Test de la Fossil Gen 6 : une montre chic et connectée

Montres/Bracelet Connectés • 2021

Fossil Gen 6
8 /10

Note de la rédaction

Où acheter le
Fossil Gen 6 au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Points positifs de la Fossil Gen 6
  • Design soigné
  • Fluidité
  • Capteurs de santé
Points négatifs de la Fossil Gen 6
  • Manque Wear OS 3
  • Pas de version 4G
  • Pas d'ECG, bio-masse
 

D'apparence très similaire aux précédentes générations de montres connectées Fossil, la Gen 6 apporte un lot de nouveautés et surtout de la rapidité sur le marché. Que vaut cette nouvelle montre connectée face à la concurrence ?

La Fossil Gen 6 ressemble à une montre traditionnelle

La Fossil Gen 6 ressemble à une montre traditionnelle // Source : Axel Rogier pour Frandroid

Malgré l’arrivée de Wear OS 3 et de la Samsung Galaxy Watch 4, Fossil semble s’être contenté de sortir une montre connectée ressemblant aux précédents modèles. La marque a cependant innové et lancé un produit qui embarque des capteurs dernier cri et se montre rapide à l’utilisation, en attendant de s’améliorer encore plus dans les mois à venir, grâce à l’arrivée d’une mise à jour logicielle très attendue. Découvrons ensemble ce qu’elle a à offrir.

Fossil Gen 6Fiche technique

Modèle Fossil Gen 6
Taille d'écran 1.28 pouces
Technologie AMOLED
Définition de l'écran 416 x 416 pixels
Format écran Circulaire
Mémoire interne 8 Go
Mémoire vive (RAM) 1 Go
Dimension 42 mm
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Non
Indice de protection 3ATM
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec une montre achetée par le journaliste

Fossil Gen 6Design

Avant d’être un fabricant de montres connectées, Fossil reste avant tout une marque de mode, spécialisée dans la petite maroquinerie, les accessoires et bien entendu les tocantes. De ce fait, la majorité des smartwatches du fabricant ressemblent à s’y méprendre à des montres traditionnelles, ce qui est également le cas de la Gen 6.

Cette dernière est proposée en deux formats, s’adaptant aux différentes tailles de poignets : une version assez féminine offrant un boîtier de 42 mm et un bracelet de 18 mm, ou un modèle plus imposant, portant respectivement les dimensions à 44 et 22 mm. Les deux variantes sont elles-mêmes déclinées en plusieurs coloris et matériaux. Le modèle de 42 mm est proposé en rose doré et gunmetal, tous deux en acier inoxydable, ainsi qu’une version violette avec un bracelet en silicone. Quant à celui de 44 mm, il est décliné en acier inoxydable anthracite, cuir brun, cuir gros-grain vert camouflage et silicone noir.

Si malgré ces nombreux choix les bracelets ne vous convenaient pas, il vous sera facile de les changer, puisque Fossil en propose une large gamme. Leur format est par ailleurs standard, grâce aux cornes intégrées au boîtier, vous permettant de facilement vous en procurer d’autres dans le commerce et donc de maximiser les possibilités de personnalisation.

Sur notre modèle en acier inoxydable, les matériaux semblent de bonne qualité et la finition globale de la montre est très bonne. Le bracelet est cependant sujet à quelques rayures qui sont apparues après quelques jours de port, qui, bien qu’elles restent discrètes, est assez décevant.

De manière plus générale, on retrouve sur toutes les versions trois boutons sur la partie droite du cadran : une couronne centrale permettant d’accéder au menu, de retourner à l’écran principal et de faire défiler l’écran, ainsi que deux raccourcis configurables. De la même manière, le microphone et le haut-parleur sont dissimulés sur la tranche gauche de l’appareil. La lunette n’est cependant pas rotative, cette fonctionnalité étant reprise par la couronne centrale. Dernier point important : tous les modèles sont « étanches » 3 ATM, leur offrant une résistance aux éclaboussures, à l’eau de pluie et à la transpiration. La Gen 6 est donc parfaitement utilisable pendant vos entraînements, mais ne pourra pas être immergée lors de vos baignades. De même, il est recommandé de la retirer lors du lavage de vos mains, ou à minima de ne pas la passer sous l’eau.

