persiste et signe avec le Lightning contrairement à l’iPad Pro qui lui profite d’un port USB Type-C. A contrario, l’appareil possède une prise jack.

Grosso modo, cet iPad ne bénéficie d’aucune nouveauté sur le plan du design, si ce n’est sa dimension qui a été étendue. Nous aurions apprécié des bordures plus fines pour une tablette un peu plus dans l’air du temps.

Un écran un poil réfléchissant

L’iPad de 2019 embarque un écran IPS Retina de 10,2 pouces affichant une définition de 2 160 x 1 620 pixels et un rafraîchissement de 60 Hz. D’après notre sonde, la dalle bénéficie d’une bonne luminosité maximale puisque celle-ci atteint les 493 cd/m² et d’un bon taux de contraste qui s’élève à 1123:1, même si on est encore très loin d’un écran OLED (qu’on retrouve sur la Samsung Galaxy Tab S5e par exemple). La température des couleurs se rapproche d’un rendu réaliste avec ses 6 317 K. Rappelons ici que l’idéal se situe autour de 6 500 K. L’écran est pour le coup agréable à l’œil, avec des couleurs assez vives. L’écran n’est pas laminé donc on ressent que la dalle a une certaine épaisseur. Autre petit défaut, il n’absorbe pas assez les reflets, ce qui rend la lisibilité un peu gênante lorsque la tablette est utilisée à l’extérieur. 

L’appareil se trimbale encore un format vieillissant, à savoir le 4:3. Pour le visionnage de vidéos ou le lancement de jeux vidéo, nous retrouvons donc les encombrantes bandes noires. Difficile en 2019 de ne pas être gêné par leur présence tant les appareils font de plus en plus d’effort pour réduire les bordures et adapter un format plus dans l’air du temps. Regardez par exemple Samsung et ses Galaxy Tab A et 5e. 

iPad OS 13 et ses fonctionnalités

L’iPad de 2019 tourne sous iPad OS 13.1.2. Cette dernière version de l’OS d’Apple offre de nombreuses possibilités comme le multitâche qui a été repensé, le Force Touch pour gérer ses applications, l’intégration de matériel externe comme une souris ou une manette de jeu (dont celle de Xbox et PlayStation), de la réalité augmentée, Apple Arcade, le mode sombre, etc. Bref, iPad OS n’est pas avare en fonctionnalités et apporte une réelle optimisation aux tablettes d’Apple. Cet écosystème, nous l’adorons ou nous le détestons : cela reste une affaire de gout et d’habitude. Toujours est-il que celui-ci répond à de nombreux besoins et qu’une fois maîtrisé, il fait preuve de fluidité et d’une certaine logique. 

Oceanhorn 2 sur iPad 7 (2019)

Oceanhorn 2 sur iPad 7 (2019)

Mauvaise surprise, Apple se refuse encore à intégrer Face ID (la reconnaissance faciale) sur sa tablette. Il faut donc se reposer sur Touch ID soit la reconnaissance par empreintes digitales. Dommage, c’est moins rapide et surtout, il s’agit d’une version antérieure à celle utilisée sur l’iPad 6… un choix qui pose question ! Bien entendu, vous pouvez aussi faire le choix de renseigner un code pour déverrouiller la tablette. 

Les nouveautés logicielles de cette année proposent néanmoins une bien meilleure productivité sur un écran de cette taille que le permettait iOS par le passé. Le changement est donc une excellente chose.

La fluidité au rendez-vous

Nous vous signalions que, vu de l’extérieur, cet iPad ressemblait comme deux gouttes d’eau à son prédécesseur. Eh bien, figurez-vous qu’à l’intérieur, c’est à peu près la même chose. Le SoC ne change pas, il s’agit encore de l’Apple A10 Fusion. Celui-ci commence à dater puisqu’il remonte à l’iPhone 7 de 2016. Cela pose question quant au suivi logiciel puisque l’évolution d’iOS se fait en corrélation avec le SoC et ses optimisations. Cet iPad pourrait donc profiter de 2 ou 3 mises à jour majeures avant d’être abandonné, ce qui est un cycle court pour un produit Apple. Néanmoins, la navigation fait preuve de fluidité même quand vous repousser la machine dans ses retranchements. Enfin, ne soyons pas mauvaise langue non plus, l’iPad de septième génération gagne 1 Go de RAM supplémentaire cette année. Nous passons donc de 2 à 3 Go, ce qui n’est pas rien pour tout ce qui concerne la rapidité du système et les éléments très gourmands en ressource.

