Peut-on garder un iPhone 4S pendant 10 ans ? Le matériel fonctionne mais c’est compliqué

C'est même très compliqué

 

C’est une réelle démarche écologique de cet utilisateur Twitter qui a gardé un iPhone 4S pendant près de 10 ans. Avec ce précieux témoignage, on met le doigt sur les changements nécessaires pour changer nos habitudes de consommation, mais aussi imposer aux constructeurs des standards et des obligations.

Peut-on garder un iPhone 4S pendant 10 ans ? Le matériel fonctionne mais c’est compliqué

L’iPhone 4S est un smartphone de 2011, sa commercialisation date donc de près de 10 ans. Il a arrêté d’être produit en 2014. Quand on regarde ses caractéristiques techniques, il s’agit clairement d’un téléphone d’antan, avec un écran de 3,5 pouces.

Un utilisateur Twitter a continué de l’utiliser pendant tout ce temps. C’est certainement une démarche militante pour montrer que l’on peut prolonger la durée de vie d’un smartphone, c’est d’ailleurs l’une des missions que se sont données le gouvernement et l’Union européenne. Dans un long thread, il a partagé son expérience sur Twitter.

Il y a qqs jours, mon smartphone a fêté ses 1️⃣0️⃣ ans 🎂🎉. J'ai un @Apple iPhone 4S depuis tout ce tps, acheté neuf à l'époque (inconscient que j'étais de pas mal d'enjeux). Je vous propose de faire un petit retour d'expérience et de voir les limites rencontrées #thread 1/

— FJG (@fjgrimault) April 8, 2021

Un smartphone qui fonctionne en apparence

Au cours de ses 9 ans d’existence, l’iPhone 4S en question a subi évidemment des dommages. Sa batterie a été changée 3 fois, la vitre arrière une fois, l’écran une fois… Heureusement, la réparation de ce modèle est simple, un kit de tournevis suffit pour le faire. Quelle note de réparabilité aurait eu le 4S ? Bonne question. iFixit lui avait décerné un 6/10, l’écran LCD et la vitre sont fusionnés, ce qui rend la réparation d’une vitre fissurée plus coûteuse.

Dans tous les cas, ce smartphone fonctionne toujours, ce qui reste un exploit quand on utilise un smartphone quotidiennement pendant plus de 3 500 jours. Cela montre également l’importance de donner aux utilisateurs et utilisatrices la possibilité de réparer leur matériel pour accroître leur durée de vie.

L’App Store est bloqué

Mais est-ce que l’iPhone 4S reste utilisable ? Ce n’est pas si simple. En effet, l’iPhone est bloqué sur la version iOS 9.3.6. C’est une mise à jour de sécurité proposée en 2019, néanmoins la version iOS est bien plus vieille. Le problème est que l’iPhone 4S utilise un SoC en 32 bits, cela limite donc les applications compatibles.

Aujourd’hui, aucune application de l’App Store ne fonctionne sur cet iPhone 4S, les applications ne démarrent plus qu’avec des messages qui invitent l’utilisateur à mettre à jour l’app… alors que ce n’est pas possible.

L’iPhone 4S est lent, mais l’usage basique reste possible : navigation internet, e-mail, partage de connexion… à quelques exceptions près. En effet, son fournisseur d’e-mail est passé à TLS 1.2 au minimum, un protocole de sécurité utilisé partout sur le web, pour les transactions bancaires ou les connexions à certaines bases de données par exemple. Il ne peut donc plus recevoir/envoyer d’e-mails depuis son client Mail.

Ce témoignage montre à quel point on se retrouve contraint à changer de matériel. L’auteur du thread le résume ainsi : « Les grands acteurs du numérique (privé) n’ont pas du tout intégré la longévité dans leur prisme de lecture, ni l’écosystème qu’ils génèrent ou qui les entourent. Dommage parce que l’électronique, elle, le permet, les protocoles ouverts et standardisés existent depuis des décennies ».

Une limite du modèle iOS

C’est aussi une limite du fonctionnement d’iOS, Apple apporte les grands changements via des mises à jour logicielles. Ces mises à jour sont souvent déployées pendant plusieurs années, ce qui est un vrai défi pour les constructeurs Android. Quand on parle de 1 à 4 ans pour un constructeur Android, on a souvent droit à des mises à jour de plus de 6 ans sur les iPhone.

Cependant, le fonctionnement d’Android est différent, Google déploie des mises à jour via le Play Store et les Google Play Services. On se retrouve donc avec des correctifs de sécurité et de nouvelles fonctions sans avoir à mettre à jour la version Android de son téléphone. Tous les composants clés, comme le navigateur web, sont mis à jour via des applications sur le Play Store.

J’ai allumé récemment un appareil Nvidia sous Android. Après une trentaine de mises à jour d’applications, le Play Store affiché était le même que celui de mon Pixel 4 tout récent. Ce qui signifie que l’on peut faire vivre plus longtemps un appareil sans forcément déployer des mises à jour majeures d’un système.

Il faut changer nos habitudes et imposer des règles à l’industrie

Cette démarche écologique montre qu’il est possible de faire vivre un appareil électronique longtemps, néanmoins il faut instaurer un cadre à l’industrie pour faciliter cela.

Mettre à disposition des pièces pour les réparations, forcer les constructeurs à déclarer la durée de vie de leurs appareils et à communiquer clairement sur les méthodes de réparation possibles et ainsi de suite.

Les derniers articles