Fossil Gen 6Écran

Comme mentionné précédemment, la Gen 6 imite le design d’une montre traditionnelle et s’en rapproche le plus possible, à tel point qu’il est difficile de remarquer qu’il s’agit d’une montre connectée. En effet, l’écran reprend la forme circulaire du cadran d’une montre classique et de nombreux thèmes standards s’apparentent à ceux d’un chronographe, parmi la quinzaine disponibles en standard. Il est bien entendu possible d’en télécharger plus, ainsi que de les personnaliser selon vos goûts et besoins.

La Fossil Gen 6 propose des cadrans always-on

La Fossil Gen 6 propose des cadrans always-on // Source : Axel Rogier pour Frandroid

L’écran mesure 1,28 pouce de diamètre, soit 3,25 cm, et affiche une définition de 416 x 416 pixels, soit 326 pixels par pouce. On regrettera cependant la bordure noire de quelques millimètres, qui est assez visible et peu agréable à l’utilisation. La technologie AMOLED rend l’écran facilement lisible en plein soleil, tout en économisant la batterie lorsque seules les aiguilles sont affichées en mode « always-on ». La luminosité s’ajuste de manière automatique, permettant de maintenir l’écran lisible la journée, sans éblouir la nuit. Si besoin, il est possible d’éteindre l’écran, au cinéma par exemple, et d’activer automatiquement le mode « ne pas déranger » lorsque la montre est retirée de votre poignet.

Fossil Gen 6Usage et application

En termes de spécifications techniques, la Fossil Gen 6 est la première du marché à embarquer le SoC Qualcomm Snapdragon 4100+. Ce dernier lui permet ainsi d’être plus véloce que les précédentes générations et de proposer une meilleure autonomie, mais également de prendre en compte plus de fonctionnalités liées à la santé, que nous détaillerons plus bas. La montre embarque également 8 GB de stockage et 1 Go de RAM, ce qui est identique à la cinquième génération. Au quotidien, elle se montre fluide et réactive : il n’y a pas de latence ni d’écrans de chargement; on retrouve ici une expérience digne d’une montre connectée haut de gamme.

La tuile météo

La tuile météo // Source : Axel Rogier pour Frandroid

La Gen 6 étant la première montre Wear OS à être annoncée après l’arrivée de la Galaxy Watch 4, beaucoup s’attendaient à ce qu’elle soit équipée de Wear OS 3, le nouveau système d’exploitation codéveloppé par Google et Samsung. Malheureusement, celui-ci est pour l’instant réservé à la Galaxy Watch 4 et ne sera proposé que courant 2022. En attendant, la Gen 6 tourne sous l’ancienne version de Wear OS, mais peut tout de même bénéficier d’applications tierces, tout en offrant la possibilité de payer avec Google Pay et d’interagir avec vos notifications.

Bien entendu, la Gen 6 permet d’utiliser les tuiles de Wear OS, y compris celles d’applications tierces afin d’accéder en un clin d’œil à des informations clés directement en glissant vers la droite depuis l’écran d’accueil. De plus, contrairement à la Galaxy Watch 4, la Fossil Gen 6 fonctionne avec Google Assistant, qui peut être activé soit en maintenant la couronne appuyée, soit d’un geste vers la gauche depuis le cadran. De manière plus classique, un glissement vers le bas affiche les notifications et un geste depuis le haut de l’écran affichera le centre de contrôle, afin par exemple d’activer le mode avion, l’économie de batterie, de couper le son, etc.

Comme évoqué ci-dessus, il est possible d’interagir avec la montre en utilisant la couronne sur la droite, notamment pour défiler à travers les différents menus, mais surtout de paramétrer des raccourcis vers vos applications favorites afin d’y accéder depuis l’un des deux boutons sur la droite. J’ai pour ma part configuré l’un d’entre eux pour qu’il ouvre Google Pay, afin de pouvoir régler sans avoir à manipuler longuement ma montre.

La Fossil Gen 6 est livrée par défaut avec la plupart des applications standard, comme Google Fit, mais également les contacts et l’agenda Google. Fossil a également préinstallé des applications supplémentaires, qu’il est possible de supprimer, comme Cardiogram et Facer. Sachez qu’il n’est pas nécessaire de les utiliser afin de bénéficier des fonctions standard de la montre. Seule l’application Bien-être de Fossil est nécessaire afin de pouvoir suivre votre sommeil, mais nous y reviendrons plus tard.

Enfin, la Gen 6 requiert, pour l’instant, l’installation de l’application Wear OS pour la paramétrer. Cette dernière permet également de sélectionner le cadran et de paramétrer les notifications, mais n’est pas particulièrement utile au quotidien. Wear OS 3 pourrait d’ailleurs abandonner l’utilisation d’une application compagnon, au profit d’interactions réalisées directement sur la montre.