Benchmark/Appareil Apple iPad 7 (2019) Samsung Galaxy Tab S5e
SoC Apple A10 Fusion Snapdragon 670
AnTuTu 7 207 054 points 153 338 points
PC Mark (Work 2.0) nc 6 601 points
3DMark Sling Shot Extreme 2 714 points 1 573 points
3DMark Sling Shot Extreme (Graphics) 3 407 points 1 450 points
3DMark Sling Shot Extreme (Physics) 1 584 points 2 236 points
GFXBench
(Car Chase Onscreen/Offscreen)
17 / 26 FPS 6,1 / 11 FPS
GFXBench (Aztec Ruins High Tier) 12 / 10 FPS nc
GFXBench
(Manhattan Offscreen)
41 / 63 FPS 17 / 29 FPS
Lecture / écriture séquentielle nc 293 / 199 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire nc 18,4k / 4,7k IOPS

32 Go d’espace de stockage nous limite tout de même. Pour une tablette qui se veut familiale, nous imaginons que les utilisateurs aimeraient installer un certain nombre de jeux pour se divertir, surtout maintenant qu’Apple Arcade est disponible. Une mémoire interne avec une capacité doublée n’aurait pas été de trop pour répondre à ce besoin.

Jeux vidéo

Nous avons joué à Arena of Valor. Le titre affiche la plupart du temps un 60 FPS constant, mais il arrive qu’il y ait quelques baisses de framerate. Cela ne se remarque pas vraiment à l’œil nu et ne gêne en aucun cas le cours de la partie : le jeu maintient une certaine fluidité. Par contre, la tablette a tendance à rapidement chauffer, que vous utilisiez des jeux 3D gourmands ou des applications lourdes. Comme nous le soulignions dans la partie logiciel, il est possible de connecter une manette de jeu à la tablette. Nous avons essayé Oceanhorn 2 avec un contrôleur PS4 et cela fonctionne très bien. De cette manière, il y a moyen de transformer l’iPad en petite machine de jeux. Et avec la ribambelle de jeux sur l’Apple Arcade, il y a de quoi se faire plaisir !

Un appareil photo… de tablette

La partie photo n’est jamais un argument de vente pour les tablettes. Pourtant quelques-uns s’entêtent encore à prendre des clichés. Cette pratique s’observe surtout chez les touristes qui souhaitent immortaliser leurs visites de monuments historiques et musées. Apple n’a pas particulièrement soigné ses appareils photo. Avec un capteur de 8 mégapixels à l’arrière couplé à un objectif ouvrant à f/2,4, les photos souffrent de la présence prononcée de bruit électronique. Cela empire dès qu’il manque un peu de lumière. La caméra avant ne fait pas non plus de miracles, nous observons une mauvaise gestion de la gamme dynamique et un manque de détails.

On sent bien que l’appareil photo est clairement là pour dépanner ponctuellement et non pour un usage principal.

Une autonomie plus légère

Pas de changement côté autonomie, nous retrouvons donc une batterie de 8 827 mAh. Comme l’écran s’agrandit, on n’échappe pas à une baisse d’endurance. Concrètement, avec une utilisation de l’écran pendant 3 heures environ par jour, comprenant la lecture de vidéos, de navigation sur Internet et les réseaux sociaux et un peu de jeux vidéo, la tablette peut tenir cinq jours maximum, ce qui reste satisfaisant pour un tel produit.

La recharge se fait par un port Lightning, mais ne comptez pas sur une recharge rapide. Apple fournit un adaptateur secteur de 10 W seulement. Pour retrouver 100 % de batterie, l’appareil a besoin d’environ quatre heures… C’est vraiment très long.

Prix et Disponibilité

L’iPad édition 2019 est déjà disponible au prix de 389 euros, soit une augmentation de 30 euros par rapport au modèle précédent. Cela concerne la version à 32 Go que nous avons testé. La tablette d’Apple existe aussi avec 128 Go pour un tarif de 489 euros.

À ce prix, sa plus grande concurrente est la Samsung Galaxy Tab S5e.

Galerie Photo

Note finale du test 7/10
L’iPad 7 pourrait être qualifié de classique. Il convient à toute la famille et devrait trouver sa place également dans les établissements scolaires. Il permet de faire plein de choses : dessiner, regarder des vidéos, jouer à des jeux, surfer sur le web, etc. L’agrandissement de l’écran apporte aussi plus de confort. Nous regrettons cependant que la mémoire interne se limite à 32 Go et qu’il faille ajouter cent euros supplémentaires pour atteindre les 128 Go.

Aussi, cette itération n’apporte pas beaucoup de réelles nouveautés par rapport à l’iPad 6 de 2018. Difficile donc d’expliquer cette hausse de prix par rapport au modèle de l’année dernière. Ajoutons que le prix des accessoires (clavier, Pencil) demeure encore bien trop élevé pour cette catégorie de produit. Si vous comptez les acheter, la somme totale avec la tablette grimpe à 667, voire 767 euros selon les versions.

Pour résumer, l'iPad de 2019 est une bonne tablette multifonction, mais qui souffre d'un manque de nouveautés, que ce soit du côté du design ou de sa fiche technique.
Points positifs
  • Un écran plus grand
  • Des performances à la hauteur malgré un SoC vieillissant
  • Toutes les fonctionnalités d'iPad OS 13.1.2
Points négatifs
  • Un design peu novateur
  • Des accessoires hors de prix
  • Un temps de recharge vraiment trop long avec l'adaptateur fourni
  • Seulement 32 Go d'espace de stockage