Fossil Gen 6Fonctionnalités de santé

La Fossil Gen 6 a beau ressembler à une tocante classique, elle embarque une flopée de capteurs, dont certains dédiés à suivre votre activité et votre santé. Elle dispose ainsi de capteurs cardiaque, SpO2, d’un cardiofréquencemètre, d’un GPS, d’une boussole, d’un podomètre et d’un accéléromètre. Plus simplement dit, elle peut traquer vos activités des plus simples aux plus complexes, comme la marche, la course, le vélo, mais également le sommeil, en analysant votre fréquence cardiaque, le nombre de pas, la distance parcourue, la vitesse et le taux d’oxygène dans le sang.

Selon l’application utilisée, vous pourrez suivre des activités complexes, comme notamment la musculation, le yoga et plus, grâce à Google Fit. Je n’ai personnellement pas apprécié l’application Bien-être de Fossil, qui ne propose pas ce niveau de granularité et ne peut pas mesurer le nombre de pas sans avoir à manuellement lancer une activité. À l’usage, vous pourrez même la désinstaller et lui préférer Google Fit, qui se charge d’enregistrer vos pas en arrière-plan de manière automatique. Malheureusement, cette dernière n’est pas capable de suivre votre sommeil, et il vous faudra utiliser l’application Bien-être pour ce faire. Heureusement, celle-ci s’intègre avec Google Fit et vous permet de suivre vos phases de sommeil sur votre smartphone dans une seule et même application. Sachez cependant que les cycles suivis sont grossiers, puisqu’ils ne sont répartis qu’entre sommeil profond et léger.

L'application bien-être laisse à désirer

L’application bien-être laisse à désirer // Source : Axel Rogier pour Frandroid

J’ai donc privilégié Google Fit pour suivre mes pas au quotidien, mais également mes activités comme la musculation ou la marche. Le seul reproche que je ferais à l’application est le fait de devoir lancer manuellement une activité, contrairement à l’Apple Watch qui détecte automatiquement que vous marchez, courez, ou faire du vélo et vous propose de la suivre. La principale différence est qu’en lançant manuellement une activité, vous activez le GPS de votre montre, ce qui a pour but de suivre le trajet exact, mais également de mesurer votre vitesse et distance parcourue de manière beaucoup plus précise.

Mais surtout, en plus d’avoir à lancer manuellement une activité, il m’est arrivé d’oublier de l’arrêter, ce qui a laissé Google Fit penser que j’ai fait de la musculation pendant plus de six heures, puisqu’elle n’est pas capable de comprendre que vous avez terminé une activité. Ces limitations sont assez regrettables et peuvent être facilement corrigées, ne serait-ce qu’en se basant sur le rythme cardiaque et les mouvements détectés par l’accéléromètre.

Google Fit permet de suivre vos pas en arrière plan

Google Fit permet de suivre vos pas en arrière plan // Source : Axel Rogier pour Frandroid

Bien sûr, si vous courez ou marchez, Fit enregistrera tout de même vos pas et pourra estimer votre activité, mais le résultat n’est pas toujours précis : Par exemple, en gardant ma montre au poignet la nuit, celle-ci pensait que j’avais fait une centaine de pas, alors que je n’étais pas sorti du lit — et je ne suis pas somnambule, même si ma montre semble me contredire.

L’avantage d’une montre Wear OS est également la possibilité d’installer des applications tierces, comme Strava, que j’affectionne particulièrement pour suivre mes sorties à vélo. Bien entendu, cette dernière pourra utiliser les capteurs GPS et cardiaques de la montre afin de traquer pleinement votre activité.

Contrairement à certaines montres du marché, notamment l’Apple Watch ou la Galaxy Watch 4, la Fossil Gen 6 ne permet pas de faire d’électrocardiogramme ni de mesurer votre tension ou votre bio-impédance. Cependant, force est de constater que ces fonctionnalités sont peu précises sur une montre et fonctionnent même aléatoirement sur la Galaxy Watch 4. En réalité, même le capteur SpO2 n’est pas très utile sur la Fossil Gen 6, puisqu’il faudra lancer vous-même la mesure, et qu’il est précisé que celle-ci n’a pas de valeur médicale probante.

Peu importe l’application que vous utilisez, vous pourrez facilement suivre vos données de santé depuis les tuiles de l’écran d’accueil, mais également votre téléphone, sachant que la plupart s’intègrent directement avec Google Fit.

Fossil Gen 6Autonomie

La Fossil Gen 6 embarque une batterie de 300 mAh, lui assurant une autonomie d’environ 24h en utilisation standard. À l’usage, j’ai réussi à tenir presque deux jours en désactivant le mode always-on, mais en suivant mes activités sportives avec le GPS et le capteur cardiaque. En utilisation normale, avec le mode always-on allumé et le suivi d’activité avec GPS, la consultation de notifications et quelques paiements, je tenais aisément une journée entière, même si je devais effectivement la charger le jour suivant. Sachez que si vous souhaitez la conserver au poignet la nuit pour suivre vos cycles de sommeil, la Gen 6 sera capable de s’en sortir haut la main, même après une journée entière d’utilisation, avec une batterie à environ 20 ou 30% le lendemain matin. Sachant qu’elle se recharge à 80 % en 30 minutes, vous pourrez la brancher en prenant votre petit déjeuner et votre douche pour être paré pour la journée.

Les modes d’alimentation de la Fossil Gen. 6

Les modes d’alimentation de la Fossil Gen. 6 // Source : Axel Rogier pour Frandroid

La montre propose également différents modes d’autonomie, limitant certaines fonctionnalités pour économiser la batterie. Certains n’ont cependant que peu de sens, puisqu’un d’entre eux se limite à n’afficher que l’heure, la transformant en une vulgaire montre, mais permettent d’atteindre plusieurs jours d’autonomie.

Concernant la recharge de la batterie, celle-ci s’effectue grâce au chargeur fourni qui est aimanté, mais n’est malheureusement pas à induction. Cela signifie que vous ne pourrez pas utiliser un chargeur Qi standard pour la recharger et devrez vous contenter du câble propriétaire fourni par la marque. En revanche, la charge est très rapide et la montre atteint 100 % en à peine une heure.

Fossil Gen 6Appel et communication

La Fossil Gen 6 communique avec votre smartphone en utilisant la norme Bluetooth 5.0 LE, mais peut également récupérer vos notifications via le réseau Wi-Fi, vous permettant d’y accéder même si vous avez oublié votre téléphone chez vous. Malheureusement, il n’existe pour l’instant pas de variante 4G de la montre, ce qui signifie que vous perdrez la connectivité si vous n’avez pas votre téléphone à portée de main — à moins de courir dans une forêt couverte en Wi-Fi.

La Fossil Gen 6 permet de recevoir de d'émettre des appels

La Fossil Gen 6 permet de recevoir d’émettre des appels // Source : Axel Rogier pour Frandroid

La montre peut cependant passer des appels en utilisant la connexion Bluetooth avec votre smartphone, ce qui peut dépanner. La qualité audio est moyenne : le haut-parleur est relativement clair, mais manque de volume. Le micro quant à lui est peu précis, le correspondant n’entend qu’approximativement la voix, à moins de parler directement dans la montre.

G Pay permet de payer avec la Gen 6

G Pay permet de payer avec la Gen 6 // Source : Axel Rogier pour Frandroid

Enfin, la montre dispose également d’un capteur GPS ainsi que d’une puce NFC, essentielle pour pouvoir payer en un coup de poignet.

Fossil Gen 6Prix et disponibilité

La Fossil Gen 6 est disponible à partir de 299 euros dans ses versions en cuir et silicone et 329 euros dans les variantes en acier inoxydable.

Où acheter le
Fossil Gen 6 au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment

Note finale du test
8 /10
La Fossil Gen 6 combine tradition et modernité, en proposant un design sobre et personnalisable, tout en y alliant des capteurs de santé, un GPS et une puce NFC, permettant ainsi de payer, suivre votre activité, etc.
Elle pourrait faire mieux, notamment en proposant des capteurs similaires à ce que propose la concurrence ou en offrant une version 4G, mais se distingue surtout par l'absence de Wear OS 3, au moins pendant quelques mois.
Ces défauts mis à part, elle est élégante, rapide et se base sur un écosystème d'applications riche, vous permettant de la personnaliser aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur.

Points positifs de la Fossil Gen 6

  • Design soigné

  • Fluidité

  • Capteurs de santé

Points négatifs de la Fossil Gen 6

  • Manque Wear OS 3

  • Pas de version 4G

  • Pas d'ECG, bio-masse

Les derniers articles